17 septembre 2015

Claire Chazal, c’était trop long !

« Star people tant qu’on veut, jusqu’à plus soif, avec des médias accourant comme un seul sauveur à chaque fléchissement, chaque mise en cause, quand la médiocrité professionnelle était trop visible, trop apparente. Alors elle avait droit à des interrogations passionnantes sur ses parents, ses amours, son fils et sa culture ! Cela revenait régulièrement comme une marée. Cela la faisait remonter dans l’estime de son employeur. On parlait d’elle quand elle était menacée. Comme on parlait d’elle, elle n’était plus menacée. Aussi simple que cela ! Mais reine de l’info, jamais de la vie ! »

Cette longue citation pour vous présenter le Top Blog Droit septembre 2015. Intitulé Justice au Singulier et écrit par Philippe Bilger, Ancien avocat général à la cour d’assises de Paris, il mentionne qu’il a « été amené à requérir dans un certain nombre d’affaires dont quelques-unes ont eu un fort retentissement médiatique : Christian Didier – l’assassin de Bousquet -, Philippe Naigeon, Bob Denard, Emile Louis, Maxime Brunerie, Michaël Freminet (victime : Brahim Bouarram), François Besse, Hélène Castel… »

Comme vous pouvez le constater en lisant cet extrait de la note de Philippe Bilger sur Claire Chazal, il a su conserver un esprit libre allant parfois à l’encontre de l’avis général. Par ailleurs, le blog de votre serviteur figure à la 91e place du classement Top Blog Droit septembre 2015, ce dont je suis particulièrement fier.

Cliquez pour voir la photo de Philippe Bilger.

22:20 Publié dans Divers, Internet, Succès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

15 septembre 2015

L’UDC exige – les Etats européens passent à l’acte

La libre circulation des personnes est terminée. Ce constat figure dans le programme de l’UDC suisse 2015 – 2019 (p. 34). Et de renchérir qu’une nouvelle initiative populaire dans ce sens avait déjà été préparée. Elle est lancée si le Conseil fédéral et le Parlement refuseront d’appliquer fidèlement la nouvelle disposition constitutionnelle (l’article constitutionnelle stoppant l’immigration massive).

L’Europe, quant à elle, a pris les devants en cette matière. Depuis 2011, plusieurs Etats ont déjà rétabli, au moins temporairement, leurs frontières, et pas les moindres. A côté de l’Allemagne à partir d’avant-hier, les ont déjà fermées la France, l’Espagne, la Pologne, la Norvège, les Pays-Bas, la Belgique, l’Estonie, la Hongrie, la Slovaquie, la République tchèque, l’Autriche. L’Allemagne est néanmoins le premier pays à fermer ses frontières pour des questions d’immigration. Il s’agit par ailleurs de la même Allemagne qui a prôné, il y a quelques jours, l’accueil (presque) illimité de 800’000 Syriens et qui a applaudi l’arrivée de quelques-uns.

Le réveil de cette douce euphorie n’a pas tardé: au lieu des familles attendues, plus de 70% des migrants parfois violents étaient des hommes! Et combien de djihadistes se cachent parmi eux?

Cliquez ici pour voir ma photo d'illustration.

14:02 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

14 septembre 2015

Interdiction du voile islamique intégral à Genève et au Cameroun

Les terroristes du Boko Haram viennent de perpétrer, au nord du Cameroun, deux attentats faisant neuf morts et 24 blessés. Les deux kamikazes à l’origine de ces attentats meurtriers s’étaient faits repérer, mais ont quand même réussi à se faire exploser.

A la suite de ces attentats, le gouvernement camerounais, qui avait déjà déclaré la guerre à cette secte en mai 2014, a suivi le Tchad et a interdit le voile islamique intégral.

A Genève, l'interdiction du voile islamique intégral avait été réclamée depuis longtemps. L’Assemblée constituante avait cependant manqué de courage et avait refusé de l’inscrire dans la nouvelle constitution genevoise.

Cliquez ici pour voir ma photo d'illustration.

09:15 Publié dans Croyances, Droit public, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

12 septembre 2015

Les migrants et le financement accru de la prévoyance sociale par les impôts

Le congrès de la Société suisse des juristes 2014 a examiné les fondements du droit de la sécurité sociale et ses points de contact. Le Prof. Thomas Gächter, premier intervenant, a présenté les caractéristiques du modèle suisse. Sans rentrer dans les détails de sa très complète analyse, je souhaite immédiatement vous présenter une des tendances de la prévoyance sociale suisse qu’il a mise en avant.

Son financement basé sur le principe de l’assurance est de plus en plus remplacé par une fiscalisation croissante. La conséquence directe est que les politiciens commencent de plus en plus à s’intéresser à la hauteur des prestations et à la nécessité de les financer. Le Prof. Gächter recommande une extrême prudence avant de renforcer encore cette tendance, quitte à mettre en danger le système actuel.

A noter que la venue de milliers de personnes n’ayant jamais contribué au financement de nos œuvres sociales, mais qui risquent fortement d’avoir besoin de leurs prestations n’arrangera pas non plus les choses dans le sens d’un assainissement de la sécurité sociale suisse.

Cliquez ici pour voir ma photo d'illustration.

17:20 Publié dans Droit public, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

09 septembre 2015

Expulsé après 23 ans de séjour légal en Suisse

Un père de famille de deux enfants, nommons le Maxime Milovski, a vu son jugement d’expulsion de Suisse confirmé par le Tribunal fédéral (TF), le 6 août 2015. Il était arrivé en Suisse à 15 ans, le 10 juillet 1991, dans le cadre d’un regroupement familial et a obtenu un permis de séjour. En 1997, il a épousé une Macédonienne au bénéfice d’une autorisation de résidence en Suisse. Les enfants sont nés en 1997 et 2002. Le divorce de Maxime Milovski d’avec sa femme a été prononcé en 2007. Depuis 2001, il a été régulièrement condamné à des amendes de Frs 60.- à 2’400.-. En 2014, il a eu 63 poursuites pour un total de Frs 133’668.20 et 42 actes de défaut de biens pour un total de Frs 86’529.50.

Malgré son long séjour, il n’a jamais obtenu un permis de résidence. Les autorités thurgoviennes n’avaient donc aucune autorisation de domicile à révoquer, mais pouvaient se contenter de ne plus renouveler son autorisation de séjour. Ne s’étant pas intégré en Suisse et ayant toujours maintenu des contacts avec la Macédoine en y rentrant fréquemment et pour de longues périodes, Maxime Milovski a vu son recours rejeté et a été condamné à payer les frais de justice de Frs 2’000.-.

(Arrêt du TF n° 2C_1015/2014)

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/expulse-apres-23-ans-...

09:52 Publié dans Droit public, Jurisprudence | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

07 septembre 2015

Le droit à l’image ou photographier un présumé innocent vendeur de drogue

Photographier la foule ou un individu dans la rue devient de plus en plus compliqué. Le quotidien Le Temps d’aujourd’hui conte l’évolution de la photographie de rue et comment le métier du photographe qui la pratique est devenu un vrai parcours de combattant. Tandis que dans les années 30 à 50, ce genre de photographie pouvait rendre célèbre son auteur, comme c’est le cas d’Henri Cartier-Bresson avec sa photo de l’homme sautant par-dessus une flaque derrière la gare Saint-Lazare, le photographe moderne va à l’encontre d’une multitude de problèmes. Un contemporain, Martin Parr, a ainsi renoncé au fil des ans a faire apparaître des enfants sur ses photos. Il en avait assez de devoir demander des autorisations aux parents craignant que ces portraits ne tombent entre les mains de pédophiles.

En Suisse, l’art. 28 du Code civil règle la question de la possibililté de prendre une personne en photo. Cet acte constitue une atteinte illicite, à moins qu’il ne soit justifié par le consentement de la victime, par un intérêt prépondérant privé ou public ou par la loi.

Photographier des personnes dans la rue qui s’adonnent probablement au trafic de drogue peut donc être justifié par un intérêt prépondérant privé de les dénoncer à la police et par un intérêt prépondérant public de combattre le trafic de drogue.

Cliquez ici pour voir la photo du présumé innocent vendeur de drogue.

16:06 Publié dans Droit civil, Photos | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |

03 septembre 2015

La neutralité de la Suisse est dans l’intérêt de l’Europe entière

Cette année, nous fêtons les 200 ans de la reconnaissance de la neutralité suisse par le droit international. Il s’agit d’un jubilé important à fêter, car cette reconnaissance a valu à la Suisse une période de paix pendant 200 ans.

Après la défaite de Napoléon à Waterloo, dans le deuxième traité de Paris du 20 novembre 1815, les grandes puissances européennes, à savoir l’Autriche, la France, la Grande-Bretagne, le Portugal, la Prusse et la Russie, ont garanti la neutralité perpétuelle, armée, librement choisie et intégrale de la Suisse et l’inviolabilité de son territoire. Même l’Allemagne nazi a respecté cette neutralité. Le texte signé contient la phrase suivante: «Les puissances signataires de la déclaration du 20 mars reconnaissent authentiquement, par le présent acte, que la neutralité et l’inviolabilité de la Suisse et son indépendance de toute influence étrangère, sont dans les vrais intérêts de la politique de l’Europe entière.» Aujourd’hui, la situation n’a pas changé, sinon que la neutralité de la Suisse est dans les vrais intérêts de la politique du monde entier.

21:18 Publié dans Politique, Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

30 août 2015

Célébration d’une défaite: la bataille de Marignan 1515

Comment peut-on célébrer une défaite? Les Suisses seraient-ils donc un peu masochistes? Pas du tout! Je m’explique:

Alors que depuis 1315, les Suisses avaient joué pendant 200 ans le rôle d’une puissance militaire redoutée, ils perdirent le 14 septembre 1515 pour la première fois lamentablement la bataille de Marignan, et ce en dépit des victoires spectaculaires remportées peu de décennies avant contre Charles le Téméraire dans les guerres de Bourgogne et celles remportées sur le roi habsbourgeois Maximilien dans la guerre de Souabe. Cette bataille marque ainsi un tournant dans l’histoire suisse: à partir de là, on comprit que notre pays peut fonctionner comme un petit Etat sans ambitions de conquêtes en politique extérieure. C’est le point de départ de la neutralité suisse.

La défaite s’est donc avérée bénéfique pour la Suisse. Le monument dressé sur le champ de bataille de Marignan porte à raison son inscription: «Ex claude salus» (le salut grâce à la défaite). Il faut parfois des défaites pour mieux comprendre et trouver la bonne voie à suivre. La devise était dorénavant de rester tranquille. Cela ouvrait la voie à la neutralité perpétuelle.

Rappelons-nous donc que la Suisse peut réussir et faire son chemin, à condition de se tenir tranquille dans le concert des nations et d’observer une stricte neutralité.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/celebration-dune-defa...

20:54 Publié dans Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

25 août 2015

La bataille de Morgarten

Un élément fondateur de la Suisse moderne s’est déroulé le 15 novembre 1315 sur les rives marécageuses du lac d’Ägeri (ZG). Les citoyens de la Suisse centrale ont alors vaincu les Habsbourg. Le chroniqueur et moine franciscain Johannes von Winterthur rapporta entre 1340 et 1344 la bataille de Morgarten en ces termes: «A cette époque, en l’an du seigneur 1315, un peuple de paysans, qui habita dans les vallées appelées Swiz et qui était entouré partout de montagnes allant presque jusqu’au ciel refusa au duc Lüpoldus l’obéissance, les impôts et les prestations de service habituelles en se fiant aux remparts puissants de ses montagnes et se prépara à lui résister.»

Voici les ingrédients de ce succès retentissant: un peuple rebelle tourné vers la liberté, les montagnes offrant un rempart pour résister, la désobéissance aux élites, l’aversion du trop d’Etat et des impôts trop élevés. Partout ailleurs en Europe, la haute noblesse étendait son pouvoir, mais au lac des Quatre-Cantons, il y avait la Confédération libre et organisée démocratiquement.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/la-bataille-de-morgar...

10:42 Publié dans Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

12 août 2015

Tu es plus belle que le ciel et la mer

Blaise Cendrars et moi-même nous ressemblons. Nous avons le même poids. J'admets qu'il y a aussi quelques différences entre nous. Il est par exemple le seul à pouvoir écrire un poème tel que:

Tu es plus belle que le ciel et la mer

Quand tu aimes il faut partir
Quitte ta femme quitte ton enfant
Quitte ton ami quitte ton amie
Quitte ton amante quitte ton amant
Quand tu aimes il faut partir

Le monde est plein de nègres et de négresses
Des femmes des hommes des hommes des femmes
Regarde les beaux magasins
Ce fiacre cet homme cette femme ce fiacre
Et toutes les belles marchandises

II y a l’air il y a le vent
Les montagnes l’eau le ciel la terre
Les enfants les animaux
Les plantes et le charbon de terre

Apprends à vendre à acheter à revendre
Donne prends donne prends

Quand tu aimes il faut savoir
Chanter courir manger boire
Siffler
Et apprendre à travailler

Quand tu aimes il faut partir
Ne larmoie pas en souriant
Ne te niche pas entre deux seins
Respire marche pars va-t’en

Je prends mon bain et je regarde
Je vois la bouche que je connais
La main la jambe l’œil
Je prends mon bain et je regarde

Le monde entier est toujours là
La vie pleine de choses surprenantes
Je sors de la pharmacie
Je descends juste de la bascule
Je pèse mes 80 kilos
Je t’aime

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/tu-es-plus-belle-que-le-ciel-et-la-mer.html

09:57 Publié dans Littérature | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |