08 février 2011

Genève possède un département capharnaüm digne d'une république bananière

 

 

Eric Bertinat.jpgLe député UDC Eric Bertinat dresse ce constat dans sa récente proposition de résolution dont je vous livre ici les motifs :

« Quand un scandale éclate dans notre République, cela nous surprend. Quand ce scandale émane du DCTI, cela ne nous surprend qu'à moitié !

Il faut dire que ce département accumule les casseroles et fait régulièrement la une de la presse pour ses prouesses. Dernière affaire qui éclate au grand jour : le service de gérance de l'Etat et les privilèges qu'il accordait indûment à des tiers. Pourtant confidentiel, les points forts du rapport de l'Inspection cantonale des finances sont relatés par la presse. Ainsi, sur 129 pages, le rapport ne dresse pas moins de 49 griefs à ce service du DCTI. Parmi ces griefs on mentionnera la location d'une villa à vil prix, 411 soi-disant locataires mais exemptés de loyer, des parkings mis gracieusement à disposition, des loyers non indexés ou encore des critères d'attribution dont sont absents les intérêts de l'Etat. Au bout du compte, l'Etat a perdu des millions de francs suite à ces pratiques frauduleuses et acquis une image de République bananière, indigne d'un canton suisse !

Cette nouvelle casserole frappant un service du DCTI vient s'ajouter à une liste déjà très longue. En juin 2009, la Cour des comptes rendait son rapport concernant l'audit de gestion relatif au centre de technologies de l'information (CTI). Dans le rapport, leurs auteurs relèvent de nombreux dysfonctionnements, comme dans les ressources humaines, le pilotage des systèmes d'information et dans l'éthique de certains engagements. Le CTI avait l'habitude de recourir à la sous-traitance, le rapport indiquait que sur 541 temps pleins, 211 sont employés par des entreprises externes et détachés à l'Etat. Au bout du compte, c'est le contribuable qui fait les frais de cette gestion calamiteuse...

Plus récemment, c'est l'utilisation atypique des recettes provenant des loteries et paris sportifs activité rattachée au DCTI jusqu'à fin 2009- destinées à l'aide au sport que la Cour des comptes a mis en évidence. Le patron du DCTI a affecté des sommes en contradiction avec les buts légaux de défense du sport amateur et l'encouragement de l'éducation physique. Par exemple, en 2007, 200 000 F ont étés alloués au comité exploratoire en vue de l'organisation des Jeux Olympiques 2018 à Genève.

Installé aux commandes du DCTI depuis décembre 2005, le Conseiller d'Etat en charge de ce département aura eu plus de 5 ans pour y mettre de l'ordre. Ses récentes déclarations sur les ondes de la RSR, dans lesquelles il assure s'être attelé dès son entrée en fonction à la résolution des problèmes que connaissait le Service de la gérance du canton, résonnent comme les aveux d'une incapacité à gérer un tel département.

Le DCTI, tel un navire en perdition, ne semble plus avoir de véritable capitaine à son bord. En cas de pépin, la patate chaude est renvoyée par le chef à ses subalternes, renforçant le sentiment de la population d'une absence de hiérarchie dans ce département.

Au cours de l'année passée, le DCTI a par ailleurs connu une série de démissions. Divers collaborateurs occupant des postes stratégiques ont préféré quitter le vaisseau avant qu'il ne sombre et rejoindre le secteur privé.

Pourtant les défis que Genève doit relever pour assurer le bien-être de sa population sont nombreux. Alors qu'un solde migratoire conséquent entraîne une forte croissance démographique, la construction de logements ne suit pas et la promesse du Conseil d'Etat de réaliser 2500 logements par an devient une utopie.

Lassés des scandales à répétition d'un département laissé à l'abandon, les Genevois exigent des réponses. Jusqu'à présent, la population a payé les pots cassés de cette gestion calamiteuse et souhaite voir le DCTI remis à flot. Pour y parvenir, seule une réorganisation en profondeur le permettra. »

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

18:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : genève, udc |  Facebook | | | |

07 février 2011

Rues fermées : tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse

 

« 200 rues ne sont plus à vous », c'est la traduction en clair de l'initiative des Verts pour barricader la Ville de Genève. Un plan commençant par la fermeture provisoire de 50 rues vient d'être présenté à la population. Ce « test » ne coûtera que 5,1 millions de francs. Vous trouvez que c'est toujours trop pour un provisoire ? Rassurez-vous, tout est déjà prévu pour le rendre définitif, arguments fallacieux à l'appui, à l'instar de ce qui s'est passé à la rue du Lac.

 

Sauf que cette fois-ci, c'en est vraiment trop. Les radicaux viennent de se réveiller. Ils avaient voté le projet des Verts, mais envisagent aujourd'hui de soutenir le référendum que l'UDC avait tout de suite annoncé après le vote du Conseil municipal, l'année dernière.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : genève, udc |  Facebook | | | |

04 février 2011

La Constituante choisit la confrontation

 

Marc Bretton, dans la TdG de ce jour, exprime l'hypothèse que les partis pouvaient retrouver le sens des responsabilités. Les événements de la séance plénière d'hier indiquent plutôt le contraire.

 

Tandis qu'à peu près tout le monde plaidait pour une meilleure entente et la concertation, la majorité Libéraux - Radicaux - PDC et Verts a préféré choisir la confrontation. On s'attendait à un vrai changement à la présidence de la Constituante, comme il avait été promis par un membre de cette majorité. Hélas, tous les co-présidents ont rempilé, à l'exception du libéral Jacques-Simon Eggly. L'assemblée aurait ainsi eu l'occasion d'un mini-changement en élisant l'UDC Ludwig Muller, connu pour ses positions conciliantes, notamment en matière de développement durable. Cela semblait d'autant plus nécessaire que les partis libéral et radical ont de facto fusionné depuis le début des travaux de la constituante. L'élection d'une inconnue sans expérience qui a tout récemment rejoint l'équipe libérale des constituants a avorté tous les espoirs.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

17:51 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève, constituante |  Facebook | | | |

03 février 2011

La Constituante a encore du pain sur la planche

 

Le groupe UDC était raisonnablement optimiste au moment de recevoir officiellement l'avant-projet de constitution. Voici le texte de mon intervention à la Constituante au nom de mon groupe :

 

Madame la Présidente, chers Collègues,

 

Tout d'abord, j'aimerais adresser les remerciements du groupe UDC au comité de rédaction pour le travail accompli. Bien entendu, il ne nous satisfait pas entièrement mais il a le mérite d'être fait.

 

Le groupe UDC se félicite de son bon travail qui a permis d'arriver à cet avant-projet de constitution. Bien sûr, il y a toujours des points à améliorer, sinon nous pourrions arrêter nos travaux et le soumettre au peuple.

 

Aujourd'hui, je me limite à en présenter deux, d'autres seront évoqués en commission.

 

Le premier point concerne la forme et le style de l'avant-projet. J'ai été touché par le rapport général de la commission de rédaction, je cite : « Dès le départ de ses travaux, la commission a exprimé le souhait de rédiger un avant-projet constitutionnel selon les critères légistiques mis au point par Eugen Huber, auteur du Code civil suisse du 10 décembre 1907, c'est-à-dire au moyen d'un langage intelligent, clair, concis et aisément compréhensible pour le citoyen. »

 

Apparemment, mes vœux de léguer à la postérité une telle constitution avaient été exaucés. Hélas, j'ai vite dû déchanter. Quelques lignes plus loin, le rapport parle tout à coup d'un recours au langage inclusif. Exit donc les promesses d'un langage intelligent, clair, concis et aisément compréhensible et place au style administratif. Savez-vous seulement ou avez-vous compris ce que veut dire « langage inclusif » ?

