13 février 2016

Chant du cygne pour le MAH au Conseil municipal?

Contrairement à toutes les habitudes, le Conseiller administratif Sami Kanaan a tenu à proposer son apologie de la rénovation du Musée d’art et d’histoire au Conseil municipal. Hélas pour lui, le message a mal passé et seulement quelques élus ont applaudi ses propos.


Etant moi-même plutôt convaincu que le projet Nouvel nous coûtera la prunelle des yeux au lieu des 139 millions de francs aujourd’hui avancés, je n’arrive pas à donner tort à ceux qui crient à la destruction de notre patrimoine culturel et notamment au sacrifice de la cour intérieure du musée. Je m’étonne toujours qu'aucun chiffre n'ait été avancé concernant les coûts de la mise à disposition durant 99 ans de personnel de la Ville de Genève, de bureaux, d’espaces d’exposition pour une collection dont la valeur artistique reste discutée. Je demeure ainsi convaincu que la contre-prestation de la Ville de Genève vaut plus que le «don» de Monsieur Gandur et qu’il faut voter comme je l’ai fait, c’est-à-dire NON.

Dans l’attente d’un possible rejet de ce que beaucoup appellent le saccage du MAH, je me demande si l’intervention du magistrat Kanaan n’était pas plutôt un chant du cygne pour le projet Nouvel & Gandur.

Voir ma photo d'illustration.

16:10 | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

Commentaires

Genevois domicilié hors de Suisse, je ne pourrai malheureusement pas m'exprimer sur le MAH. Je le regrette !
Personnellement je suis plutôt favorable à cette extension, non pas que je sois un admirateur béat de M. Nouvel, mais simplement parce que la ville de Genève mérite mieux que le MAH poussiéreux actuel. Quant à nous faire croire que la cour intérieure doit être sauvegardée au nom du patrimoine alors qu'elle n'offre quasiment aucun intérêt lors de la visite du musée, j'en reste carrément scotché de stupéfaction.

Le peuple tranchera, évidemment. Si le oui l'emporte, on court naturellement le risque d'un dépassement de coût et si le non l'emporte on est quasiment sûr de laisser dans les caisses des collections dont on nous dit pourtant beaucoup de bien. Tout en sauvegardant l'accès à la cour intérieur...

Écrit par : Michel Sommer | 14 février 2016

Merci Monsieur Michel Sommer de vos réflexions. Pensez cependant aussi que, sans le laisser-aller de nos Autorités, nous n'aurions pas un MAH poussiéreux. Il ne serait pas dans son état actuel. Je ne fais donc pas confiance à ceux qui n'ont rien fait durant des décennies, mais à ceux qui s'engagent depuis toujours en faveur de notre patrimoine.

Écrit par : Pierre Scherb | 14 février 2016

...cour intérieure avec un "e" final. Voilà ce qui arrive quand on veut réformer l'orthographe...

Cela précisé et corrigé, la couche de poussière qui recouvre le MAH ne saurait être imputée aux seules autorités qui se battent pour l'enlever !...


Bien à vous

Écrit par : Michel Sommer | 14 février 2016

Où sont-ils donc ceux qui veulent enlever la poussière? Je vois plutôt ceux qui veulent enlever le MAH pour en faire autre chose, à coup de millions à charge des Genevois.

Bien à vous.

Écrit par : Pierre Scherb | 14 février 2016

Les commentaires sont fermés.