10 janvier 2016

La justice et le droit sont à la base du monde

Dans une démocratie, les lois sont faites par le peuple et ses élus. Elles sont censées être justes. Dans les sociétés primitives, par contre, les lois étaient données directement de Dieu. Le psaume 89 parle ainsi de l’alliance du roi David avec Dieu.


La partie de ce psaume consacrée à Dieu met ainsi ses qualités en avant:


Dieu est terrible dans la grande assemblée des saints,
Il est redoutable pour tous ceux qui l’entourent.
Eternel, Dieu de l'univers, qui est puissant comme toi?
Eternel, ta fidélité t'environne.
C'est toi qui maîtrises l'orgueil de la mer; quand ses vagues se soulèvent, c'est toi qui les calmes.
Tu as écrasé l'Egypte, tu l'as transpercée, tu as dispersé tes ennemis par la puissance de ton bras.
C'est à toi qu'appartient le ciel, à toi aussi la terre; c'est toi qui as fondé le monde et ce qu'il contient.
Tu as créé le nord et le sud; le Thabor et l'Hermon acclament ton nom.
Ton bras est puissant, ta main forte, ta droite élevée.
La justice et le droit forment la base de ton trône, la bonté et la vérité sont devant toi.


Le psaume met ainsi d’abord la puissance de Dieu en avant, puis émet clairement que la base de son trône sont la justice et le droit.

La nouvelle Constitution de Genève que j’ai eu l’honneur d’élaborer avec les 79 autres Constituants fait encore allusion à cette idée que la justice et le droit viennent de Dieu lorsqu’elle énonce dans son préambule que le peuple de Genève adopte la constitution reconnaissant son héritage spirituel, afin de préserver la justice dans le respect du droit.

Je vous invite à visiter mon nouveau blog.

22:31 Publié dans Croyances, Droit public | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour Monsieur,
Vous écrivez ceci: "Dans une démocratie, les lois sont faites par le peuple et ses élus. Elles sont censées être justes". Suite à mon combat qui a commencé en été 2007 dans le canton de Vaud, je constate effectivement que les lois sont bien faites. Le problème: elles ne sont pas appliquées. Les notables bénéficient toujours de graves privilèges ! Ceci est inacceptable dans une Démocratie. De nombreux citoyens genevois subissent les mêmes problèmes que moi. Meilleures salutations.

Écrit par : Michèle Herzog | 11 janvier 2016

Bonjour Madame,
Je vous remercie de votre témoignage.
Meilleures salutations.

Écrit par : Pierre Scherb | 23 janvier 2016

La justice n'est qu'un pilier, essentiel certes mais pas seul. La charité un autre. Et d'autres encore constituent notre société...

Écrit par : archi-Bald | 23 janvier 2016

Oui, archi-Bald, la charité est importante. On oublie trop souvent que charité bien ordonnée commence par soi-même.

Écrit par : Pierre Scherb | 24 janvier 2016

L'islam se réclame de la même justice divine dans le bordel cosmique intérieur et extérieur.

D’où les guerres de religions sur cette bonne vieille planète sphérique et non plate comme l'avait décrété les religions et leurs dieux, il faut bien que les royautés s'amusent avec leurs guerriers à toutes heures.

L'islamopithèque va-t-il vaincre l'Occidentalopithèque?

Telle est la question.

Quant à la justice, elle est issue de la volonté des peuples lorsque ceux-ci se révoltent face à l'injustice. Il serait temps d'anticiper les événements par un réveil mondial face à l'injustice d'un concept ou les femmes et nos Libertés sont en ligne de mire.

Un autre idéal de vie existe sans jugement dernier, ni paradis ni enfer, encore faut-il y penser sans les royautés et leurs boucliers, que sont les fables religieuses. Ne pas y penser serait pire.

Le statut de la Suisse a été bien pensé, "sous les montagnes" va-t-il résister? Pour l'avenir je ne miserai pas un Kopeck.

C'est une autre question.

Chercheur d'or et d'argent sur les montagnes Suisses, je me pose la question.

Bon, tout ça rime bien je pense avoir raison.

Merci de votre attention.

Écrit par : Pierre NOËL | 23 janvier 2016

Vous avez raison, tous les -pithèques ont fini par disparaître. Merci et bon dimanche.

Écrit par : Pierre Scherb | 24 janvier 2016

Les commentaires sont fermés.