Je rappelle que le style administratif affectionne les phrases très longues, avec de nombreuses propositions incidentes et une pluie de subordonnées. Et pourquoi tout cela ? A cause d'une confusion des deux termes sexe et genre. Si, en grammaire, le genre masculin l'emporte sur le genre féminin, ce qui est, sauf erreur de ma part, la règle en français, il ne s'agit pas d'une prétendue supériorité des hommes sur les femmes, mais, comme on vient de le voir, d'une simple règle grammatical. Nous souhaitons donc que le projet de constitution soit délesté de toute faute grammaticale et que le conseil d'Eugen Huber soit vraiment respecté.

 

Je reviens à présent au deuxième point que je désire traiter, à savoir les districts.

 

Cette question a été abordée une première fois lors de la séance plénière du 30 novembre 2010. Plusieurs groupes voulaient alors créer une nouvelle entité d'organisation territoriale. Bien que les districts avaient déjà été évoqués en commission, cela ne fut pas le cas du modèle finalement proposé et, pour le principe seulement, accepté. La séance plénière a donc souhaité qu'il soit approfondi en commission, avant de finalement en décider. Or, lors de la séance plénière du 30 novembre 2010, l'assemblée n'a pas voulu revenir sur ses décisions prises au sujet des districts, tout en rejetant les nouvelles thèses proposées par la commission 4. Les observateurs neutres n'ont pas manqué de constater le rejet de facto des districts.

 

Qu'à cela ne tienne. L'évident a soi-disant paru incertain aux yeux de la commission de rédaction qui nous ressort les districts dans les articles 130 à 137 de l'avant-projet de constitution. Il n'est pire aveugle que celui qui refuse de voir. Il appartient ainsi à la séance plénière d'imposer sa volonté pourtant clairement exprimée lors des votes du 30 novembre 2010 et de rejeter ces dispositions allant contre le bon sens.

 

N'oublions pas que le peuple genevois nous a donné le mandat de faire une nouvelle constitution parce qu'il voulait, entre autres, en finir avec les nombreux doublons. Ne mettons donc pas l'acceptation par le peuple de notre projet de constitution en danger en inventant des triplons.

 

Pour conclure, je rappelle encore que l'Union Démocratique du Centre s'est clairement prononcé pour le maintien de la ville de Genève dans sa forme actuelle. Dès lors, le groupe UDC s'oppose vigoureusement à toute tentative de la démanteler par la bande.

 

Madame la Présidente, chers collègues, je vous remercie de votre attention.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

19:08 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, udc |  Facebook | | | |

02 février 2011

L'UDC n'est pas contre les étrangers

 

Blocher à l'UDC, 1.2.jpgChristoph Blocher, ancien conseiller fédéral, est venu donner le coup d'envoi à la campagne à l'élection aux conseils municipaux des 100 candidats UDC du canton de Genève. Réunis pour l'occasion à la villa Dufour, il nous a lancé : « L'UDC n'est pas contre les étrangers, mais contre les abus ! »

 

J'ai pu le prendre en photo au moment de l'allocution de la présidente de l'UDC Genève, Céline Amaudruz, qui était aussi écoutée de manière attentive par le conseiller national André Reymond.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

08:48 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : genève, udc |  Facebook | | | |

30 janvier 2011

Voulez-vous bloquer la Ville de Genève ?

 

La population s'oppose aux entraves de plus en plus nombreuses à la circulation et au stationnement en Ville de Genève et dans les communes suburbaines (ex. : Vernier). La majorité de gauche qui dirige la Ville de Genève en rigole. Elle tente actuellement de fermer 200 rues. Ce serait un blocage total de la ville et une catastrophe pour de nombreux commerces déjà durement éprouvés par la concurrence des grands centres commerciaux du canton et de la France voisine.

 

L'UDC s'oppose à cette politique de blocage, nuisible au plus grand nombre.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

12:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève |  Facebook | | | |

27 janvier 2011

Rendre le courage aux Genevois ou « ça sert à quelque chose »

 

Il est interdit d'interdire ! C'est un des slogans de mai 68 qui a toujours des répercussions. Exemple : dans une rue à sens unique, les vélos roulent en sens inverse ; que faire ? Les autoriser à rouler en sens inverse !

