12 novembre 2010

Les commentaires enrichissent un blog

 

Au début, un blog est surtout un moyen pour s'exprimer par écrit et être lu par un plus large public. A ce stade, les commentaires semblent souvent être blessants et le sont parfois vraiment.

 

Puis, au fil des semaines et mois qui passent peut s'installer un vrai enrichissement de l'auteur par les commentaires. Les commentateurs changent au fur et à mesure que les sujets diffèrent ou reviennent après une plus ou moins longue absence.

 

Ayant pris l'option de remercier pour chaque commentaire, j'ai dernièrement dû abandonner cette pratique. Ils sont vraiment devenus trop nombreux pour cela et, souvent, je dois me contenter de simplement les lire. J'espère donc que chacun se rappelle de ce que Monsieur Mabut a eu la gentillesse d'écrire sur mon blog, au moment de sa création : « Bonjour. Je vous remercie de votre visite et de l'éventuel commentaire que vous rédigerez... Au plaisir de vous lire. »

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

17:43 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

07 novembre 2010

Une réunion à Coire (2)

Voici queques photos de ce « village de 36'000 habitants », qu'est Coire.


Coire 1.jpgCoire 2.jpgCoire 3.jpg

 


22:23 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

06 novembre 2010

Une réunion à Coire

 

Une réunion aura lieu à Coire l'année prochaine. Plusieurs personnes s'y sont rencontrés pour une séance de préparation d'une fête qui n'a lieu que tous les quatre ans.

 

La préparation de cet événement est sur le rail. Beaucoup de travail reste encore à faire.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

11:17 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |

04 novembre 2010

Bon anniversaire GHI

 

La bonne nouvelle vient d'être annoncée par GHI lui-même : il fête ses quarante ans ! Notre « vilain petit canard » se souvient de « 40 ans d'insolence ».

 

GHI, c'est l'histoire du succès d'une personne, Jean-Marie Fleury. Il a réalisé un rêve en fondant le premier journal gratuit, le 6 novembre 1970. Parent pauvre dans le monde médiatique de Genève, il a réussi à faire de sa « feuille » le journal le plus lu à Genève.

 

GHI, sans être politique, joue aussi un rôle dans ce domaine. Ainsi, Jean-Marie Fleury rapporte fièrement qu'il a fait perdre 5 sièges au Parti radical, le 24 mars 1977, en invitant ses lecteurs à ne pas voter « radical ». Ayant à présent atteint l'âge de la maturité, tout en restant dans une certaine opposition, il est à croire que GHI incitera ses lecteurs à voter UDC l'année prochaine. Qui vivra verra !

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:18 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : genève |  Facebook | | | |

31 octobre 2010

Avoir une vieille âme

 

Adolescent, un vieux sage ou fou m'a dit, tout de go, que j'avais une vieille âme. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Je l'ignore. Je n'avais jamais vu cette personne auparavant. Pourtant, elle n'était pas étrangère, mais bien un habitant de ma ville natale, parlant le même dialecte que moi. Je ne l'ai plus revu depuis ce moment non plus. Nous n'étions d'ailleurs pas seuls et je ne lui ai posé aucune question à ce sujet, ni à aucun autre non plus.

 

Avoir une vieille âme : était-ce un compliment ou une injure ? Pourquoi cet événement me vient à l'esprit aujourd'hui, une trentaine d'années plus tard ? Pourquoi donner la moindre importance à cette remarque apparemment incongrue ?

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

11:30 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

29 octobre 2010

Survivre dans la blogosphère

 

Voici quatre mois que je me suis lancé dans cette aventure de tenir un blog. J'y avais pensé depuis un moment. A vrai dire depuis la visite durant l'été 2009 de Monsieur J.F. Mabut à mon Etude pour une interview qui n'a cependant jamais été publiée (c'est sûrement mieux comme ça). La décision n'était donc pas facile à prendre, mais j'ai fini par faire le pas.

 

Les débuts étaient peu prometteurs, avec un taux de visite insignifiant. Puis tout à coup le saut avec un article d'une certaine  agressivité sur un sujet d'actualité. A partir de ce moment, il fallait toujours faire mieux, rester dans le peloton : Trouver des sujets, trouver un titre accrocheur... Et le « succès » créa la jalousie... et les attaques personnelles. Comment réagir ? Publier, répondre, supprimer, supprimer partiellement ? La réponse n'est pas facile, surtout qu'il ne s'agit pas seulement de se protéger personnellement, mais aussi mes lecteurs et ceux qui ne me lisent pas (par accident ou par principe). Il y va aussi de la renommée de la Tribune de Genève, qui nous donne l'occasion de publier nos blogs sur son site, tout en leur assurant une certaine visibilité. A quoi servirait en effet un blog invisible, donc lu par personne ?

 

Le temps sacrifié au blog devenant de plus en plus important, la question de son intégration dans les activités d'une journée s'est posée. Etait-il nécessaire de l'écrire en pure perte où une certaine rentabilisation était-elle possible ? Relation blog - site internet, référencement - liens entrants, etc. - autant de questions à se poser et à répondre.

