27 septembre 2010

Pour en finir avec les doublons, la Constituante invente les triplons

 

La Constituante continue à filer du mauvais coton, et de pire en pis.

 

Ainsi, une majorité radicale - libérale - socialiste et verte a imposé un tour de force. En voulant s'attaquer aux doublons qui gangrènent notre canton depuis des années, cette majorité vient d'inventer les triplons. Ce sera en tout cas sans doute le résultat de la création des districts votée jeudi dernier.

 

Le peuple appréciera.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

18:47 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

22 septembre 2010

Constituante : la Ville de Genève ne sera pas morcelée

 

Voici mon intervention du 21 septembre pour maintenir la Ville de Genève dans son intégralité, ce qui, en principe, a été accepté par la Constituante :

 

Monsieur le Président, chers collègues,

 

L'Union Démocratique du Centre salue le travail de la majorité de la Commission 4. Pour notre groupe, il est essentiel que la structure territoriale des 45 communes ne soit pas modifiée par la Constitution elle-même.

 

Nous sommes attachés au projet de nouvelle constitution et souhaitons le voir accepter par le peuple, en 2012. Nous sommes aussi à l'écoute du citoyen et connaissons donc son attachement à sa commune, puis au canton et finalement à la Suisse. Toucher aux communes serait donc vraiment courir le risque d'un rejet massif de la nouvelle constitution.

 

Ceci est d'autant plus vrai en ce qui concerne la Ville de Genève. Le canton de Genève est ce qu'il est aujourd'hui à cause de la Ville de Genève. Que seraient devenus les quelques communes au bout du lac sans la Ville de Genève en leur centre ? Nous ne le saurons jamais, mais il est tout de même sûr qu'une région campagnarde et viticole ressemblant aux alentours d'Orbe n'aurait pas attiré toutes les organisations internationales dont nous sommes fiers aujourd'hui, ni inspiré la création de la Croix Rouge ou encore attiré les parties à l'arbitrage de l'Alabama.

 

Cela est néanmoins le passé et il nous convient d'écrire un texte utile pour notre avenir. Dans un environnement où rien n'est acquis et où plusieurs villes du monde souhaiteraient voir déménager chez elles les organisations internationales, il est indispensable de maintenir les acquis et d'en offrir plus. Faire disparaître la Ville de Genève, une petite ville au niveau international, ou la reléguer en district ne pourrait avoir qu'un effet néfaste et cette perte ne pourrait en aucun cas être compensé par le canton de Genève. Qui, à l'étranger, sait seulement que ce canton existe ?

 

Nous avons besoin de la Ville de Genève, de notre ville, une des raisons pour lesquelles l'UDC vote les thèses de la majorité de la Cot 4.

 

Je vous remercie de votre attention.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

08:59 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

17 septembre 2010

La constituante continue à déplaire

 

Des constituants qui tapent des tam-tams imaginaires sur leurs pupitres, des exclamations étonnées ! Ce sont les réactions des constituants à mon intervention d'hier soir, que j'ai publiée ce matin.

 

Rien n'y fit. L'amendement UDC a été refusé par 53 non et 2 abstentions contre 5 oui.

 

En revanche, la thèse visée par cet amendement a été acceptée. Elle est libellée ainsi : « Il (le Conseil d'Etat) soutient les mesures d'hospitalité, de concertation, de sensibilisation et d'éducation permettant d'assurer la bonne entente des diverses composantes de la population du canton. »

 

Vous n'avez rien compris ? Ce n'est pas grave, car c'est de toute façon incompréhensible. Sauf que cette disposition vise à instaurer le communautarisme, comme en France ou aux Etats-Unis, avec tous les défauts que cela entraine. Une raison de plus pour refuser le projet de nouvelle constitution ?

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

21:02 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

La constituante avance cahin-cahan

 

Hier soir, j'ai défendu un amendement UDC à la thèse 402.21.c. Voici mes propos :

 

Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers Collègues,

 

Notre groupe prend le bien-être des citoyens de Genève et de ses hôtes au sérieux. Nous ne pouvons donc nous contenter d'une formule vide du style administratif comme, je cite une partie de la thèse 402.21.c, soutenir la concertation et la sensibilisation permettant d'assurer la bonne entente des diverses composantes de la population, fin de citation.

 

Non vraiment, il y a de quoi perdre son latin ! Et de quoi occuper des centaines de juristes durant des décennies pour décortiquer ce que les constituants avaient bien voulu dire avec cette phrase. Le citoyen s'est enthousiasmé pour la constituante, car il voulait disposer d'une nouvelle constitution compréhensible pour tout le monde. Respectons son souhait et renonçons  aux formules creuses.

 

Cela pour la forme. Revenons maintenant au fond.

