18 février 2016

« Musée d’art et d’histoire : du verre et de la transparence ? » ​

​Le projet « Nouvel » de rénovation/agrandissement du Musée d’art et d’histoire est sous les feux de l’actualité dans le cadre de la votation communale du 28 février. Vivement contesté par une partie de la gauche et de l’UDC, ce n’est pas seulement la politique culturelle de ce musée qui inquiète. C’est aussi la politique de recrutement menée par la direction du MAH : les concours semblent manquer cruellement de publicité et de transparence, voire de professionnalisme puisque, par exemple, un égyptologue a été nommé à la tête du département d’archéologie classique.

C’est pour cette raison que les conseillers municipaux UDC ont déposé une question écrite (voir pièce jointe) demandant au Conseil administratif des précisions sur le déroulement exact, y compris la composition du jury, de tous les concours qui ont mené à la nomination d'un conservateur français à la Maison Tavel, d’une conservatrice française en chef du «Pôle» des Beaux-Arts, du conservateur en chef du département d’archéologie classique et d’une nouvelle conservatrice française au département d’arts appliqués.

Bien que le conservateur en chef du département d'archéologie classique soit suisse, il est surprenant que toutes les autres personnes nommées soient quasi systématiquement françaises alors même que les Universités suisses, y compris l'Université de Genève, regorgent de spécialistes parfaitement qualifiés et talentueux. Le groupe UDC demande donc également quels rapports entretient le département de la culture avec les milieux académiques genevois et suisse.

L’UDC-Ville de Genève en profite pour rappeler que si le projet « Nouvel » est accepté le 28 février prochain, les frais de fonctionnement, incluant les charges liées au personnel à disposition de la Fondation Gandur pour l’art, seront intégralement assumées par la municipalité. Dans ces conditions, il est donc primordial que la Ville de Genève face preuve d’une transparence absolue en matière de recrutement du personnel du MAH.

Pour information :
Eric Bertinat, conseiller municipal et chef de groupe, 076 / 391 25 03​
Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 / 874 83 97

(Communiqué de presse UDC du 17 février 2016)

10:54 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

Commentaires

Projet Novel: honte à la Ville d'engager cet homme à l'éthique douteuse

qui a préféré s'enrichir auprès d'émirats du Golfe (Qatar et Doha)

qui n'a de cesse de mépriser les finances des collectivités,
qui est connu pour ses budgets plus que triplés, pour ses projets publics aux constructions de mauvaises factures, défectueuses, ses chantiers interminables, inachevés tant que ses demandes de rallonges budgétaires ne sont pas couvertes

- exemples: Philarmonie de Paris, Lyon etc en France où il fut condamné;
Genève, gares CEVA: budget archi-dépassé

http://genevemetropole.blog.tdg.ch/archive/2016/02/10/il-faut-voter-non-au-credit-de-131-millions-relatif-au-projet-de-transforma.html

Écrit par : divergente | 19 février 2016

Les commentaires sont fermés.