L’accord institutionnel détruit la Suisse

Imprimer

L’UDC s’oppose avec détermination au projet d’accord institutionnel Suisse-UE tel qu’il est présenté aujourd’hui. Ce traité porte atteinte à tout ce qui fait la Suisse – la démocratie directe, le fédéralisme, l’indépendance et la neutralité.

Réuni en séance aujourd’hui, le groupe parlementaire de l’UDC Suisse a adopté une réponse dans ce sens adressée au Conseil fédéral en vue de la consultation du 11 mars 2019. L’UDC invite par la même occasion le gouvernement à lancer un programme d’efficacité et de revitalisation économiques pour assurer l’emploi en Suisse.

Cet accord institutionnel subordonne la Suisse aux institutions UE ; il lui impose la reprise dynamique – donc automatique – de droit UE et la soumet aux jugements de la Cour de justice UE. Ce traité détruirait la démocratie directe, l’indépendance, la neutralité et le fédéralisme suisses. Il met fin à la voie bilatérale et pousse insidieusement la Suisse dans l’UE. Toutes ces raisons ont incité le groupe UDC à rejeter à l’unanimité le projet d’accord institutionnel avec l’UE.

Le peuple suisse réclame une gestion autonome de l’immigration. Or, l’accord institutionnel a juste l’effet inverse : en violation crasse de la Constitution fédérale, il intensifie la libre circulation des personnes. En outre, cet accord n’exclut pas la reprise par la Suisse de la directive sur la citoyenneté européenne qui placerait les citoyens UE et les Suisses sur un pied d’égalité et imposerait des charges supplémentaires de plusieurs milliards de francs au système social suisse. Ladite « tactique du salami » pratiquée depuis toujours par Bruxelles aurait finalement pour effet que les étrangers originaires de l’UE bénéficieraient des mêmes droits d’élection et de vote que les Suissesses et les Suisses. Enfin, l’accord institutionnel interdit l’expulsion des citoyens UE criminels, ce qui constitue encore une violation de la Constitution fédérale.

(Newslettter de l'UDC-Genève - N° 262 | 6 mars 2019)

https://blog.pierrescherb.ch/2019/03/laccord-institutionnel-detruit-la-suisse.html

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • Il semble que la majorité de la classe politique est totalement soumise à Berlin! La vraie capitale de l'Europe aujourd'hui! Une Europe voulue et organisée en 1941 par "adoplhe hitler" et "walter hallstein"!

  • Comment s'opposer activement à cet accord institutionnel qui détruirait la Suisse?

    Madame Micheline Calmy-Rey avait affirmé que l'on ferait entrer la Suisse en "biaisant" c'est-à-dire sans qu'elle s'en rende compte.

    Après… il sera trop tard et le Brexit nous a montré l'engrenage que représente l'UE ses membres pris somme souris en souricière…!

    Quid de nos Monts indépendants et de ce "peuple des bergers que nul ne peut soumettre par l'épée ou par l'or"!?

    Ne cherchez-vous pas, Pierre Scherb, à réveiller, à secouer… à mobiliser l'opinion!?

  • Je ne suis d’aucun parti, et suis contre tout accord avec l’UE! Les maîtres de la dictature et du chantage!

  • Combien d'emploies ont été détruits ses 25 dernières années en Suisse, pour les travailleurs qui demeurent en Suisse? Nos politiciens se gardent bien de nous donner (les vrais chiffres), et de les commenter!

  • En grande surface de huit caissières on a passé à deux.
    Une fois les robots, qui ne travailleront pas du tout automatiquement avec les êtres humains?

    Déferlante de migrants quel avenir pour eux comme pour les gens d'ici qui doivent travailler, chacun créera sa propre petite entreprise!?

    Sondage, la rente universelle

  • J'avais précisé sondage rente universelle?

    Non


    Alors?

Les commentaires sont fermés.