Sans le savoir, Guillaume Barazzone donne raison à l’UDC

Imprimer

Le nouveau programme de l’UDC le dit clairement: »Notre environnement se porte bien. Nos sols et nos cours d’eau sont en excellent état. Les emissions et substances nocives baissent depuis des décennies. Une nature superbe est un des grands atouts de la Suisse.»

Tout catastrophisme est donc malvenu et ne fait que nuire à la qualité de vie de ceux qui le vivent, c’est-à-dire des Verts et de la gauche en général. Nous n’avons pas besoin de toujours plus de régulations et d'interdictions, mais pouvons continuer la préservation de notre environnement naturel tel que nous le faisons avec grand succès depuis longtemps. Pensons seulement à la protection des forêts pratiquée en Suisse depuis 125 ans.

Guillaume Barazzone a maintenant suivi le souhait exprimé par le Conseil municipal d’interdire l’utilisation des gobelets en plastique à usage unique. Sont aussi concernés les pailles, les couverts, les assiettes, les contenants en tous genres, les sacs plastique, les bâtonnets pour mélanger les boissons et les tiges des ballons gonflables pour enfants. Mais, diriez-vous, il s’agit donc bien d’une nouvelle interdiction et l’UDC ne veut pas de nouvelles interdictions? Eh bien non. La Ville de Genève n’étant pas compétente pour réglementer en la matière, il ne s’agit en réalité pas d’une interdiction, mais d’une condition pour organiser des manifestations. C’est dans ce sens là que Guillaume Barazzone applique le programme de l’UDC d’appliquer strictement les règles en vigueur.

Nous lui en sommes reconnaissants.

+ photo

Lien permanent Catégories : Droit public, Genève, Politique 12 commentaires

Commentaires

  • Le bruit et la pollution des villes est très, mais très loin un environnement sain pour les habitants.
    Récemment un article met en cause des excès de pollutions dans des villes sans que la population soit averties et protégée.

    Le sol ? Et bien les produits chimiques sont toujours présent dans le sol des années après la fin d'utilisation, ce qui touche de près les insectes, la biodiversité. Etc...

    La Suisse va dans le bon sens et pas grâce à l'UDC, mais cela reste gravement insuffisant. La pollution des voitures à combustion, ce n'est pas seulement un problème du climat, mais d'abord un problème de santé publique (bruit, pollution) et donc il s'agit d'avoir la liberté de ne pas être empoisonné.

    Jusqu'à peu, les voitures électriques n'étaient pas concurrentielles, mais elle le deviennent.
    Entre la liberté de ne pas être pollué face à la liberté de choix de voitures, je n'ai aucun doute que l'UDC choisirait le 2eme choix et tant pis si les habitants sont empoisonnés, notamment par les pendulaires.

    L'UDC, du moins ses cadres, sont trop idiots pour voir que l'écologie, devrait être le pillier politique, puisque l'environnement fait partie de l'identité suisse.
    "Idiots" parce qu'ils identifient "écologie" à gauchiste et que toutes réflexions sur ce sujet semblent censurées.

    Que diraient nos ancêtres face à ce "mépris" de la Nature, eux qui en dépendaient tant, et eux qui l'ont défendu.

  • Vous n'êtes pas bien informé pour énoncer de telles allégations erronées. Je vous recommande de lire le programme politique UDC 2019 - 2023 (https://www.udc.ch/parti/positions/programme-politique/). Vous allez constater par vous-même que l'environnement y tient sa place. Le reste n'est que dénigrement.

  • "UDC le dit clairement: »Notre environnement se porte bien. Nos sols et nos cours d’eau sont en excellent état. Les émissions et substances nocives baissent depuis des décennies."
    Est-ce que vraiment l'UDC prétend cela ? C'est tellement à côté de la plaque que cela risque de lui coûter cher, aux prochaines élections. Le point de vue des extrémistes écolos est évidemment délirant, mais ce n'est pas une raison de le remplacer par un autre délire.
    D'autant qu'une telle déclaration se comprendrait de la part du PLR, pour lequel plus on est nombreux et moins on pollue. Or, s'il y a un problème de CO2, de plastiques dans la nature, d'air pollué partout en Suisse même aux sommets des montagnes, d'eaux polluées dans toutes les rivières et tous les lacs de Suisse, c'est tout simplement que nous sommes déjà beaucoup trop nombreux. Et je croyais bêtement que l'UDC était le parti qui s'opposait à l'invasion de la Suisse planifiée par l'alliance socialistes/radicaux...

  • Ne mélangeons pas tout. Vous n'allez quand même pas refuser de boire notre Eau de Genève pour laquelle la ville de Genève a même créé un label. En réalité, elle est vraiment excellente. Il faut donc clairement dire qu'il n'y a pas de place pour le pessimisme politique et l'idéologie. Malgré une croissance démographique massive due à l'immigration, la Suisse est un des rares pays qui atteint les objectifs environnementaux fixés au niveau international.

    Cela dit, il est indispensable de réduire cet afflux incontrôlé d'étrangers qui ne met pas seulement l'environnement en danger, mais a des conséquences négatives pour tous: trains et trams bondés, routes bouchées, hausse des loyers...

    Vous pouvez donc tranquillement continuer à voter UDC.

  • Un metteur en scène cinéaste américain a eu la phobie de la pollution! Il en est mort!

  • L'eau de Genève ? Captée en profondeur dans le lac. Alors croisez les doigts pour qu'il n'y ait pas un avion qui vienne lui donner un goût de kérosène...
    Pour les reste, réalimentation de la nappe par pompage dans l'Arve, vallée du décolletage et donc de petits patrons peu scrupuleux dans ce qu'ils rejettent dans la rivière. C'est pourquoi des capteurs sont installés pour détecter toute forme de pollution en aval...
    Pour le moment, tout va bien. Comme dit le type qui tombe de l'immeuble...

  • Géo boire de l’eau de Genève ? Gros rire, vous faites dans l’humour british Monsieur Scherb, quand on sait l’estime qu’il porte aux pékins du bout du lac et à leur environnement. Et l'on ne peut pas vraiment lui donner tort… Géo ne boit que (rarement) l’eau certifiée par son fontainier communal et puisée aux meilleures sources des Alpes vaudoises.

  • "Géo ne boit que (rarement) l’eau certifiée par son fontainier communal et puisée aux meilleures sources des Alpes vaudoises."
    Qu'est-ce que c'est que ces histoires ? Je bois l'eau du robinet mais je suis obligé de constater que le niveau d'inculture des hydrogéologues actuels aidant, elle est devenue nettement moins bonne. La Commune où j'habite a eu le bon goût de mandater un grand bureau suisse romande dont la première lettre est un C et la dernière un D. Ces grands spécialistes n'ont rien trouvé de mieux que d'implanter un puits à quelques centaines de mètres de la pire décharge chimique du monde (selon un docteur en chimie ayant travaillé dans les dites industries de Monthey). Évidemment, l'eau s'est très vite révélée imbuvable, et cela simplement au goût. Ayant fait mon travail de diplôme sur Hydrorhône, la première chose que j'ai appris de mon patron était qu'il était inutile d'essayer de capter l'eau de la Plaine du Rhône. Ou trop séléniteuse, ou polluée par la chimie locale...
    L'eau autrefois venait de sources en montagne, pure et fraîche. Mais comme la population double tous les ans pour le plus grand profit des bétonneurs, elle est maintenant de plus en plus mauvaise...

  • Rabbit, les particules en Chine sont à 80% le fruit de la fabrication de panneaux solaires photovoltaïques pour les écolos suisses et européens, subventions inclues, panneaux solaires photovoltaïques fabriqués avec des centrales électriques fonctionnant au charbon !

    Ne pas confondre les particules fines ou moins fines et le co2 !


    https://www.la-croix.com/Economie/Chine-ecrase-marche-panneaux-solaires-2018-09-03-1200965958



    Les chinois ne peuvent pas utiliser de panneaux solaires photovoltaïques à cause de la pollution (fumées filtrant les rayons solaires) provoquée par la production de panneaux solaires photovoltaïques !

    Il faut rappeler qu'il faut plus d'énergie pour fabriquer un panneau solaire photovoltaïque qu'il ne produira durant ses 10 à 15 ans de vie, 2 fois plus !


    Sans parler des pertes lorsque le courant est transformé pour être introduit sur les réseaux électriques, si l'on parle de stockage sur batteries, c'est plus de 40% d'énergie perdue entre la charge et la décharge, résultat, 20% de rendement sur une base de seulement 17% initiale de la capacité de captage du silicium des panneaux solaires photovoltaïques !

    Un vrai massacre !

    Signé, les petites poches pleines des écolos entrepreneurs voyous !

  • Géo avec sa logique implacable dit qu'un éventuel kérosène répandu sur le lac provoquerait des pollutions sur les eaux pompées au fond du lac !

    Il semble qu'il ait des lacunes en physique, le kérosène flotte à la surface, pour rappel !

    Dès que l'on aborde des sujets, les mensonges se répercutent à tous les étages, même au plus profond du lac !

  • Autre fait, les plastiques ne posent aucun problème en Suisse, avez-vous vu des plastiques se promener dans le Rhone ou dans le lac, certes, il y en a quelques miettes, mais ce sont les pays, toujours les mêmes pays, ceux qui longent les océans et les mers qui abusent des eaux pour se débarrasser de leurs déchets, tout comme la Russie qui a enfui des milliers de barils bétonnés contenant des produits hautement radioactifs et cela pendant des décennies !

    Par contre le lac est rempli de glyphosates et d'autres pesticides, silence, ce sont les copains du conseil fédéral qui polluent !

  • La pollution la plus ravageuse, c'est la pollution des fausses infos !

    Elle tue 1'000 plus que les pollutions qu'elle dénonce !

Les commentaires sont fermés.