Bonne et heureuse année 2019

Imprimer

Une fois n’est pas coutume, je vous présente mes vœux seulement le 2 janvier. Ce n’est cependant pas grave, car selon l’entendement communément admis il est possible de le faire jusqu’à fin janvier. Je suis donc encore bien dans la marge.

La nouvelle année a bien commencé. Aucun attentat majeur n’est à déplorer. Nous pouvions donc trinquer dans le bonheur avec les nécessiteux et les personnes seules en assistant au Réveillon de la solidarité organisé par la Ville de Genève grâce à de nombreux soutiens.

La soirée avait débuté par les allocations d’Esther Alder, responsable du Service social, et du maire Sami Kanaan. Pour une fois, même le conseiller municipal radical Guy Dossan, comme nous présent à cette fête pour la première fois, n’avait rien à dire contre une dépense qu’il considérait pleinement justifiée pour apporter un peu de joie à ceux qui ne nagent justement pas toujours dans le bonheur à longueur d’année, et tant pis pour quelques-uns qui n’avaient pas l’air trop nécessiteux.

Je ne suis moi-même pas trop porté à dresser des louanges à la gauche qui gouverne notre ville, mais je me dois d’admettre que le réveillon de la solidarité est vraiment une excellente idée brillamment réalisée. Je me joins aux remerciements adressés aux très nombreux bénévoles qui ont rendu cette soirée vraiment inoubliable.

http://blog.pierrescherb.ch/2019/01/bonne-et-heureuse-annee-2019_2.html

Lien permanent Catégories : Divers, Genève, Politique 2 commentaires

Commentaires

  • Cher pierre, moi je respecte la limite de fin janvier ... fin février c'est trop de retard il me semble... je pense que les personnes qui reçoivent des cartes de vœux en février se moqueraient de celui qui l’envoie. En tous cas tous mes vœux à toi et à ta sympathique femme.

  • Cher Manuel, je te remercie d'avoir attiré mon attention sur cette coquille. Tu as bien raison de respecter la limite de fin janvier. Je me suis permis de corriger cette erreur dans le texte.

Les commentaires sont fermés.