 

Monsieur J.F. Mabut annonce un séminaire sur son blog « Vu du Salève » à partir de lundi. Je me réjouis déjà d'y participer et de connaître mieux comment survivre dans la blogosphère.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact ou pour un conseil juridique, etc. : www.pierrescherb.ch

 

08:58 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

24 octobre 2010

La Francophonie : Nicolas Sarkozy découvre Montreux

 

« Le hasard fait bien les choses » disais-je il y a trois jours. Ce proverbe a été confirmé hier lors d'une visite au Sommet de la Francophonie. Au milieu des stands, le président français, Nicolas Sarkozy, est apparu pour s'adonner, non pas à une course à pied, mais une promenade (tout de même au pas de course) au centre de Montreux. Comme il se doit, il était entouré par une dizaine de gardes du corps et un éventail de personnalités dont un officier supérieur en uniforme.

 

Sarkozy 1.jpgSarkozy 2.jpgSarkozy 3.jpgSarkozy 4.jpg

 

Le président n'était pas insensible à l'attention qu'il a suscitée et a salué les passants par un signe de main et un chaleureux « Bonjour Messieurs, Dames. »

 

« Bonjour Monsieur le Président » et longue vie à la Francophonie !

 

Pierre Scherb

 

www.pierrescherb.ch

 

12:31 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : france |  Facebook | | | |

21 octobre 2010

Elle est devenue folle, la Bastienne !

 

C'est le commentaire d'une candidate écartée de Secret Story à la décision de Bastien de donner plus de 63'000 euros à sa concurrente Stéphanie.

 

Quoi ? Vous n'avez pas vu cet épisode et de toute façon, vous ne regardez pas ce genre de télé-irréalité ? Vous avez raison et ce n'est donc que par hasard que j'ai vu cette petite séquence, mais comme le hasard fait bien les choses...

 

Le pari de la rédaction, exprimé par « la Voix », aurait au moins permis de démasquer une croyance de plus : celle en des êtres extraordinaires, des « mentalistes », capables de toute sorte de manipulations. C'est simplement une fois de plus l'arroseur arrosé.

 

Pierre Scherb

 

www.pierrescherb.ch

 

09:07 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : france |  Facebook | | | |

13 octobre 2010

Qui ne dit mot consent

 

N'ayant pas pu répondre immédiatement à un message d'un lecteur, il me répond que j'acceptais probablement ses allégations. Il fait apparemment allusion au proverbe « Qui ne dit mot consent ».

 

Le site L'internaute explique cette maxime de la manière suivante : « Quelqu'un qui ne se manifeste pas, qui reste silencieux face à une décision ou à une parole donne implicitement son accord. Il ne peut nier par la suite cette adhésion. »

 

Cette idée aurait été énoncée pour la première fois par un pape en latin « qui tacet consentire videtur ». Visiblement, elle ne peut être utilisée que lorsqu'il y a obligation de répondre. Or, un commentateur sur un blog ne peut pas s'attendre à recevoir une réponse (il y a des blogs avec plusieurs centaines de messages par note). La conclusion que le lecteur a tiré du manque de réponse est donc fausse, car "Qui ne dit mot consent" n'est pas applicable en l'occurence.

 

Khalid Kandouci d'Oujda au Maroc ajoute (sur le site L'internaute) que « un sot qui ne dit mot ne se distingue pas d'un savant qui se tait ». Sur quoi je m'arrête, à vous d'en tirer les conclusions.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site pour un conseil juridique

 

11:30 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique |  Facebook | | | |

11 octobre 2010

La Constituante fait une pause

 

La tension était montée depuis quelques semaines. De plus en plus de constituants et d'autres acteurs de la vie politique genevoise s'étaient déclarés hostiles au texte qui était en train d'être concocté. Le paroxysme a été atteint lorsque René Longet a publiquement exigé la dissolution immédiate ou au moins le plus rapidement possible de l'assemblée constituante.

 

La république était affolée. Plus d'un million de francs déjà dépensé, pour rien !

 

Il est de bon ton de dire que Genève a la gauche la plus bête du monde (ou la droite, c'est selon). Or, je ne sacrifie pas à cette tradition. Tout au contraire, je dirai que la gauche a su habilement faire en sorte que la population commence à s'intéresser à son projet. Bien entendu, elle a dû appeler quelques-uns de ses vedettes à la rescousse. Ainsi Salika Wenger est venue assister à une manifestation, de même que Pierre Vanek. C'est d'ailleurs lui qui a annoncé la couleur, en pleine séance plénière, lorsqu'il a tonné depuis la tribune: « Vous pouvez arrêter vos travaux, Messieurs, Dames, c'est foutu ! »

 

Il était donc grand temps pour la droite de faire un cadeau en adoptant la thèse que l'homme et la femme ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale. Pour embellir la mariée, elle a ajouté que les deux étaient par ailleurs égaux en droit.

 

Après cet effort, une semaine de vacances tombait donc à pic. Tout le monde aurait le temps de se ressaisir et se préparer à de nouveaux affrontements.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

18:20 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : politique |  Facebook | | | |