21 septembre 2016

Conseil municipal: ma question orale du 13 septembre 2016

Ma question s’adresse au magistrat Guillaume Barazzone:

Depuis des mois, je suis contacté par un citoyen habitant proche de l’école des Pâquis. Il se plaint de nuisances causées par des dealers guinéens et nigérians postés dans les alentours et sous le couvert de l’école. J’ai personnellement pu constater la présence de ses requérants d’asile éventuellement déboutés et leur agressivité. Plusieurs personnes m’ont dit qu’elles n’osent plus passer par cet endroit à cause de cette présence.

Mon interlocuteur m’a transmis des documents prouvant qu’il a alerté la police, de même que Mesdames Esther Alder et Anne Emery-Torracinta. Il n’est pas content des réponses obtenues et des changements observés sur le terrain ou plutôt du manque de changements observés sur le terrain. Les dealers continuent de boire et de hurler durant la nuit et ne se laissent pas déranger par les voitures de police qui passent occasionnellement.

Avez-vous connaissance de cette situation et qu’envisagez-vous de faire pour y remédier?


http://blog.pierrescherb.ch/2016/09/conseil-municipal-ma-question-orale-du.html

17:13 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

28 juillet 2016

Chaque migrant est une possible menace à l’ordre public, une possible menace terroriste

Victor Orban, le premier ministre hongrois, ne mâche pas ses mots lorsqu’il assène ses convictions aux journalistes, à côté de Christian Kern, le chancelier autrichien, lors de la conférence de presse commune d'avant-hier à Budapest. Celui-ci ne l’a pas contredit, mais a tout au contraire promis l’envoi de 20 policiers pour l’aider à contrôler sa frontière avec la Serbie.

A Genève, nous sommes particulièrement exposés à cause de notre proximité avec la France. Le président François Hollande a rappelé hier que son pays était en guerre à l’intérieur et à l’extérieur de son pays. Peu après le lâche assassinat d’un prêtre qui était en train de lire la messe, il a dit que la France gagnera cette guerre, tout comme Bush l’avait fait quelques années auparavant. D’ici-là, nous sommes en danger. Il suffit de constater qu’un des assassins avait été arrêté à Genève, avant d’être expulsé vers la France. Il est grand temps que le Conseil administratif se réveille et s’active pour limiter l’afflux des migrants à Genève, quitte à se faire complice de futures tragédies.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/chaque-migrant-est-un...

11:35 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | | |

18 juillet 2016

L’attentat de Nice et l’effet Werther: Genève est-elle préparée?

L’attentat de Nice a ensanglanté Nice et la France et a eu des répercussions jusqu’en Suisse et à Genève. Pensons d’abord aux victimes et à leurs proches auxquels nous exprimons nos plus sincères condoléances.


Le politicien que je suis ne peut cependant pas se contenter de constater ce qui s’est passé, mais doit tout de suite se demander si la même chose pourrait arriver à Genève et, le cas échéant, comment éviter un tel événement? Je pense donc immédiatement à l’effet Werther. De quoi s’agit-il? En 1774, Johann Wolfgang Goethe a publié un roman intitulé «Les souffrances du jeune Werther». Il raconte la déception d’un jeune homme, Werther, décu par l’amour et qui se suicide. Les jeunes Allemands s'habillaient alors comme les héros du roman, Charlotte et Werther, et les suicides selon le modèle de celui de Werther ont commencé à se multiplier.


Nous assistons aujourd’hui à un phénomène semblable de suicide élargi, genre attaque au Bataclan, tirer sur des policiers à Baton Rouge en Louisiane ou encore diriger un camion sur une foule en liesse à Nice. Dès lors qu’il s’agit d’une sorte de maladie psychique, la Suisse et Genève ne sont pas à l’abri et un événement semblable pourrait donc aussi se produire chez nous. Nos autorités ont d’ailleurs pris des mesures pour parer à un tel événement.