 

Vous savez que l'UDC tient au respect de la volonté populaire. Elle veut donc donner à chaque étranger la possibilité d'y participer. En facilitant l'acquisition de la nationalité. La Tribune de Genève évoque dans son édition de ce jour la comédie musicale « Les faiseurs de Suisses » dont le célèbre film d'Emil Steinberger avait fait fureur en 1978. Qu'il est donc loin, ce temps révolu et aujourd'hui, la nationalité suisse s'acquiert avec une facilité parfois déconcertante.

 

Notre assemblée a le privilège d'être composée de plusieurs membres d'origine étrangère. Ils sont souvent les plus illustres, je pense à Alberto Velasco, Albert Rodrik, Souhail Mouhanna et j'en oublie probablement d'autres. Comment sont-ils arrivés là ? Leur avons-nous dit : « Ne vous préoccupez pas de nos coutumes. Faites comme chez vous. Ecoutez les tam-tams tranquille durant toute la nuit. Les voisins s'en plaignent ? Ils n'ont rien compris et n'ont qu'à aller ailleurs si cela ne leur plait pas. »

 

Non Mesdames, Messieurs, soyons sérieux. Nous leur avons dit : « Vous êtes les bienvenus chez nous, alors efforcez vous de vous en montrer dignes. Faites comme nous, travaillez, respectez l'ordre public et essayez de comprendre notre culture. » Et, miracle, ils l'ont fait et ils l'ont bien fait.

 

N'oublions donc pas que les étrangers d'aujourd'hui sont les genevois de demain. Aidons-les ainsi à s'intégrer et à s'assimiler comme les étrangers d'hier, les genevois d'aujourd'hui ont pu le faire. Votons le texte que je vous lis :

 

Le Conseil d'Etat promeut l'intégration et l'assimilation des résidents étrangers dans le canton.

 

Je vous remercie.

 

L'amendement UDC a été refusé par 53 non et 2 abstentions contre 5 oui. La thèse a été acceptée par 39 oui contre 15 non et 5 abstentions.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

10:38 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

16 septembre 2010

Le respect du droit

 

Le respect du droit, ça change la vie. Halte à la prostitution des enfants, renvoyons les Roms chez eux !

 

C'est le titre d'une proposition de motion que les députés UDC au Grand Conseil ont déposé hier. Ils relèvent que le droit fédéral en concordance avec le traité instituant la libre circulation des personnes en Europe exige d'éloigner du territoire suisse tout étranger en situation irrégulière ou qui trouble l'ordre public.

 

En fait, tout Européen résidant en Suisse doit avoir assez de moyens pour subvenir à ses besoins. Ce n'est visiblement pas le cas des Roms roumains qui, selon la présidente de l'association Mesemrom, Dina Bazarbachi, seraient poussés à la prostitution en les empêchant de mendier.

 

Le renvoi des Roms est d'autant plus urgent que la France expulse en ce moment les Roms indigents dont certains, après un bref séjour en Roumanie, ont déjà pris le chemin de Genève.

 

Rappelons que l'Union Européenne a mis 20 milliards d'Euros à disposition de l'Etat roumain pour mieux intégrer les Roms chez eux, soit 35'858 Euros par personne !

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

09:02 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook | | | |

15 septembre 2010

Le peuple exige le renvoi des étrangers criminels

 

Tel est le constat qui ressort d'une première analyse des résultats de la consultation populaire sur la politique d'asile et des étrangers. Publiés dans le journal de l'Union démocratique du Centre « Franc-parler » sur la base de 22'000 questionnaires renvoyés par courrier et de 23'000 questionnaires remplis en ligne, ces résultats confirment que l'UDC, une fois de plus, prend les soucis des Suisses au sérieux.

 

A noter que près d'un quart des participants ne se sont pas contentés de répondre, mais ont indiqué leurs propres propositions.

 

Par ailleurs, plus de 1'200 personnes ne veulent plus rester dans l'inactivité et sont ainsi devenus membres de l'UDC.

 

Le questionnaire peut encore être rempli jusqu'au 31 octobre (http://udc-ge.ch). Exprimez-vous !

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

17:08 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

13 septembre 2010

Constituante : Le courage de créer

 

Créer demande du courage, car la création remet en doute ce qui est admis. Tel est le constat du Dr Rollo May dans son livre « Le courage de créer ».

 

En observant la constituante travailler, on ne peut qu'adhérer à cette affirmation. De nouvelles idées sont lancées, qui n'avaient cependant jusqu'à présent rien de révolutionnaire, d'autres sont retranchées - et c'est la pagaille. A ce stade, il est tentant de tout laisser tomber. Plusieurs constituants ont ainsi démissionnés, tous pour des raisons honorables, bien entendu.

 

Les constituants espèrent créer une constitution fédératrice, comme le fut celle de James Fazy. Ils luttent avec la matière - les idées, les mots, les phrases - pèsent ce qui s'est fait dans les autres cantons ou même dans d'autres pays, pour en extirper l'essentiel.

 

La découverte de ce qui est nouveau exige souvent un long travail infructueux précédant ce moment précieux. Et rien ne garantit que l'on y arrivera. Ce d'autant plus qu'un des problèmes majeurs de Genève semble se trouver ailleurs (abrogation de la LDTR). Gardons donc espoir que la constituante réussira, même si les idées géniales font encore défaut.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

09:01 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

03 septembre 2010

Constituante : Tout va bien !

 

La constituante continue sur son rythme de croisière. La gauche pleurniche et la droite est mécontente. Broyons donc du noir ! Eh bien non !

 

En vérité, cette situation est tout à fait normale à mi-chemin du processus constitutionnel. Le 19 octobre 2008, l'enthousiasme régnait. La constituante venait d'être élue. Chacun croyait ou au moins espérait pouvoir faire la constitution idéale. Plusieurs avaient d'ailleurs déjà leur petite idée en tête, comment elle devait se présenter, voire carrément un projet élaboré.

 

Au fur et à mesure des discussions et, surtout, au moment des votes, chacun a dû constater que l'une ou l'autre de ses idées n'avait pas été retenue, soit en commission, soit en séance plénière. Ce que l'on admettait encore en commission est devenu insupportable en séance plénière, puisque visible à la population genevoise et, internet aidant, au monde entier.

 

Les expériences dans les autres cantons qui ont choisi de faire une révision totale de leur constitution démontrent cependant que cette phase est tout à fait normale quoique plus forte dans la République et canton de Genève. Il est vrai que les Genevois ont la renommée d'être des râleurs, compliment qu'ils acceptent par ailleurs de bon cœur ou même avec une certaine fierté.

 

Patientons donc encore quelques mois, car après cette phase d'affrontement « nécessaire », suivra forcément celle de l'accord des violons, à gauche comme à droite. Chacun versera un peu d'eau dans son vin pour présenter au peuple, à vous chers lecteurs et électeurs, un projet acceptable et peut-être même formidable.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

09:24 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

27 août 2010

Constituante : Deux heures de débat pour rien !

 

Tel est le titre du commentaire de Monsieur Mabut au sujet du vote sur le quorum, maintenu à 7% (statu quo). Il en conclut que le système parlementaire est mis en cause « comme moyen efficace de production des lois ».

 

Sans le contredire, maintenir le quorum à 7% est plutôt un exemple prouvant que ce « moyen » fonctionne. L'assemblée constituante a été élue pour élaborer un projet de nouvelle constitution, le législateur n'a cependant pas exigé que tout soit à refaire. Au contraire, le bon sens commande que ce qui a fait ses preuves soit maintenu.

 

Mais quels sont les sujets qui valent la peine d'être maintenus ? Ils ne sautent, hélas, pas aux yeux de tout le monde, raison pour laquelle d'âpres discussions précèdent souvent les votes. Les deux heures de débat (et les heures de discussion en commission et dans les partis) servaient donc bien à quelque chose, à savoir clarifier les positions. C'est aussi pour cela que les Genevois ont élu la Constituante.

 

Pierre Scherb

www.pierrescherb.ch

 

12:07 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : constituante |  Facebook | | | |

28 juillet 2010

Oeuvrer pour une constitution lisible

 

Je continue ma lecture du livre : « Ecrire pour être lu » de Sven Sainderichin et j'arrive au chapitre « Prenez le contre-pied du style « administratif ».

 

Pour nous mettre dans le bain, l'auteur commence avec une citation. Je ne déroge pas à sa façon de faire. « Georges Clemenceau (homme d'Etat français) recommandait, paraît-il, aux collaborateurs de son journal de ne rien mettre de plus, dans chacune de leurs phrases, qu'un sujet, un verbe et un complément. 'Quand vous voudrez ajouter une épithète, leur disait-il, vous viendrez me trouver !' »

 

Sainderichin ajoute que « c'est à une démarche exactement inverse que le rédacteur de textes administratifs se laisse aller avec délectation. » Et un peu plus loin « Le style administratif, en effet, affectionne les phrases très longues, avec de nombreuses propositions incidentes et une pluie de subordonnées. »

 

Je participe actuellement à l'extraordinaire aventure de rédiger une nouvelle constitution pour notre canton. Les Genevois ont voté avec enthousiasme le principe de cette révision. Pour moi, il est clair qu'ils entendaient surtout rendre la constitution plus accessible à tout un chacun. Bien sûr, une meilleure structure est nécessaire et déjà visible. Cette structure, cette forme est à présent en train d'être remplie avec du contenu, d'abord en forme de thèses, puis, après un passage par la commission de rédaction, en forme de dispositions constitutionnelles. Gardons-nous de ne pas oublier la forme au seul bénéfice du contenu. Respectons dans la mesure du possible l'injonction de Clemenceau ci-dessus citée !

 

Pierre Scherb

Premier chef de groupe UDC à l'Assemblée constituante

www.pierrescherb.ch

09:05 Publié dans Droit public | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : constituante |  Facebook | | | |