10 avril 2013

Céline Amaudruz, Yves Nidegger et Eric Leyvraz mènent le bal

Un trio de choc ! L’assemblée générale de l’UDC a choisi ce nombre mythique de trois pour défendre ses couleurs. La présidente du parti, le conseiller d’Etat aguerri et l’ancien président du Grand conseil, qui aurait pu rêver mieux pour remplacer un Conseil d’Etat qui nécessite un urgent renouvellement ?

Bonne chance à nos trois excellents candidats. Qu’un d’eux apporte le changement tant souhaité par les Genevois qui n’en peuvent plus avec l’insécurité, Schengen, impossibilité de bouger en voiture ou en transport public et j’en passe et des meilleurs.

10:48 Publié dans Genève, Politique, Succès | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udc |  Facebook | | | |

06 avril 2013

L'UDC Ville de Genève change de président

Depuis août 2010, Céline Amaudruz préside l’UDC Genève avec grand succès. Elle a réussi l’exploit de ressouder le premier parti national dans notre canton. Aujourd’hui, ses membres sont gonflés à bloc pour attaquer les élections de cet automne.

En Ville de Genève, Jacques Pagan a activement participé à ce succès. Son esprit brillant ne s’est pas seulement manifesté lors de ses interventions d’abord à l’assemblée constituante, puis au Conseil municipal, mais surtout aussi à l’interne lors des nombreuses manifestations de l’UDC Ville de Genève, soit-elles publiques ou accessibles aux seuls membres.

Or, cette semaine il a dû se résoudre d’avancer plus lentement. Il se concentre dorénavant sur le Conseil municipal et ses activités au sein de l’UDC Suisse. En revanche, il a démissionné en tant que président de la section UDC Ville de Genève. Son vice-président, votre serviteur, assurera dorénavant la présidence ad interim.

10:28 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udc |  Facebook | | | |

27 mars 2013

Election du Conseil fédéral par le peuple: l’UDC propose, la gauche «raisonnable» suit

Micheline Calmy-Rey montre la voie: «Ce serait une bonne solution pour rendre ces élections plus transparentes… Actuellement, l'élection du gouvernement entraîne des tractations plus ou moins obscures. Cela permet toutes sortes d'arrangements. Ce serait beaucoup plus sain si les candidats des partis faisaient campagne auprès du peuple qu'auprès des parlementaires.»

Cela correspond exactement à la position de l'UDC. Le parti rappelle en outre que son initiative tient en priorité à faire confiance au peuple en lui permettant d'élire le Conseil fédéral comme c'est le cas dans tous les cantons qui élisent à satisfaction les conseillers d'Etat, les conseillers aux Etats et les conseillers nationaux. Cette pratique démocratique a fait ses preuves. Il n'y a dès lors plus de raison que les citoyennes et les citoyens ne se prononcent pas également à l'échelon suprême, à savoir l'élection du Conseil fédéral.

D’autres ténors de la gauche «raisonnable» préconisent également le «Oui» à l’initiative concernant l’élection du Conseil fédéral par le peuple: Pierre-Yves Maillard, Géraldine Savary et Robert Cramer. Il y a donc une forte chance qu’une partie de leur électorat les suive.

21:46 Publié dans Droit public, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc |  Facebook | | | |

18 mars 2013

Une année 2013 sans budget ?

Le budget continue à tarauder les esprits. C’est au tour de Charles Beer de livrer ses réflexions (TdG de ce jour). Pas question de présenter un nouveau budget, cette fois-ci équilibré – non. Pour lui, c’est beaucoup plus simple. Ou bien le Grand conseil décide de suspendre le frein à l’endettement et il y aura alors consultation du peuple. Ou bien ce tour de passe-passe est refusé et le PLR accepte le déficit de presque 100 millions, faisant ainsi basculer la majorité. Dans l’hypothèse improbable qu’aucun des deux cas ne se réalise, le Conseil d’Etat retirerait son projet de loi budgétaire et l’Etat continuerait à vivre sous le régime des douzièmes provisionnels durant toute l’année 2013.

D’ici-là, je vous présente la position de l’UDC intitulée : l'UDC mène le bal et remporte la décision.

L'UDC tient fermement sa ligne.
Lors du débat du Grand Conseil, jeudi 14 et vendredi 15 mars, sur le budget 2013 de L'Etat, l'UDC, fidèle à sa position, a déposé d'entrée un amendement ramenant l'équilibre budgétaire. Elle a été l'instigatrice du front PLR, MCG et UDC réclamant au Conseil d'Etat des économies de l'ordre de 100 millions sur un total de 8,1 milliards de francs ( hors versement à la caisse de pension).
Accepté en deuxième débat par le parlement, ce projet de budget a été bloqué par le Conseil d'Etat qui a refusé le 3ème débat. Le budget sera donc remis à l'ordre du jour de la session d'avril, comme le veut le règlement.
Nous subissons un Conseil d'Etat arrogant et hautain, incapable d'avoir réalisé en amont les coupes nécessaires, et qui porte l'entière responsabilité de ce retard: proposer un budget en octobre 2012 avec un déficit indécent de 278 millions, est une provocation et un manque de respect vis-à-vis des députés et de la population, il faut oser!
Ce Conseil d'Etat ne fait que confirmer sa médiocrité et son manque de sens des réalités alors que la situation économique donne des signes inquiétants de ralentissement.
Cet exécutif a gravement augmenté la dette et n'a rien entrepris pour diminuer le train de vie faramineux de l'Etat.Le budget d'avril prochain inclura des rentrées d'impôts qui n'auraient pu être comptabilisées dans un budget normal voté en décembre et améliorera de façon artificielle la pitoyable prestation du Conseil d'Etat.
Que la population se souvienne en octobre de la piètre performance des partis gouvernementaux et donne un grand coup de balai en votant UDC!
L'UDC Genève ne boudera pas le débat et continuera à défendre ses objectifs vers un budget 2013 équilibré pour les futures générations.

Communiqué de presse du 17 mars 2013

Renseignements :
Eric Leyraz, Député, membre de la commission des finances, vice-Président
François Velen, Secrétaire général

16:22 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc |  Facebook | | | |

17 mars 2013

Les Valaisans portent l’UDC et Oskar Freysinger aux nues

Presque 45% des électeurs lui ont fait confiance et ont mis son nom dans l’urne. Le grand perdant est le PLR qui n’a pas vu venir le danger. De manière aveugle, il a lancé un candidat issu du même district que le champion UDC Oskar Freysinger à la bataille. Après le premier tour, il était trop tard pour corriger le tir en l’espace de deux semaines seulement, avec le lancement de Léonard Bender.

A Genève, le PLR a-t-il senti le boulet lorsqu’il a accepté l’amendement UDC pour un budget sans déficit ? A-t-il réalisé que suivre le PDC et la gauche réunie était faire fausse route ? Va-t-il enfin faire pression pour que ce Conseil d’Etat aux abois (je cite ici Pascal Décaillet) présente un budget équilibré ? Réponse dans un mois.

20:30 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udc |  Facebook | | | |

16 mars 2013

La gauche veut se soustraire au frein à l’endettement par un tour de passe-passe, l’UDC dit non

Pour rappel, le frein à l’endettement a été voté par le peuple en 2006. Il empêche la classe politique de dépenser à qui mieux mieux, tout en laissant les dettes aux générations futures. Cette sage institution s’appliquerait l’année prochaine en cas d’acceptation du budget proposé par le conseil d’Etat. Cependant, elle n’a pas l’air de plaire aux divers partis gouvernementaux de gauche. Ils se posent en mauvais perdants, ayant refusé le frein à l’endettement lors de son adoption, et proposent de voter une exception de deux ans.

L’UDC suivi par le MCG veille et réussit à réveiller le PLR endormi avec la promesse de laisser trancher le peuple l’année prochaine. Energiquement, une réduction générale de 2% des dépenses est acceptée. Douloureuse, elle l’est certes, mais peut-on faire une omelette sans casser des œufs ?

La balle est désormais dans le camp du Conseil d’Etat qui est appelé à enfin proposer un budget équilibré.

08:59 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc |  Facebook | | | |

12 mars 2013

Conseil d'Etat : Sortez les sortants !!!

La présidente de l'UDC fait plus fort que le GHI et Pascal Décaillet. Voyez plutôt :

Les deux députés Christina Meissner et Eric Leyvrat se battent contre le frein à l’endettement. Ils s’étonnent que le Conseil d’Etat soit incapable de trouver 1% d’économie sur un budget de 8,8 milliards pour parvenir à un budget équilibré. C’est d’autant plus étonnant qu’avec ces « réductions » de budget, l’Etat pourrait toujours dépenser plus que sous le régime des 12èmes provisionnels, en vigueur actuellement et cela sans catastrophes majeures.

Il n’est donc pas étonnant que Pascal Décaillet prie les électeurs de ne pas reconduire Michèle Künzler. C’est un bon début, mais ne faudrait-il pas plutôt suivre la consigne de Céline Amaudruz : « Sortez les sortants ! » ?

Voici le communiqué de presse signé Meissner et Leyvrat :

Genève serait-elle incapable de trouver 1% d’économie sur un budget de 8,8 milliards pour parvenir à un budget équilibré ?

1,1%, c’est 98 millions et c’est un prix bien modeste pour éviter que le redoutable frein à l’endettement contraigne le gouvernement à proposer des mesures autrement plus douloureuses pour tous : soit une hausse d’impôt soit une baisse de prestation mais impossible d’y échapper.

Ce mécanisme qui s’enclenche automatiquement après 2 comptes déficitaires successifs, le peuple dans sa grande sagesse l’a voté. Les élus, face à ce risque auront-ils la même sagesse ? A 6 mois des élections, la tentation est forte de refiler la patate chaude aux suivants. Le nouveau gouvernement et le nouveau Grand Conseil auront une excuse toute choisie, ce n’était pas leur faute mais celle de leurs prédécesseurs, une rengaine hélas bien connue et usée à l’envi.

L’UDC est le seul parti qui n’a jamais changé d’avis, qui a toujours plaidé pour un budget équilibré et qui continuera à le faire en déposant un amendement demandant au Conseil d’Etat de prendre ses responsabilités et de trouver ce pourcent salvateur. Car le Conseil d’Etat, qui est aux commandes, qui dirige et connaît (on l’espère) ses départements, ses services, ses dépense et ses projets, sait où il peut raboter encore un petit peu sans mettre en péril la substance même de l’Etat. Mais si l’amendement UDC est refusé, il appartiendra alors au Grand Conseil de trouver ledit pourcent lui-même, par des coupes précises, très ciblées, sans doute plus douloureuses pour certains, mais toujours moins pour le peuple que le frein à l’endettement. L’UDC a fait l’exercice et a trouvé les 98 millions à économiser pour arriver à l’objectif d’un budget équilibré.

En économisant environ 1% sur près de 4 milliards de subventions, sur les dépenses informatiques et sur les dépense générales ; en renonçant à des dépense telles que des œuvres d’art le long de lignes de tram, quelques concours, grands projets ou rêve de plage. Mais en ne touchant pas au personnel de l’Etat, en évitant juste de stabiliser des postes temporaires, par exemple à l’aménagement du territoire qui entend doubler le nombre de ses employés par ce biais. Même avec ces coupes ciblées, le budget est supérieur au montant de 2012, dont l’Etat se contente depuis 3 mois avec les 12èmes provisionnels sans qu’il n’y ait eu de catastrophes majeures. Pour l’UDC, ces coupes sont tout à fait jouables et même génératrices de créativité, et de bon sens, une qualité qu’il est urgent de réintroduire au plus vite au sein de l’Etat, à contrario du déficit !

20:22 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : udc |  Facebook | | | |

05 mars 2013

Le PLR reconnaît la légitimité de l’élection d’Oskar Freysinger

Exit Christian Varone, place à Léonard Bender! Le couperet est vite tombé. En choisissant un habitant de Martigny pour défendre ses couleurs dans un canton qui n’admet pas plus qu’un élu par district, le PLR a implicitement reconnu que Freysinger était imbattable à Sion. Il s’attaque maintenant plutôt au PDC qui fournit à lui seul plus de la moitié des conseillers d’Etat valaisan avec seulement 38% des voix. Est aussi visée la minorité haut-valaisanne. Avec 24% d’électeurs, elle avait jusqu’à maintenant droit à deux sièges au Conseil d’Etat.

Le PLR, quant à lui, a réussi à obtenir 24% des scrutins en sa faveur. A priori, il semble donc légitime qu’il ait un conseiller d’Etat à son tour.

Le tsunami UDC Oskar Freysinger incarne tout seul le changement dans le canton du Valais. Quel bouleversement va-t-il encore provoquer? Réponse le 17 mars prochain.

07:26 Publié dans Politique, Succès | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : udc |  Facebook | | | |

03 mars 2013

Oskar Freysinger : la récompense du combat

Il domine l’arène politique valaisanne. Du haut de ses 53'178 voix, il fait plus que 20'000 voix de mieux que son concurrent malheureux Christian Varone et trois fois plus que l’outsider Christophe Clivaz. Ce résultat est la récompense d’années de lutte et notamment de l’engagement du plus fameux UDC romand pour l’initiative contre les minarets.

La seule question qui se pose maintenant est : quand Christian Varone annoncera-t-il sa renonciation au deuxième tour?

Bravo Oskar, c'est formidable!

18:56 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : udc |  Facebook | | | |

28 juin 2012

Prenez la nouvelle constitution comme votre conjoint ou partenaire : acceptez-la avec ses petits défauts !

Ainsi s’est exclamé le constituant Ludwig Müller devant un groupe joyeux de membres de l’UDC dans le magnifique domaine des Bossons, situé en plein cœur des vignes du Mandement. Il est vrai que je me suis battu, avec mes six co-constituants UDC, pour que l’assemblée constituante accepte un maximum de points qu’une assemblée générale extraordinaire de l’UDC avait validés, en 2008.

Personnellement, le maintien de la ville de Genève dans sa forme actuelle me tenait le plus à cœur. Pour rappel, c’était la raison principale avancée pour justifier la nécessité de l’élection d’une assemblée constituante. Aujourd’hui, je suis fier de constater que mes efforts, d’abord en tant que chef de groupe et maintenant en tant que suppléant UDC au bureau, ont été couronnés de succès, au point que plus personne n’ose même mentionner une telle éventualité !

11:10 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : udc, constituante |  Facebook | | | |