25 août 2015

La bataille de Morgarten

Un élément fondateur de la Suisse moderne s’est déroulé le 15 novembre 1315 sur les rives marécageuses du lac d’Ägeri (ZG). Les citoyens de la Suisse centrale ont alors vaincu les Habsbourg. Le chroniqueur et moine franciscain Johannes von Winterthur rapporta entre 1340 et 1344 la bataille de Morgarten en ces termes: «A cette époque, en l’an du seigneur 1315, un peuple de paysans, qui habita dans les vallées appelées Swiz et qui était entouré partout de montagnes allant presque jusqu’au ciel refusa au duc Lüpoldus l’obéissance, les impôts et les prestations de service habituelles en se fiant aux remparts puissants de ses montagnes et se prépara à lui résister.»

Voici les ingrédients de ce succès retentissant: un peuple rebelle tourné vers la liberté, les montagnes offrant un rempart pour résister, la désobéissance aux élites, l’aversion du trop d’Etat et des impôts trop élevés. Partout ailleurs en Europe, la haute noblesse étendait son pouvoir, mais au lac des Quatre-Cantons, il y avait la Confédération libre et organisée démocratiquement.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/la-bataille-de-morgar...

10:42 Publié dans Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

Sous-entendriez-vous que nous avons des héros parmi nos ancêtres?
C'est le genre de choses que l'on n'a plus le droit de dire de nos jours, ce terme n'étant plus applicable qu'aux autres.
P.S.
Il est bien entendu que l'héroïsme de nos ancêtre ne ferait pas nécessairement de nos des gens meilleurs.

Écrit par : Mère-Grand | 25 août 2015

un peuple rebelle ET debout!
en témoignent nos armes familliales schwyzoises aux versions hache à bout de bras, cerf en alerte et ours debout

& j'ai voté oui le 9
& j'ai résisté un gun contre le poitrail pour défendre une âme
ai refusé x fois ordres, délits abus & autres corrupts de boss corrompus / perdu plusieurs jobs
et ça, c'est pas genevois

mais je blog tdg.

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 25 août 2015

un pour tous tous pour un

ce qui relève d'une morale et d'une éthique paysanne - partagés de génération en génération dans notre patrimoine familial sz

ne sont pas que des archives du matériel des histoires vécues d'ancêtres datant de ces batailles

mais avant tout le cheminement, d'éducation parentale en galères
un état d'esprit une conscience claire
d'une identité dite suisse qu'il est devenu tabou d'afficher en genevois

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 26 août 2015

un pour tous tous pour un

ce qui relève d'une morale et d'une éthique paysanne - partagés de génération en génération dans notre patrimoine familial sz

ne sont pas que des archives du matériel des histoires vécues d'ancêtres datant de ces batailles

mais avant tout le cheminement de la dignité, d'éducation parentale en galères surmontées

un état d'esprit une conscience claire
d'une identité dite suisse qu'il est devenu tabou d'afficher en genevois

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 26 août 2015

Les commentaires sont fermés.