A Nice, des policiers ont réussi à stopper le camion dirigé par Mohamed Lahouaiej Bouhlel en lui tirant dessus et en le blessant mortellement. A Genève, le même scénario ne pourrait pas se produire, du moins pas avec notre police municipale. En effet, le Conseil municipal a jusqu’à aujourd’hui refusé de traiter la motion de l’UDC «Pour une police municipale armée». A Genève, un assassin fou pourrait donc poursuivre sa route en faisant encore plus de victimes, car nos policiers ne sont pas armés. Pensons seulement aux feux de Genève et la foule qui y assiste. Gageons que nous demanderons donc à la prochaine occasion la prise en main de cette motion UDC par le Conseil municipal avec toute l’urgence requise.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/lattentat-de-nice-et-...

14:44 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

29 juin 2016

Christina Meissner définitivement exclue de l'Union démocratique du centre

L'Union démocratique du centre avait exclu Christina Meissner, car, à l'instar d'Eveline Widmer-Schlumpf, elle s'était fait élire par la gauche première vice-présidente du Grand conseil contre le candidat de son parti, Patrick Lussi. Par la suite, elle a obstinément refusé toute tentative de conciliation et a persisté dans son erreur. Elle a recouru à l'Assemblée générale qui a tranché, ce lundi 27 juin 2016.

Voici le communiqué de presse de l'Union démocratique du centre:

Christina Meissner exclue définitivement de notre parti
L'UDC Genève s'est réunie en assemblée générale extraordinaire ce lundi 27 juin pour traiter du recours de Christina Meissner, exclue par le comité directeur le 28 avril dernier et contestée par l’ancienne députée UDC le 21 mai.

Après avoir entendu Mme Meissner et débattu librement de la décision du comité directeur, une large majorité des membres a rendu son verdict : l’exclusion prononcée par le comité directeur contre Mme Meissner est maintenue, estimant à son tour que la gravité de la faute qui lui est reprochée est d’une gravité telle que l’exclusion est appropriée.

Il est ainsi rappelé que l’UDC-Genève n’entend pas créer de précédent avec le cas Meissner et n’acceptera en aucune manière qu’un de ses membres élus ne respectent pas ses statuts ou règlements qu’il a, par ailleurs, validé lors de sa candidature.

Pour information :
Marc Fuhrmann, président, 079 / 370 19 47
Stéphane Florey, chef de groupe, député, ​079 / 471 44 85
Céline Amaudruz, 079 / 874 83 97

Photo d'illustration

09:16 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook | | | |

21 juin 2016

Conseil municipal: présentation des nouveaux chefs de groupe

Dans sa séance du 7 juin 2016, le Conseil municipal a été élu son nouveau président Rémy Burri et les deux vice-présidents Jean-Charles Lathion et Eric Bertinat, avant de procéder à l’élection du bureau, soit les quatre secrétaires Pascal Spühler, Yannick Frigenti-Empana, Alfonso Gomez et Hélène Ecuyer.

Les chefs de groupe avaient déjà été nommés par leurs partis respectifs, Grégoire Carasso pour les Socialistes, Natacha Buffet-Desfayes pour le PLR, Lionel Ricou pour le PDC, Daniel Sormanni pour le MCG, Maria Perez pour Ensemble à Gauche, Marie-Pierre Theubet pour les Verts et votre serviteur pour l’UDC.

www.pierrescherb.ch

10:04 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

18 juin 2016

Ma présentation du candidat de l'Union démocratique du centre à la 2ème vice-présidence du Conseil municipal

Monsieur le Président, chers Collègues,

J’ai l’honneur de vous présenter le candidat UDC à la deuxième vice-présidence.

Ancien député UDC au Grand Conseil (2005 à 2013) et Conseiller municipal depuis 2011, Eric BERTINAT a une solide expérience politique. Son vif intérêt pour la politique communale l’a amené, en 2013, à se concentrer uniquement sur son mandat de Conseiller municipal et de renoncer à celui de député.

