11 janvier 2011

Ouattara va-t-il lui-même renverser Gbagbo ? (Côte d'Ivoire)

 

Devant la volonté d'apaisement de la Cédéao, Alassane Ouattara et Guillaume Soro, excédés que leurs appels à une attaque immédiate ne soient pas mieux suivis, seraient tentés de s'imposer eux-mêmes par la force.

 

Se trouveraient ainsi à l'hôtel du Golf, 708 combattants rebelles, en majorité des mercenaires venus du Burkina Faso et du Mali. Ils disposeraient de 9 véhicules identifiés FAFN (Forces Armées des Forces Nouvelles, l'armée des rebelles) et de 183 véhicules civils. L'ONUCI, quant à elle, utilise 17 chars et 22 véhicules pick-up surmontés de mitrailleuses. Des entrainements auraient lieu tous les matins avec trois blancs en treillis assurant la direction technique. Ces hommes et ce matériel de guerre auraient été envoyés là-bas par les soins de l'ONUCI (ballet d'hélicoptères apportant soi-disant de la nourriture).

 

Le plan du camp Ouattara serait de bloquer les deux ponts d'Abidjan, d'attaquer simultanément la radio, la télévision, la résidence du chef de l'Etat, le palais présidentiel et de faire le blocus d'un des plus grands camps militaires d'Abidjan (le camp Akuedo) avec l'aide des chars de l'ONUCI positionnés au lycée américain de la Riviera. Des batteries d'armes lourdes seraient positionnées sur le toit de l'hôtel du Golf pour tenir le plan d'eau lagunaire. Dans le même temps, les rebelles devraient attaquer sur tous les fronts à l'intérieur de la Côte d'Ivoire. L'objectif serait d'arriver à prendre à la fois Abidjan, San Pedro et Yamoussoukro. La capitale politique, au terme de ce périlleux exercice, serait assiégée par la Licorne  (forces armées françaises) et l'ONUCI.

 

Le camp Gbagbo serait cependant convaincu que ce plan était voué à l'échec, car déjà connu de l'armée ivoirienne, apte à le déjouer facilement.

 

Quid des civils d'Abidjan et des autres grandes villes ivoiriennes ? ©

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

07:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

10 janvier 2011

Ville de Genève : l'UDC est gonflée à bloc !

 

Les élections au conseil municipal pointent à l'horizon. Force est de constater que les discussions en 2009 au sein de l'UDC ont porté leur fruit : le parti se présente aujourd'hui en meilleure forme que jamais !

 

Ainsi, l'UDC ne s'accroche pas aux idées du XIXe siècle, comme d'autres le font, mais tient compte de la situation actuelle. Au lieu de se perdre dans des expérimentations dont le résultat est le plus souvent décevant, l'UDC applique les méthodes qui ont fait leur preuve. Elle est ouverte à l'avenir en respectant notre passé.

 

L'UDC est donc décidément la force d'opposition qu'il nous faut en ville de Genève et dans le canton. Avec vous et pour vous.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

08:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : genève |  Facebook | | | |

08 janvier 2011

Une fois de plus, l'ASLOCA s'oppose à la construction de logements !

 

Je suppose que l'ASLOCA a comme but statutaire de défendre les locataires. Bien qu'étant locataire moi-même, je ne me suis cependant jamais pu inscrire à cette association qui, à mon avis, est à l'origine de bon nombre de nos problèmes immobiliers.

 

En pleine pénurie, l'ASLOCA s'oppose ainsi, une fois de plus, à la construction de logements.

 

En fait, l'Hospice général envisage de surélever un bâtiment (cf. Le courrier du 7 courant). Jean-Louis Bottani, son directeur du service immobilier relève que  « c'est aussi notre rôle de créer du logement au centre-ville, où les gens travaillent, afin de limiter le trafic pendulaire. Cela contribue à la qualité de vie. »

 

Cette louable attitude d'une institution qui n'est pas connue pour défendre les riches ne plaît tout de même pas à nos soi-disant défenseurs des locataires. Ils s'y opposent en mettant en avant moult arguments plus ou moins spécieux. Le fait qu'il y a plus de locataires à défendre lorsque le logement est rare que lorsqu'il abonde, y serait-il pour quelque chose ?

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

11:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève |  Facebook | | | |

06 janvier 2011

« Le président Gbagbo est un génie politique »

 

FranckGuei.jpgCelui qui le dit* est Franck Gueï, le fils du général Robert Gueï tué le 19 septembre 2002 lors d'un coup d'Etat ou assassiné par le régime de Laurent Gbagbo respectivement.

 

Les événements après les élections en Côte d'Ivoire semblent lui donner raison : seul un génie politique peut affronter l'opinion publique mondiale exprimée par les médias qui ne cessent de répéter qu'Alassane Ouattara est le président reconnu par la « communauté internationale » (comme si on ne le savait pas déjà depuis le mois de décembre).

 

Franck Gueï a la même sagesse qui inspire apparemment maintenant les dirigeants de la Cédéao : « J'ai pardonné à tous, aujourd'hui (le 9 mars 2010). Je suis croyant musulman, donc le pardon a un sens pour moi... Je ne passe pas mon temps à réfléchir à qui a fait ceci ou qui ne l'a pas fait. Aujourd'hui, je pense à ce qui est bien pour ma famille, ma région et moi... »

 

* http://www.ladepechedabidjan.net/Franck-Guei-Voici-pourquoi-je-soutiens-Laurent-Gbagbo_a114.html

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

09:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

05 janvier 2011

Avant les élections : tout va bien Madame la Marquise

 

Tout va très bien pour les autorités en place et il y a surtout lieu de ne rien changer. Tout le monde a fait de son mieux, raison pour laquelle il faut continuer avec la même équipe, respectivement les mêmes partis.

