29 septembre 2015

Avant la bousculade – un événement convivial (CEVA)

La première bousculade n’est agendée que pour 2019, délai prévu pour l’inauguration de la nouvelle gare des Eaux-Vives. Les journées portes ouvertes ont néanmoins déjà attiré les foules, avides de constater sur place et personnellement l’avancement des travaux. La République et canton de Genève et les CFF ont ainsi pu accueillir deux à trois cents invités, dont votre serviteur, au stand d’accueil du chantier des Eaux-Vives, à l’avenue de la gare des Eaux-Vives, au débouché de l’avenue Godefroy.

Le directeur de projet CEVA, M. Antoine Da Trintade, nous a d’abord accompagné pour une visite guidée de la gare, suivie d’un point sur les travaux des autres secteurs et des messages des autorités délivrés par le conseiller d’Etat Luc Barthassat, dans le tunnel sous la future gare. Puis nous avons été conviés à un généreux brunch du terroir. Il n’était pas nécessaire de faire appel au Grand Genève pour sa préparation, le canton de Genève étant le troisième canton vigneron et produisant quantité de produits agricoles à quelques kilomètres du centre ville seulement.

Quelques centaines de mètres de promenade dans le tunnel et une montée sur une échelle de chantier plus tard et nous nous retrouvions au milieu de la Voie verte qui accompagne le CEVA en surface. Elle était exceptionnellement ouverte pour l’occasion. Large d’une quarantaine de mètres, elle devrait permettre des déplacements à pied, à vélo ou par tout autre moyen de locomotion (mobilité douce).

Par ailleurs, des guides étaient prêts à nous montrer l’emplacement de la nouvelle Comédie dont le projet est pour l’instant bloqué au niveau du Grand Conseil. L’ouverture du CEVA transformera profondément la vie de notre cité, de notre canton – pour le meilleur ou pour le pire.

Cliquez ici pour voir mes photos.

16:11 Publié dans Divers, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

23 septembre 2015

Surprise: la CCIG soutient les candidats de l’économie

La Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève (CCIG) soutient dans le dernier numéro de son bulletin d’information CCIGinfo les candidats de l’économie à l’élection du conseil national. Trouvez-vous que c’est normal et ne mérite pas d’être mentionné? Vous avez raison, et pourtant c’est une nouvelle. En vérité, la CCIG n’a pas toujours agi de cette manière. Lors de la dernière élection au Grand conseil, les candidats UDC pourtant membres n’y avaient pas été recommandés.

Les temps changent. C’est donc à juste titre que la CCIG vous encourage à soutenir les candidats au Conseil national Céline Amaudruz, Christo Ivanov et Eric Leyvraz, et la seule femme genevoise de droite, candidate au Conseil des Etats, Céline Amaudruz.

21:51 Publié dans Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | | |

20 septembre 2015

Céline Amaudruz fait plus fort que Christoph Blocher !

Les problèmes liés à l’immigration sont une réalité certes européenne, certes suisse, mais également une dure réalité genevoise.

Au niveau fédéral, le traitement désastreux du dossier de l’immigration a un nom : Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale socialiste. Depuis les déclarations s’enchaînent de part et d’autre, à commencer par Ruth Dreifuss, ancienne conseillère fédérale socialiste, qui considère que la barque n’est pas pleine et que la Suisse devrait accueillir encore et toujours davantage de migrants. Quant à Cesla Amaralle, conseillère nationale, socialiste, mérite probablement la palme d’or, car elle invite tous les terroristes à venir en Suisse » si vous êtes terroristes, la Suisse vous renverra pas si vous dites que vous êtes en danger de mort dans votre pays ».

A Genève, ce sont les magistrats eux-mêmes, de gauche comme de droite, qui refusent de renvoyer les 500 faux requérants et qui pourtant doivent quitter notre sol dans un délai légal de 7 à 30 jours. Ces demandeurs d’asile déboutés restent en moyenne 52 mois à Genève et sont nourris et logés aux frais du contribuable, à nos frais, mais attention pas logés dans les abris PCi, bons uniquement pour nos soldats. Ces abris ne sembleraient pas être au goût des personnes dont la demande d’asile a fait l’objet d’une décision de non-entrée en matière (NEM) ou a été rejetée.

