31 août 2018

Les journées européennes du patrimoine 2018 ou la Versoix fait frontière

Le thème des journées européennes du patrimoine de cette année est «sans frontières». Je ne m’arrête pas ici à la question de la pertinence de ce choix à l’heure où la nécessité d’avoir des frontières (entre cellules, voisins, états) est de plus en plus visible. Le but de cette note est plutôt de m’étonner que même les concepteurs de cette manifestation ne le contestent pas, mais le mettent plutôt en avant.

Le projet N° 20 du canton de Genève est donc consacré à «Sauverny, où la Versoix fait frontière». Le 1er et 2 septembre, la population est ainsi invitée à une promenade le long de la Versoix, à la découverte de son patrimoine.

Extrait du programme: «La Versoix marque la limite entre la France et la Suisse, de Bogis-Bossey à Bossy, et divise le village de Sauverny. C’est au moment du traité de Paris, en 1815, que la rive gauche de la rivière est rattachée à la Suisse. Pour autant la communication entre les deux rives est maintenue d’abord par un pont en bois, puis en maçonnerie, et enfin dès 1960 grâce au pont actuel.»

Comme quoi les frontières sont nécessaires pour maintenir sa propre existence et identité, sans empêcher le contact nécessaire et souhaité.

https://blog.pierrescherb.ch

16:39 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.