17 octobre 2018

Les dealers de Genève et l’interdiction de pénétrer la région genevoise

La lutte contre le deal de rue se fait de plus en plus pressante. Il y a une année, la Tribune de Genève lui avait consacré une série d’articles. Elle avait alors mentionné que 300 personnes d’origine africaine (en réalité surtout des Guinéens et Sénégalais) qui s’adonnait à cette sinistre activité. Devant l’ampleur du phénomène et l’apparente inactivité de la police, un «militant d’extrême gauche » (TdG de ce jour), Fernand Melgar, avait exprimé son indignation. Plus récemment, le conseiller national Benoît Genecand avait dénoncé la faillite de la politique sécuritaire du deal de rue.

Sachant que tous ses «petits» dealers sont des millionnaires chez eux (en francs CFA) où ils construisent des immeubles de plusieurs étages, on ne s’étonne pas de la persistance de ce trafic, d’autant plus que nos prisons suisses sont plutôt perçues par eux comme des camps de vacances.

Ce qui étonne cependant est que nous n’entendons pas plus souvent parler d’interdiction de pénétrer la région genevoise. Il s’agit d’un moyen mis à disposition des autorités cantonales par le droit fédéral (art. 74 de la loi sur les étrangers). Cette mesure vise notamment à lutter contre le trafic illégal de stupéfiants. Le Tribunal fédéral a par ailleurs déjà eu l’occasion de dire que la mesure est apte à atteindre l’objectif poursuivi, car elle empêche au délinquant de commettre de nouvelles infractions dans la région zurichoise, en l’occurenc. Elle respecte le principe de la proportionnalité (2C_338/2015).

Pourquoi les autorités genevoises ne l'appliquent-elles pas plus souvent cette interdiction de pénétrer la région genevoise?

http://blog.pierrescherb.ch/2018/10/les-dealers-de-geneve...

14:05 Publié dans Droit public, Genève, Jurisprudence, Politique | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | | | |

Commentaires

"Pourquoi les autorités genevoises ne l'appliquent-elles pas plus souvent cette interdiction de pénétrer la région genevoise?"

Ce sont les mêmes fossoyeurs français qui ont laissé la Seine-Saint-Denis à des voyous qui se prennent pour des "ptits caïds" en terrorisant les habitants et semant le chaos. À Genève, ces fossoyeurs s'en "occuperont" en jouant les bons samaritains, pour leur électorat!

PS: J'aimerais remercier le... (cette partie du commentaire se rapportr à d'autres notes sur ce blog et ont donc été supprimé par son auteur).

Écrit par : Patoucha | 17 octobre 2018

Ben.. oui! Le billet s'y rapportant est fermé aux commentaires.....

Écrit par : Patoucha | 17 octobre 2018

La raison de la fermeture des commentaires n'a rien à voir avec vous, mais avec le fait que je n'arrive pas à faire face à un flot de commentaires de personnes qui communiquent entre elles avec un lien ténu, voir sans aucun lien avec le sujet de ma note à l'origine de leurs disussions.

Écrit par : Pierre Scherb | 18 octobre 2018

La drogue est même vendue dans des dépanneurs, très tard dans la nuit, depuis près de 10 ans, et la police le sait très bien!! Tous les dealers qui sont dans nos rues appartiennent à des réseaux mafieux internationaux, et tous sont entretenus à 100% par les services sociaux suisses ou français, tous dorment dans des lits alors que des SDF non dealers dorment eux dans la rue!

Écrit par : Dominique Degoumois | 17 octobre 2018

"Pourquoi les autorités genevoises ne l'appliquent-elles pas plus souvent cette interdiction de pénétrer la région genevoise?"

Ce sont les mêmes fossoyeurs français qui ont laissé la Seine-Saint-Denis à des voyous qui se prennent pour des "ptits caïds" en terrorisant les habitants et semant le chaos. À Genève, ces fossoyeurs s'en "occuperont" en jouant les bons samaritains, pour leur électorat!

PS: J'aimerais remercier le ...

Écrit par : Patoucha | 17 octobre 2018

J'ai fait parti des genevois qui ce sont indignés de voir en masse les joueurs de bonneteau envahir notre ville il y a près de 10 ans! Réaction de la police et de la justice ? Absolument nul bien sûr!!! Ce sont des citoyens genevois particulièrement actifs qui ont réagit, très critiqué par la gauche, qui a toujours de très bonnes raisons pour défendre les mafias internationales qui nous pourrissent la vie! Si les joueurs de bonneteau sont partis c'est uniquement parce que ces citoyens les ont harcelés pendant des mois, tous les jours, au risque de leurs vies, puisque ces mafieux étaient très agressifs et violents! Les dernières semaines où ces joueurs ont été présent dans la ville, la police a arrêté 4/5 membres de cette brigade de citoyens genevois, sur plainte des joueurs de bonneteau, là la plainte a été prise en compte par la justice! La police a traité ces citoyens comme de vrais délinquants, leur ouvrant des casiers judiciaires, avec photos et empreintes!!! Comme quoi, y'a rien a comprendre de cette justice! Dans des villes comme Zurich, Bâle ou Luzerne on ne voit aucun dealer dans les rues du centre ville, pourquoi? Alors que dans des villes comme Genève, Lausanne, Berne, Bienne on en voit en masse absolument partout! D'après la police c'est "une volonté politique"! Que devons nous comprendre sous cette phrase "volonté politique"? Corruption active et passive? Les deux sans doute!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 17 octobre 2018

Il y a effectivement une volonté politique derrière ce phénomène. Le Conseiller administratif Guillaume Barazzone a confirmé mardi soir que le Conseil administratif avait décidé, en début de législature, de ne pas donner la priorité à poursuivre les infractions contre la loi sur les étrangers (commises par les dealers et éventuellement d'autres personnes).

Écrit par : Pierre Scherb | 18 octobre 2018

Je pense qu'il est important de préciser que la police a arrêté des citoyens genevois honnêtes, sur plainte de mafieux étrangers! La justice est du côté des délinquants et contre les citoyens c'est ce que je vois dans cette ville depuis très longtemps en permanence!

Écrit par : Dominique Degoumois | 18 octobre 2018

Il y a quelques semaines à proximité de Besançon, derrière un centre commerciale j'ai vu un camp sauvage de mafieux des pays de l'Est avec des camping cars "Carthago" neufs à .......100'000 euros pièce! Quelqu'un peut m'expliquer l'origine de l'argent qui a servi à cet achat????

Écrit par : Dominique Degoumois | 19 octobre 2018

Les commentaires sont fermés.