Chers Genevois, ce laxisme de nos autorités nous coûtera au moins 10 millions de francs, mais c’est pas grave Genève a tellement d’argent de côté. Alors, on peut continuer à se lamenter à chaque arrivée, et dire qu’il faudrait construire des infrastructures, comme le font les élites politiques avec leur vision bienpensante et candide, mais les réfugiés ne demandent pas que de l’empathie et de quoi dormir et manger, ils sont chez nous pour changer de vie et trouver la sécurité, certes, mais surtout pour obtenir un vrai logement, un vrai emploi et l’accès à l’opulence de nos sociétés développées.

Dès lors la vraie question c’est : Qui veut partager ou donner son logement, son travail, sa retraite ? Vous ? Moi ? Nous ? Et puis est-il structurellement, juridiquement et financièrement possible de le faire ? Non bien sûr. Je ne vois qu’une solution : sécuriser des zones en Syrie et en Irak ou dans les zones limitrophes à ces pays, puis mettre en place des infrastructures d’accueil de bonne qualité, financées par les pays « riches », et ramener immédiatement tous les candidats à l’exil dans leurs pays respectifs. Plus personne ne versera des sommes déraisonnables à des passeurs, si le résultat est un retour certain à la case départ. Tout le reste, Mesdames et Messieurs, n’est que sensiblerie et manque de compréhension d’une situation dramatique qui ira grandissante et finira mal, j’en suis bien peiné, mais convaincue.

Quelques mots sur la manifestation de ce soir et les menaces que nous avons reçues : Personne n’a oublié les manifestations contre la tenue des évènements de l’UDC à Berne, Lausanne ou Zurich lors des élections fédérales de 2007 et de 2011, ou encore le mois passé à la gare de Zurich. A l’approche des élections fédérales, le même scénario se reproduit, l’extrême gauche veut une nouvelle fois priver l’UDC du droit à la parole en apportant la violence au cœur du débat politique. Une fois de plus, les édiles de gauche qui ne trouvent pas les mots justes pour débattre démocratiquement du programme et des propositions pragmatiques de l’UDC en réponse aux attentes des citoyens, préfèrent bafouer la liberté d’expression et le droit de réunion du premier parti de notre pays.

Mesdames Messieurs les anarchistes, vous qui n’avez pas le courage de débattre Ce n’est pas en essayant de priver les représentants de l’UDC de parole – que l’on va résoudre les problèmes de l’asile, – que l’on va résoudre la croissance de la criminalité, la pression de l’immigration sur nos places de travail, les abus dans notre politique sociale ou les menaces de l’Union européenne contre notre démocratie directe et notre souveraineté.
L’UDC n’entend pas abandonner le dialogue direct avec les citoyens sous prétexte que cette présence n’est pas tolérée par certains mouvements de l’extrême gauche.

Rester libre, pour l’UDC C’est bien évidemment maintenir la démocratie directe; C’est bien évidemment garantir notre fédéralisme; C’est bien évidemment préserver notre indépendance et notre souveraineté;
Rester libre, c’est bien évidemment s’opposer à l’adhésion de la Suisse à l’Union européenne; c’est aussi maîtriser l’immigration et conserver des frontières qui protègent la Suisse des criminels et des migrants illégaux ;
Rester libre, c’est encore bien évidemment ne pas partager avec les pays de l’UE des taux de chômages écrasants ; C’est également appliquer le droit suisse en Suisse face au rouleau compresseur du droit international.
Rester libre pour l’UDC, c’est surtout respecter la volonté populaire et donc respecter le peuple suisse, vous respecter.

Mais rester libre, c’est aussi le droit de pouvoir se réunir ; le droit de pouvoir de s’exprimer et surtout le droit d’être proche des citoyennes et des citoyens !

Mesdames et Messieurs, Parce que l’UDC a toujours été attachée à la liberté d’expression pleine et entière, je lève fièrement mon panneau en réponse aux attaques de la gauche: JE SUIS UDC !

Céline Amaudruz

Discours du 31 août 2015

Cliquez pour voir la photo de Céline Amaudruz.