En cette qualité, il a été membre de la commission de la culture, de la commission du règlement, de la commission des finances, de la commission de l’aménagement et de l’environnement, et Président de la commission de la sécurité du domaine public de l’information et de la communication. Autant dire qu’il connaît le fonctionnement du Conseil municipal à fond. Eric BERTINAT a toujours travaillé consciencieusement et maîtrisé ses dossiers, tout en déposant des motions, résolutions et interpellations pertinentes.

En tant que chef de groupe, Eric BERTINAT a assumé son rôle à la perfection, mêlant habilement autorité naturelle et souplesse. Il aime dire qu’avec l’âge, il est devenu un homme de consensus, une qualité fort utile pour un vice-président du Conseil municipal. Il assurera surtout une parfaite impartialité dans l’exercice de sa fonction.

Dès lors, je ne saurais que recommander cet excellent Conseiller municipal à la 2ème Vice-présidence.

www.pierrescherb.ch

16:52 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

16 juin 2016

Le porc, j’adore

Votre serviteur et le groupe UDC de la Ville de Genève s’étaient offusqués du refus des cuisines scolaires de servir aux écoliers une nourriture bien de chez nous.

En effet, sous prétexte de «raisons logistiques» et avec l’accord du Conseil administratif, elles ne servaient plus de porc aux élèves. En réalité, il s’est plutôt agi d’une fleur faite aux musulmans qui refusent de manger cette nourriture saine et bon marchée par rapport à d’autres viandes.

Nous avons ainsi demandez dans une motion adressée au Conseil administratif de prendre toutes les mesures utiles afin d’empêcher la suppression pure et simple du porc dans les menus des restaurants scolaires.

Notre action a eu du succès. Bien que le Conseil administratif, par la bouche de l’ancienne Maire Esther Alder, a prétendu ne pas vouloir ou pouvoir changer cet état de fait, le porc a immédiatement été réintroduit dans le menu de nos têtes blondes. Voici le communiqué de presse de l’Union démocratique du centre à ce sujet:


La viande de porc reste au menu

A Genève, la consommation de viande porcine fait partie d’un héritage culturel et gastronomique. Avec la longeole notamment, Genève dispose d’ailleurs d’un produit charcutier traditionnel enregistré au registre fédéral des AOC-IGC. C’est pourquoi l’exclusion par une association de restaurants scolaires en Ville de Genève de cette viande saine fournissant des protéines de bonne qualité ne pouvait pas se justifier. L’explication avancée par les restaurants scolaires était que 40% des enfants fréquentant les restaurants scolaires concernés ne consomment pas de porc, ce qui justifierait de priver de porc tous les autres, pour qui la consommation de cette viande est ancrée dans leurs us et coutumes.

Le député Patrick Lussi avait interpellé le Conseil d’Etat pour demander notamment que comptait faire l’Etat de Genève, promoteur et détenteur de la marque GRTA (Genève Région-Terra Avenir), pour promouvoir les produits à base de porc GRTA auprès des restaurants scolaires. Dans sa réponse, le Conseil d’Etat a pu rappeler que l’option de renoncer à servir du porc « ne correspond cependant pas aux principes encouragés en matière de promotion d'une alimentation de qualité et diversifiée et soutenus par la Ville et le Canton, à travers les labels Fourchette Verte et GRTA »

Le renoncement au porc dans dix restaurants scolaires avait également interpellé les élus municipaux UDC en Ville de Genève, qui dans leur motion « Le porc, j’adore ! » priaient le Conseil administratif de prendre toutes les mesures utiles afin d’empêcher la suppression pure et simple du porc dans les menus des restaurants scolaires. Pour ces derniers, bannir notre consommation traditionnelle de porc pour satisfaire aux exigences religieuses d’une minorité constitue un signal fort de soumission.
Par son prix, la viande de porc est aussi plus abordable que d’autres viandes, comme le bœuf notamment. Ainsi, l’UDC se montera attentive à ce que les consommateurs de viande porcine ne paient pas pour celles et ceux qui opteraient pour des plats alternatifs plus onéreux à élaborer.

