08 février 2016

Christian Cudré-Mauroux tombe de son piédestal

Plein d’assurance, il affirmait, le lendemain du saccage de la Ville de Genève, qu’on ne pouvait pas supposer que parmi 500 manifestants il y aurait une cinquantaine d’individus déterminés à casser. Christian Cudré-Mauroux est même allé plus loin en se présentant comme sauveur de la République et que sans sa prévoyance, il y aurait encore eu plus de dégâts.

Hélas pour lui, il n’a pas réussi à cacher la vérité très longtemps. Le Temps d’aujourd’hui nous informe d’une toute autre réalité: «Un défilé de 400 à 800 personnes attendu au centre-ville, le Grand Théâtre visé, l’usage ‘très probable’ d’engins pyrotechniques, des auteurs ‘masqués et cagoulés’ et des tags tous azimuts.» Il a donc délibérément livré la Ville de Genève au déferlement des vandales que nous connaissons.

Il se console avec une suspension provisoire (le Temps ne mentionne aucune suspension de son droit au salaire), tandis que les commerçants n’ont qu’à leurs yeux pour pleurer.

12:22 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | | |

Commentaires

Vous pensez sincèrement que cette décision a été prise par Christian Cudré-Mauroux ?
De plus suspendre quelqu'un sans même l'avoir entendu (au contraire de Pierre Maudet et Monica Bonfanti).... moi tout cela me semble pour le moins étrange....

Écrit par : biz | 08 février 2016

Oui biz, tout cela est bien étrange...

Écrit par : Pierre Scherb | 08 février 2016

Quelle est déjà la devise de Genève?

Post tenebras lux! Ahahahahah!

C'est bizarre, j'aurais plutôt parié sur:

Magouille, incompétence & mépris.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 08 février 2016

C'est très drôle, M. ou Mme G. Vuilliomenet. Quant à moi, je préfère nettement la devise «Post tenebras lux».

Écrit par : Pierre Scherb | 09 février 2016

http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/

Écrit par : Pierre Jenni | 09 février 2016

En tant que Genevois, vous continuez à lire Le Temps ?!

Écrit par : JDJ | 09 février 2016

Oui JDJ, cela m'arrive de temps en temps, mais toujours avec un pincement au coeur et une pensée nostalgique pour le Journal de Genève.

Écrit par : Pierre Scherb | 09 février 2016

C'est marrant comme vous pouvez censurer les messages qui ne vous arrangent pas. Comme avocat/député vous êtes un peu décevant en refusan le débat. Comme je vous l'ai déjà dit je trouve que baser vos dires sur un article de journal c'est un peu léger comme approche surtout pour un avocat qui devrait tenir compte de la présomption d'innocence. Dommage que vous ne soyez pas plus ouvert d'esprit au lieu de juste critiquer sans fondement.

Écrit par : Davide | 09 février 2016

M. Davide, vous ne vous étiez pas contenté de critiquer, mais vous aviez ajouté des contrevérités sur votre premier commentaire que je n'avais pas publié, cf. http://blog.pierrescherb.ch/2015/12/la-fete-nationale-du-qatar.html .

Écrit par : Pierre Scherb | 09 février 2016

Il s'agit d'une procédure administrative, M. Davide; la présomption d'innocence ne s'applique pas.

Écrit par : Pierre Scherb | 09 février 2016

Les commentaires sont fermés.