18:09 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

05 août 2015

La fête du premier août en Ville de Genève

Invité à la fête du premier août en tant que président du Conseil des anciens, j’ai eu l’honneur d’assister à la cérémonie officielle au Jardin anglais (voir photos). Je ne vous reproduirai pas les allocutions de Madame la Maire Esther Alder, ni de Fernand Cuche, paysan, syndicaliste, ancien Conseiller national et ancien Conseiller d’Etat. La Feuille d’avis officielle s’en chargera. Après cette cérémonie, nous étions conviés à une réception offerte par la Ville de Genève sur le bateau Genève.

A 20h30, un feu d’artifice sonorisé sur la musique d’Emile Jacques-Dalcroze, dont nous célébrons cette année le 150ème anniversaire, a été offert à la population de Genève et aux nombreux touristes. Le bouquet final a été tiré sur les airs de l’hymne national, suivi de l’allumage du traditionnel feu de joie. La soirée s’est terminée sous les battements des Tambours de Bronx qui ont joué sur une scène flottante.

Cliquez ici pour voir mes photos.

11:48 Publié dans Genève, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

26 juillet 2015

Inauguration de la Roseraie historique

Le samedi 20 juin 2015, la Ville de Genève a inauguré la Roseraie historique. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne s’agit pas d’une roseraie qui existe depuis des temps anciens et qui serait inaugurée après un temps de réfection. Non, il s’agit d’une roseraie créée maintenant pour présenter des roses historiques. La rose, symbole de l’amour, entre autres, est en effet cultivée en Europe depuis le Moyen Age. Le conservateur du Jardin botanique en a trouvé de belles espèces que vous pouvez dorénavant admirer dans l’extension du jardin botanique.

Bonne visite!

Cliquez ici pour voir une photo du magistrat Sami Kanaan lors de l'inauguration.

14:01 Publié dans Divers, Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

14 juillet 2015

Un triathlon bien suisse

Il fait beau et chaud. C’est le temps idéal pour un plongeon dans le lac. Un peu moins idéal pour une course à vélo ou à pied. Qu’à cela ne tienne! Les triathloniens se sont lancés avec enthousiasme dans l’aventure. Avant que la Suissesse Nicola Spirig ne remporte sa médaille d’or de quintuple championne d’Europe, le Suisse Sven Riederer avait déjà gagné une médaille d’argent. Il faut dire que le gagnant de sa course, le Français David Hauss habite aussi en Suisse. Décidément, ce triathlon sourit bien aux Suisses.

Cliquez ici pour voir mes photos.

16:56 Publié dans Genève, Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

29 juin 2015

Inauguration du Parc Gustave & Léonard Hentsch

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage!

C’est la citation du poète Bellay que Bénédict Hentsch a choisi au moment de remettre les clés du Parc et d’en transmettre la propriété à la Ville de Genève. Or, le voyage d’Ulysse était parsemé d’embûches. De même, on devine quelques obstacles que Bénédict Hentsch a dû contourner en l’entendant prononcer son discours d’inauguration, ne serait-ce que la prise de la décision de la Fondation Hippomène qu’il préside de léguer à la Ville de Genève la surface correspondante à l’ancien Stade des Charmilles, démoli, assaini et réaménagé à ses frais en parc public.

Je me joins aux remerciements qu’Esther Alder, Maire de la Ville de Genève, a transmis aussi au nom des autorités de la Ville. Je dis donc à mon collègue Constituant Bénédict Hentsch: je tiens à te remercier pour la donation de ce parc!

Pour voir mes photos, cliquez ici.

05:56 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

21 juin 2015

La campagne du référendum contre le MAH est lancée!

4’000 signatures pour s’opposer à un projet mal ficelé, c’est ce que les vrais amis du Musée d’art et d’histoire s’apprêtent à récolter jusqu’au 8 juillet 2015 (art. 77 al. 1 Constitution).

Extrait de l’argumentaire de l’UDC qui combat ce saccage de notre patrimoine public avec Patrimoine suisse, Ensemble à gauche et une partie des Verts:

Non au saccage de notre patrimoine public!