 

A force de ne plus oser interdire, les Genevois ont perdu le courage d'exiger le respect des interdits (on entend plutôt : « ça ne sert à rien »). Bien entendu, une jeunesse à Genève, c'était autrefois manger des pommes vertes et se baigner juste à côté du panneau « Baignade interdite ». Ce que nous constatons cependant aujourd'hui dépasse tout entendement : une multiplication des mendiants, des joueurs de bonneteau, des voleurs, des brigands, des trafiquants de drogue, etc. Les touristes qui se perdent encore à Genève à cause de sa renommée de ville propre déchantent : « Ce n'est plus comme avant... »

 

Bien sûr que ce n'est plus comme avant. Le temps avance et nous avançons aussi. Encore faut-il aller dans la bonne direction.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:32 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : genève |  Facebook | | | |

21 janvier 2011

S'engager pour Genève et pour la Suisse

 

Protéger la famille et les biens, sauvegarder la liberté, l'indépendance et la responsabilité individuelle : ce sont les valeurs qui sont à l'origine de notre Confédération. L'UDC le rappelle dans son nouveau programme de parti 2011 à 2015.

 

Que voyons-nous en ce début de XXIe siècle ? Des familles recomposées, les biens saccagés ou subtilisés (tours jumelles, voitures brûlées, bonneteau, vols à l'astuce, etc.), l'indépendance menacée (obstacles à la mobilité et à la construction, Schengen, de plus en plus d'accords internationaux contraignants), déresponsabilisation de l'individu, la responsabilité collective qui prend le dessus.

 

Faut-il donc se résigner et accepter ces changements dans l'air du temps ? Bien sûr que non !

 

Pour vous et avec vous, l'UDC propose à cette fin de :

-                retirer enfin la demande d'adhésion à l'Union européenne

-                renoncer au rêve d'une armée professionnelle

-                revenir à une vraie neutralité au lieu d'irriter les autres pays

-                limiter l'immigration

-                accorder aux familles « traditionnelles » les mêmes avantages qu'à ceux qui font garder leurs enfants par des tiers

 

Il y a du pain sur la planche, mais nous avons le courage de défendre nos valeurs !

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

09:03 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : genève |  Facebook | | | |

20 janvier 2011

L'UDC remercie les Genevois de leur confiance

 

Une partie importante des Genevois soutient régulièrement l'UDC lors des votations, souvent contre l'avis de tous les autres partis politiques. L'UDC tient ainsi à remercier les Genevois de cet attachement à ses idées. Aussi, présente-t-elle 12 listes avec pas moins de 100 candidats aux élections des conseils municipaux du 13 mars 2011 !

 

En tête de liste, nous trouvons le conseiller national Yves Nidegger, en Ville de Genève, et la présidente du parti et député Céline Amaudruz à Puplinge. Se présentent également en Ville de Genève l'ancien secrétaire général du parti et député Eric Bertinat, le chef de campagne et conseiller municipal Pascal Rubeli, le président du parti Ville de Genève et constituant Jacques Pagan, ainsi que le vice-président du parti Ville de Genève et constituant qu'est votre serviteur.

 

Gageons que, dorénavant, l'UDC défendra encore mieux vos idées avec une représentation renforcée. Manifestez-vous donc et votez UDC !

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

09:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : udc, genève |  Facebook | | | |

12 janvier 2011

La constituante et l'humour

 

Un commentateur me fait la remarque qu'il est stupéfait du manque d'humour qui anime la plupart des blogs. Il a raison : n'est pas Thierry Meury qui veut.

 

Quant à moi, je me suis mis à apprendre l'humour, surtout l'humour politique. Je veux être préparé pour l'hypothèse d'un rejet par le peuple, l'année prochaine, du projet de constitution genevoise que je contribue à élaborer.

 

Une chose est d'ores et déjà sûre : malgré un tel fiasco, je n'aurais pas à m'en fuir de Genève à cause de l'argent dilapidé pour l'assemblée constituante. Les Genevois ont en effet l'habitude de voir les politiciens jeter l'argent par la fenêtre.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

09:05 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève |  Facebook | | | |