Howard Nobs, attaché parlementaire

www.pierrescherb.ch

14:00 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | | |

14 juin 2016

Conseil municipal du 7 juin 2016: ma question orale adressée au magistrat Rémy Pagani

Je me réfère à la Feuille de route du Conseil administratif de la législature 2015-2020. Je constate, ce qui n’est pas étonnant vu la composition du Conseil administratif, qu’il s’agit d’un programme bien ancré à gauche. En effet, sur 8 pages de propositions de dépenses plus ou moins utiles, il n’y a que six lignes consacrées à une gestion des finances saines. Je me demande si ce sujet important a vraiment été traité par le Conseil administratif avec toute l’attention nécessaire?

A la p. 3, de cette feuille de route, on peut lire que les déplacements sont facilités grâce à une préférence donnée à la mobilité douce et aux transports collectifs. Or, la Constitution de la République et canton de Genève prévoit en son article 190 d’encourager la mobilité douce, tout en garantissant la liberté individuelle du choix du mode de transport. Quelle garantie pouvez-vous nous donner que la constitution et le libre choix du mode de transport soient respectés?

www.pierrescherb.ch

14:43 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

08 juin 2016

Le Conseil municipal change de présidence

Le Conseil municipal est convoqué à une séance plénière, le 7 juin prochain*. Son ordre du jour prévoit d'abord une allocution du président sortant Carlos Medeiros. Ce Portugais d'origine (il aime dire qu'il est originaire des Grisons), membre du MCG, a prouvé durant une année qu'il savait être à la hauteur en garantissant une impartialité sans faille. Son successeur devrait s'appeler Rémy Burri, premier vice-président qui se sent prêt à assurer la relève.

Les vice-présidents et les secrétaires
Puis viendra l'élection des deux vice-présidents et des quatre secrétaires suivie par la désignation des membres de toutes les commissions. L'une ou l'autre surprise ne sont pas exclues. Ensuite, le Conseil municipal reprendre son ordre du jour sous sa nouvelle composition. Les chefs de groupe, quant à eux, ne seront pas élus, mais ont d'ores et déjà été nommés par leurs partis respectifs.

* Cette note a été publiée le 4 juin 2016 (www.pierrescherb.ch). Entretemps, l'Union démocratique du centre a réussi à faire élire Eric Bertinat à la deuxième vice-présidence, tandis que votre serviteur est devenu chef de groupe.

09:18 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

08 avril 2016

Conseil municipal du 5 avril 2016: ma question orale adressée à Sami Kanaan

J’ai reçu l’image du dernier décompte de la carte de crédit d’une personne qui m’écrit: «A ma grande surprise, ce qui m'arrive quasiment jamais, je fus débité d'un montant que je n'arrivais pas à identifier. En effet le 14 mars passé sous la description "Njuk*,Bidart,France" un montant de CHF 68.35 me fut débité. Ayant aucune idée de ce qu'une entreprise française venait faire sur mon décompte je décidai de faire opposition.

Quelques jours plus tard je réalisai de quoi il s'agissait et levai mon opposition. En effet, le Marathon de Genève est visiblement géré par une société française depuis deux ans. Ainsi tout les coureurs qui comme moi prennent part à cette compétition "genevoise" se voient débiter de l'argent par une société française.

Auparavant cette compétition était en ce qui concerne les inscriptions et le chronométrage gérée par l'entreprise suisse Datasport SA. Cette dernière gère la quasi totalité des grandes compétitions suisses (par exemple, Morat-Fribourg, patrouille des glaciers, la course de l'escalade, les 20km de Lausanne, etc...). Je trouve triste que nous ayons à externaliser cela vers la France alors que nous avions une belle option helvétique auparavant.»

Ma question:
Dans la mesure où la Ville de Genève cofinance le Marathon de Genève, j’aimerais savoir ce que vous entendez entreprendre pour faire en sorte que le Marathon de Genève soit à nouveau organisé par une société suisse?

Lire un résumé de la réponse du magistrat.

16:31 Publié dans Genève, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |