20 mai 2015

Donnons raison au mécène Jean Claude Gandur

Jean Claude Gandur, célèbre collectionneur d’art, souhaitait se lancer, en 2008, dans le mécénat et offrir 20 millions pour la construction du projet Nouvel. C’est ensuite Cäsar Menz, directeur du Musée d’Art et d’Histoire (MAH) à l’époque, qui lui avait proposé d’exposer dans le futur musée ses collections, chose à laquelle Monsieur Gandur n’avait pas pensé. De cette manière, il avait abandonné l’idée du mécénat pour arriver à un partenariat (TdG de ce jour).

Le projet du MAH est cependant aujourd’hui dans une impasse. Il risque, après sa probable acceptation par le Conseil municipal, de se fracasser lors d’un vote populaire. Ne serait-il donc pas préférable d’abandonner la convention viciée avec le partenaire Jean Claude Gandur, de revenir à l’idée initiale du mécène Jean Claude Gandur et d’accepter son généreux don de 20 millions, quitte à ce qu’il expose sa collection dans un musée encore à construire à Montpellier? Ce d’autant plus que le MAH dispose déjà de suffisamment d’objets* pour assurer son fonctionnement après son agrandissement.

* dont la valeur est mise en doute par Etienne Dumont dans Bilan: GENÈVE/Une semaine décisive pour le MAH+. Vraiment?

15:10 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.