01 mars 2016

« Le porc, j'adore ! » *

Islam à Genève : La soumission du conseil administratif de la Ville de Genève

Le philosophe français, Michel Onfray, qui aime à rappeler que la gauche doit être à gauche, a récemment déclaré: «Houellebecq a raison : nous vivons déjà sous le régime de la soumission ». C’est une question qui se pose également à Genève. La fonctionnaire communale qui se présente voilée à son travail ou l’interdiction du porc dans certains restaurants scolaires, avec l’assentiment du Conseil administratif de la Ville de Genève, a laissé perplexe plus d’un Genevois. Est-ce la bonne attitude à adopter devant une communauté musulmane en rapide augmentation et qui n’a de cesse de formuler toutes sortes de revendications partout en Suisse: voile à l’école, cours de natation différenciés, port du burkini (toléré à Carouge et au Lignon) ?

Pour l’année 2014, le nombre de musulmans est passé à 346’208, uniquement pour la population résidente âgée de 15 ans ou plus. En 2015, près de 400'000 musulmans vivaient en Suisse. Aujourd’hui, nous devons accueillir à Genève des milliers de migrants musulmans.

Selon le Programme d’Intégration Cantonal du canton de Genève 2014-2017(PIC), « l’intégration sociale des étrangers concerne l’ensemble de la société et vise à instaurer une coexistence harmonieuse entre les divers groupes de population ». Or, une intégration réussie n’est pas exclusivement une tâche de la collectivité publique, elle nécessite aussi évidemment une volonté des personnes visées de s’intégrer.

Fort de ces constats, le groupe UDC ne peut que conclure qu’une suppression pure et simple du porc dans les menus des cantines scolaires constitue un véritable acte de soumission que la Ville de Genève ne doit pas tolérer. C’est la raison de la motion qui est déposée sur le bureau du Conseil municipal.

Pour info:
Eric Bertinat, conseiller municipal et chef de groupe (076 / 391 25 03)
Céline Amaudruz, présidente et conseillère nationale (079 / 874 83 97)

Communiqué UDC Ville de Genève du 1er mars 2016

* Projet de motion d'Eric Bertinat et al.

15:49 | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook | | | |

Commentaires

Bonjour,
que suggérez-vous, alors? Il n'y a que deux solutions, en fait; 1) faire 2 menus journaliers, genre un végétarien équilibré et un menu avec viande/poisson; 2) retirer le porc, parce qu'il n'est pas pensable qu'on oblige des enfants à aller contre leur religion, ou qu'on les prive de manger.
Donc, que suggérez-vous? Pour ma part, je pense que l'obligation d'avoir 2 menus équilibrés, un végétarien et un viande, devrait permettre à tout le monde d'être satisfait....

Mais certainement pas d'obliger les enfants musulmans à manger du porc ou à ne pas manger équilibré....

Écrit par : vieuxschnock | 01 mars 2016

Laissez-vous surprendre, vieuxschnock, lors de l'introduction au Conseil municipal de ce projet de motion la semaine prochaine. Sachez cependant d'ores et déjà qu'une solution existe.

Écrit par : Pierre Scherb | 01 mars 2016

Face aux exigences toujours plus virulentes des islamistes soit disant modérés la citation de Churchill prend tout son sens. "Entre la guerre et le déshonneur vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre"

Écrit par : norbert maendly | 01 mars 2016

Et l'ennemi est toujours le même: le fascisme et l'idéologie Nazie.

Écrit par : Pierre Scherb | 02 mars 2016

Et l'énnemi est toujours le même : le fascisme, l'idéologie Nazie, l'Islamisme radical-libéral, l'Islamochrétienisme et l'Islamogauchisme. On est pas sorti de l'auberge !

Écrit par : norbert maendly | 02 mars 2016

Je republie, il semble que mon commentaire d'hier s'est perdu dans les limbes de la toile.

Savez-vous que dans certains restaurants d'entreprise, il est mis à disposition des fours micro-onde pour ceux qui ne voudraient pas prendre l'un des menus proposés? Je signale aussi que les menus sont affichés.

Il est donc tout-à-fait possible de proposer des menus correspondants à nos us et coutumes, et ceux à qui cela ne conviendrait pas pourraient toujours apporter leur propre gamelle et la réchauffer dans les fours micro-onde mis à disposition.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 02 mars 2016

On ne va pas commencer la valse des micro-ondes dans les écoles primaires...
Pour le reste, je ne vois pas où est le problème de ne pas servir de porc; ce n'est pas une viande particulièrement saine, et de ne pas en manger à la cantine ne peut faire aucun mal aux enfants en général; si les parents estiment que les enfants DOIVENT manger du porc pour rester en bonne santé, ils peuvent leur en servir à la maison...
J'ai quand même du mal à penser quelles peuvent être les vraies raisons de ces cris d'orfraies concernant la décision du conseil administratif: le but de la cantine est de nourrir sainement les enfants. Ce concept doit primer sur nos idées plus ou moins loufoques d'intégration.

Écrit par : vieuxschnock | 02 mars 2016

Les commentaires sont fermés.