09 janvier 2016

Changement de stratégie à la police genevoise?

La police de Genève a assisté à la manifestation sauvage du 19 décembre 2015 en tant que spectateur. La doctrine appliquée par ses cadres était le principe de non-intervention, afin d’éviter des dégâts plus graves. Ils ont ainsi pu les limiter à quelques millions de francs seulement. Merci encore pour cette sage décision et bravo à la police d’avoir eu le courage de la prendre.


Osons avouer que tout le monde n’était pas de cet avis et que quelques égarés ont critiqué cette attitude qui nous a néanmoins sauvé du pire (voir par exemple ici). Est-ce à cause de ces rares critiques que la police a changé sa stratégie, le 5 janvier 2015 à l’aéroport de Genève? Toujours est-il qu’elle est intervenue en force contre une manifestation non autorisée d’une trentaine de kurdes, comme on peut le voir sur le blog de Demir Sömnez. Est-ce peut-être aussi parce que la manifestation n’avait pas été annoncée publiquement depuis deux semaines et que la police, surprise, n’avait pas le temps d’en rapporter à ses cadres?

Espérons qu’il y ait au moins eu quelques discussions au sein de la police, afin de ne plus laisser le citoyen lambda sans protection, ce d’autant plus que le premier but de l’Etat est justement de le protéger, ainsi que ses biens, et non pas de l’amuser à longueur d’année avec des activités artistiques qui ne sont pas toujours appréciées par tout le monde et surtout pas par ceux qui paient leurs impôts à Genève. Les policiers français, quant à eux, ont compris qu’on ne peut pas lutter contre un hachoir et une ceinture d’explosifs à mains nues.

Je vous invite à visiter mon nouveau blog.

08:29 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.