Le projet de rénovation/agrandissement du Musée d’Art et d’Histoire (MAH) imaginé par Jean Nouvel a été accepté le 20 mai dernier par le Conseil municipal. Or, ce projet doit impérativement être combattu. En effet, pour l’UDC, le Conseil administratif a fait preuve, dans cette affaire, d’un amateurisme coupable et nuisible aux finances de la Ville et au Musée, tant sur le plan architectural qu’institutionnel.

http://blog.pierrescherb.ch/2017/01/la-campagne-du-referendum-contre-le-mah_10.html

20:25 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

11 mai 2015

Le rêve des familles genevoises se concrétise pour des requérants d’asile condamnés !

(UDC-Genève, 6 mai 2015) Quelle famille genevoise ne rêverait pas de vivre au centre-ville dans un cinq-pièces avec garage pour un loyer de 1200 F ? Le rêve a bien été réalisé, mais pour un couple de requérants d’asile congolais poursuivi pour abus à l’aide sociale, objet de poursuites et de plusieurs actes de défaut de biens.

Genève fait depuis de nombreuses années les frais d’une immigration subie et non choisie. Le prix des appartements explose et trouver un logement relève du parcours du combattant. De son côté, l’Office cantonal du logement et de la planification foncière (OCLPF), attribue un cinquième des logements subventionnés au sens de la loi fédérale sur le logement et la protection des locataires, sans prendre en compte la nationalité ou la nature du titre de séjour du demandeur dans ses critères de priorisation des demandes de logement, définis par la pratique administrative PA/L/39.04.

Résultat de cette politique qui refuse de prioriser les citoyens suisses et les étrangers titulaires d’une autorisation d’établissement de durée indéterminée (permis C), des requérants d’asile au bénéfice d’une admission provisoire logés au foyer des Tattes se voient attribuer de confortables logements que nombre de familles genevoises ne parviennent pas à obtenir.

L’UDC dépose une motion demandant de modifier la pratique administrative de l’OCLPF relative aux règles de priorisation des demandes de logement afin de prioriser les demandes des citoyens suisses et des étrangers titulaires d’une autorisation d’établissement de durée indéterminée (permis C).

Quittant le canton d’Argovie où Madame a été condamnée au pénal pour abus à l’aide sociale et a laissé derrière elle 3 actes de défaut de bien, le couple VK et leurs enfants, requérants d’asile au bénéfice d’une admission provisoire, ont été logés par le Canton de Genève au foyer des Tattes à Vernier avant de se voir attribuer en urgence le rêve de toute famille genevoise : un 5 pièces dans l’hypercentre, avec garage, chemin des Tulipiers, 4ème étage, pour 1’200 francs de loyer.

Pour tous renseignements:
Patrick Lussi, député et chef de groupe, 076/364 17 27
Céline Aumaudruz, présidente et conseillère nationale, 079 874 83 97​

12:43 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

07 mai 2015

Mon engagement pour les personnes âgées

Créé en 1995 à l’initiative de Michel Rossetti, magistrat en charge du Département des affaires sociales, des écoles et de l’environnement de la Ville de Genève, le Conseil des anciens de Genève est un organe consultatif de réflexion, de concertation et de propositions. Actuellement présidé par l’ancien Conseiller national André Reymond, il est indépendant de toute tendance politique et confessionnelle.

Engagé au début comme simple membre, puis rapidement comme président de la commission “Genève ville amie des aînés” et membre invité du comité, j’ai été proposé comme nouveau président à son assemblée générale du 29 avril 2015. En présence de Michel Rossetti et de nombreuses autres personnalités, j’ai été élu par acclamation, afin de prendre la succession d’André Reymond à partir du mois de juillet 2015. Ce dernier a réussi à remettre le Conseil des anciens sur les rails en intéressant les aînés aux affaires de la collectivité. Quelques soucis de santé l’empêchent malheureusement de se mettre à disposition de notre association avec la même ferve qu’on lui connaît, mais il continuera à nous soutenir et assurer une bonne transition. Qu’il en soit sincèrement remercié!

http://blog.pierrescherb.ch/2017/01/mon-engagement-pour-l...

19:21 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |