30 avril 2016

L'Etat de droit est en danger

Le constat que l'Etat de droit est en danger s'impose à Marie-Agnès Bertinat* lorsqu'elle observe le comportement de nos autorités face à des élèves musulmans qui ne veulent pas serrer la main de leur enseignante, face à des musulmans qui ne veulent pas voir des élèves faire du sport sous leurs yeux ou encore lorsqu'une fonctionnaire se voile à son travail avec la bénédiction du Conseil administratif de la Ville de Genève. L'UDC Ville de Genève est déjà plusieurs fois intervenu pour empêcher ces dérives, par exemple en déposant sa motion « Le porc, j'adore! »

Voici l'article de Marie-Agnès Bertinat:

Femmes et Islam: nos droits ne sont pas acquis

En 2011, nous fêtions les 40 ans du suffrage féminin en Suisse et les 30 ans de l’égalité constitutionnelle entre hommes et femmes. Ce droit est aujourd’hui menacé par les défenseurs du multiculturalisme, les mêmes qui nous assènent leur langage épicène.

Récemment, deux écoliers musulmans de Therwil (BS) ont refusé de serrer la main de leur enseignante, coutume jusque-là bien établie. Pour Pascal Gemperli, Président de l'Union vaudoise des associations musulmanes : "L’Etat de droit n’est pas en danger parce que deux enfants de Bâle campagne se sont montrés récalcitrants à l’endroit d’un de nos principes". "C’est de l’hystérie" (1), selon lui. C’est oublier que, bien plus alarmant, la direction de l’école a décidé de dispenser ces deux élèves de la corvée tandis que le Conseil central islamique suisse (CCIS) a cru bon devoir se pourfendre d’un avis "juridique", donné par un spécialiste de la "loi" islamique, qui conclut à une interdiction claire de la poignée de main entre les sexes.

Oui, l’Etat de droit est en danger. Tout d’abord, car les autorités ou leurs représentants se soumettent, partout en Suisse, aux exigences croissantes de la communauté musulmane. En Ville de Genève, une fonctionnaire municipale en contact avec le public a été autorisée à porter le voile et le porc n’est plus servi dans certains restaurants scolaires. A Carouge et au Lignon, le port du burkini est toléré et les jeunes filles de l’Ecole André-Chavanne, située à proximité d’une mosquée, suivront leurs cours d’endurance physique exclusivement à l’intérieur.

Ensuite, parce que l’on se demande de quel droit le CCIS émet des avis "juridiques" en vertu de la "loi" islamique. Il n’y a qu’un seul ordre juridique en Suisse et c’est celui voté par le peuple et les cantons suisses. En Grande-Bretagne où le nombre officiel de musulmans a doublé en 10 ans, Trevor Phillips, président de la Commission britannique pour l’égalité et les droits de l’Homme (EHCR) de 2003 à 2012, reconnaît aujourd’hui que le vrai problème n’est pas l’"islamophobie" - terme inventé pour faire taire ceux qui s’inquiétaient de l’immigration musulmane et de ses revendications – mais le fait que les musulmans britanniques constituent une "nation dans la nation" (2).

De plus, ce spécialiste fait remarquer "le profond mépris pour les filles et femmes blanches, caractéristique d’une partie des musulmans".

Enfin, relevons le terme bien choisi du président de l’UVAM qui qualifie la défense de nos valeurs et de notre Etat de droit d’"hystérique", terme dérivé du mot grec ὑστέρα, pouvant signifier les entrailles, la matrice ou l'utérus et donc intimement lié à la femme qui, en Islam, est "naturellement, moralement et religieusement déficiente" (3).

----------------------

(1) Le Temps, 11 avril 2016, Laure Lugon Zugravu
(2) Présent, 15 avril 2016
(3) Récit d'Abu Said al Khudri, Bukhari VI 301

* membre du Conseil d'administration de la Fondation d'art dramatique

A voir aussi: «Les musulmans vénèrent aujourd’hui leur secte plus qu’ils n’adorent Dieu»

16:44 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

Commentaires

Pierre Scherb,

Depuis 2010 nous sommes de plus en plus nombreux à alerter sur la réalité de l'islam qui n'a vraiment rien à voir avec une religion paisible.

Il est désolant d'entendre des politiciens, des énarques, des ignorants, des religieux chrétiens et bien d'autres personnes sincères nous raconter que: "les djihadistes détournent le vrai message de paix de l'islam" le tout sans s'être informé de la réalité du coran.

Chaque jour l'anacondas islamique étouffe, avance masqué avec ou sans voile, la taqyya est de rigueur.

Les Suisses et les européens doivent mener le grand combat de l'information en vue de stopper et d'éradiquer ce qui risque de devenir le cauchemar de l'humanité du 21 ème siècle. Ajouté au changement économique et au dérèglement climatique, l'avenir ne sera ni simple, ni paisible.

L'Occident à mis des années pour se redresser contre le nazisme qui a fait tant de mal et de victimes durant la dernière guerre mondiale. Les pays arabo-musulmans doivent tout à l'Occident même le coca cola que les islamistes boivent tant et plus, alors que c'est une invention du grand Satan!

Les gens doivent s'informer, s'instruire sur l'islam et ses bouquins. Nous ne devons pas accepter d'être des dhimmis, des soumis à un tel concept mortifère. Il n'y a pas de fatalité.

Nous devons nous fier au travail des experts des livres "en rien révélés" de l'islam. Il en va de nos Libertés et de l'avenir de nos enfants dans un monde devenu extrêmement dangereux par les adeptes de l'islam, n'hésitant pas à affirmer que leur religion est la seule, la vraie et que tout le monde doit s'y soumettre sous peine d'être brûlé vif en enfer.

Nous devons dénoncer tous ces politiciens qui nous mettent en danger pour des raisons mercantiles voir de corruption avec les monarchies du Golfe et autres despotes.

Aucun pays musulman n'est une lumière pour le monde, c'est l'obscurantisme le plus total. Le statut des femmes est celui du IV ème siècle ou elle est soumise, lapidée, esclave réduite à porter des chiffons islamiques pour cause de religion, ne parlons pas du reste ou la torture sur les gamines est la norme.

Nous ne devons plus accepter ce concept et les mensonges de nos dirigeants.

Les jeunes ne doivent pas avoir un regard angélique et ignorant sur l'islam, au point de penser ou croire que c'est une religion identique au christianisme. Ce serait une erreur fatale pour un avenir ou la Liberté est un héritage de nos valeureux anciens, dont des millions y ont perdu la vie.

Merci de publier mon commentaire.

S'informer pour ne pas se faire avoir au nom d'une divinité et d'une fausse religion:

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2016/04/29/une-edition-arabe-du-coran-concurrencant-celle-de-larabie-saoudite/

"" Ceux qui seront damnés, (ce jour-là), seront dans le Feu, soupirant et sanglotant. » (Coran 11:106)

« Dieu a maudit les mécréants et leur a préparé un brasier ardent dans lequel ils demeureront éternellement, sans y trouver d’allié ni personne pour les secourir. Le jour où leur visages seront tournés et retournés dans le feu, ils diront : « Hélas pour nous! Si seulement nous avions obéi à Dieu et à Son messager! » (Coran 33:64-66)""

Inacceptable, il ne faut pas s'indigner mais se révolter.

Écrit par : Pierre NOËL | 01 mai 2016

tout à fait. et face à cette dangereuse omerta politique entretenue "pour la paix sociale", la parole est devenue un exercice de citoyenneté, la publication des faits reportée par témoins & victimes, un devoir médiatique.

Écrit par : divergente | 01 mai 2016

Les commentaires sont fermés.