 

Sauf que vous, citoyen, vous vous rappelez encore vaguement les discussions de l'année passée, les joueurs de bonneteau, les mendiants à tout coin de rue. Vous êtes peut-être même légèrement agacé de ne pas trouver de place de stationnement, malgré votre joli macaron collé au pare-brise (c'est pourtant écrit dans le règlement qu'il ne donne pas droit à une telle place !)... Je m'arrête là, sinon je risque de sombrer dans la dépression - et de vous mettre sérieusement en colère.

 

Et de toute façon : « A part ça, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien. »

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

10:12 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : genève |  Facebook | | | |

04 janvier 2011

La gouvernance mondiale : faut-il en avoir peur ?

 

Des milliers d'oiseaux tombés du ciel en Arkansas - morts de peur, comme nous venons de l'apprendre aujourd'hui. La peur est décidément mauvaise conseillère !

 

En suivant les événements en Côte d'Ivoire, force est néanmoins de constater que la prudence face à cette « gouvernance mondiale » s'impose. Pour nous autres Suisses, la démocratie est importante, tout comme l'état de droit. Cela signifie que le peuple décide les lois que l'administration applique. Au niveau mondial, il n'y a ni de peuple qui décide, ni d'administration pour appliquer les lois. En lieu et place, la « Communauté internationale » terme assez vague s'apparentant à l'anarchie ou au seul rapport de force, mis à part quelques principes de base indiscutables. Ainsi, des pays comme l'Iran ou la Chine qui, vus de Suisse, ne paraissent pas être des modèles, y font la loi, tandis que la Suisse, pourtant pas connue pour son régime dictatorial ou de terreur, se voit pointée du doigt ou condamnée par des tribunaux internationaux.

 

Soyons donc courageux. Observons cette gouvernance mondiale avec prudence.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

09:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

03 janvier 2011

Côte d'Ivoire : une affaire de religion ?

 

Christianisme.jpgIslam.gifLaurent Gbagbo, le catholique, contre Alassane Ouattara, le musulman - le sud chrétien contre le nord musulman ? Avec une Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) dominée par les musulmans prête à en découdre avec les chrétiens ?

 

Composée du Bénin (chrétiens (C) 43%, musulmans (M) 25%), du Burkina Faso (M 50%, C 10%), du Cap-Vert (C 100%), de la Côte d'Ivoire (M 39%, C 33%), de la Gambie (M 90%, C 8%), du Ghana (C 69%, M 16%), de la Guinée (M 85%, C 8%), du Guinée-Bissau (M 50%, C 10%), du Liberia (C 86%, M 12%), du Mali (M 90% C 1%), du Niger (M 80%, autres 20%), du Nigeria (M 50%, C 40%), du Sénégal (M 94%, C 5%), de la Sierra Leone (M 60%, C 10%) et du Togo (C 29%, M 20%), il y a donc 5 Etats au sein de la Cédéao dominés par les chrétiens et 10 dominés par les musulmans. Avec un président ennemi de longue date de Laurent Gbagbo, issu du Nigeria, pays qui est surtout connu pour l'application de la charia et la lapidation de femmes adultères !

 

Ce fait a-t-il joué un rôle lors de la reconnaissance par la Cédéao d'Alassane Ouattara comme président élu au détriment de Laurent Gbagbo ?

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

10:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

02 janvier 2011

Le point commun entre Dilma Rousseff et Laurent Gbagbo : un séjour en prison !

 

Passer par la prison semble être un atout pour devenir président d'un grand pays. Le ton fut donné par Nelson Mandela qui, après 27 ans d'emprisonnement, est devenu le premier président noir de l'Afrique du Sud.

 

Laurent Gbagbo, président de la Côte d'Ivoire (contesté par une partie de la population et de l'étranger), et sa femme Simone, ont été condamnés à une peine de deux ans d'emprisonnement sous le gouvernement d'Alassane Ouattara.

 

Dilma Rousseff, première femme à présider le Brésil, fut détenue durant 3 ans après avoir été torturée pendant 22 jours. Souhaitons-lui la force nécessaire pour gagner sa lutte contre la pauvreté extrême, comme elle vient de l'annoncer lors de son discours d'investiture. Ancienne guérillero qu'elle est, observons également son éventuelle tendance à entraver la lutte contre le terrorisme, comme son prédécesseur Lula vient encore de le faire en refusant l'extradition d'un terroriste condamné en Italie.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

12:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook | | | |

30 décembre 2010

Pourquoi tant de haine ?

 

Il faut faire une guerre pour éviter une guerre civile !

 

C'est le message entendu au sujet de la Côte d'Ivoire ces derniers jours. Peut-être quelqu'un pourrait-il m'expliquer la différence entre une personne morte dans une guerre « ordinaire » et une personne morte dans une guerre civile ? Ainsi, je pourrai éventuellement aussi m'enthousiasmer pour une guerre de la Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest) contre la Côte d'Ivoire et appeler à la commencer rapidement.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

10:21 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : côte d'ivoire |  Facebook | | | |

23 décembre 2010

Bernard Rappaz donne raison aux autorités valaisannes !

 

Les autorités valaisannes avaient raison d'être ferme avec Bernard Rappaz. Tel est le message qu'il délivre aujourd'hui en annonçant la fin de sa grève de la faim, au cas où il ne l'aurait pas déjà abandonné depuis un moment.

 

Bien entendu, il ne se prononce pas en ces termes. Ce qui compte est cependant l'enseignement que l'on peut en tirer. Et là, il n'y a pas de doute : c'est la débandade totale pour Bernard Rappaz. Il aurait finalement rendu un grand service à la justice en la poussant à répondre à des questions qu'elle n'aurait jamais dû se poser.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

18:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |