16 février 2018

L’Assemblée des Délégués du Conseil Suisse des Aînés (CSA) dit NON à l’initiative No-Billag visant à la suppression de la redevance Radio-TV

Depuis l'année dernière, je suis membre suppléant du comité du Conseil Suisse des Aînés (CSA) et délégué suppléant (sans droit de vote, sauf en cas d'absence d'un des 16 délégués). Voici donc le comuniqué de presse du CSA suite à son vote du 9 février à Berne et où j'ai eu le droit de voter:

NON à l’initiative No-Billag
Les seniors en Suisse passent environ deux heures par jour à l’écoute de la radio ou de la télévision. Ils seraient particulièrement affectés par une importante diminution des services de la RTS et des médias locaux. Quelque 300'000 bénéficiaires de prestations complémentaires sont exonérés de la redevance. En cas d’acceptation de l’initiative, ces derniers devraient la payer. Par ailleurs, les chaines de diffusion dans les régions périphériques et les régions linguistiques minoritaires devraient probablement abandonnées en raison de leur faible audience et rentabilité. Le fait que toutes sortes d’émissions soient produites dans les médias audiovisuels, en particulier pour les minorités, nécessiterait le paiement de taxes correspondantes. Un nouveau paysage médiatique financé par la publicité ne correspond pas à notre style de vie en Suisse.

Personnes de contact:
Michel Pillonel, Coprésident, pim.mimi@bluewin.ch
Roland Grunder, Coprésident, r.grunder@bluewin.ch


Conseil Suisse des Aînés (CSA)
Worblentalstrasse 32
3063 Ittigen
Tel. 031 924 11 00 - Fax 031 924 11 01
info@ssr-csa.ch - www.ssr-csa.ch

Voir avec photo.

17:32 Publié dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

14 février 2018

Pavillon de la danse : un projet mal ficelé et trop cher !

L’UDC-Ville de Genève relève depuis des années le poids surdimensionné de la culture dans le budget de la commune, notamment au détriment du sport. Elle déplore la multiplication des dépenses comme le Pavillon de la danse, un projet coûteux, inutile et voué à la destruction à brève échéance.

La danse contemporaine est souvent considérée comme élitiste, éloignée des préoccupations du citoyen ordinaire qui ne l’apprécie que rarement. C’est en tout cas l’enseignement que l’on peut tirer du sort que la population de Lancy a réservé à la Maison de la danse en votation populaire, le 22 octobre 2006, pour lequel la Ville de Genève voulait participer à hauteur de Frs 750’000.- aux frais de son fonctionnement.

Le Conseil administratif souhaite dépenser 12 millions de francs pour le Pavillon de la danse, une paille pour la gauche pour laquelle les moyens de la Ville de Genève sont inépuisables, au moins en matière de culture. La Maison de la danse aurait certes coûté 18 millions de francs, mais pour une construction durable, à la différence du tout provisoire Pavillon de la danse, censé durer sept ans. Après cette durée minime, il devrait partir ailleurs à des lieux inconnus - si jamais le Conseil administratif trouve un meilleur emplacement d’ici-là, sinon il serait simplement voué à la destruction ou à être stocké aux Ports-Francs aux frais de la Ville de Genève et de ses contribuables. Le Pavillon de la danse aurait donc un coût minimal de 1’750’000 francs par an. A cela s’ajoute au bas mot un million de francs pour la déconstruction du pavillon et sa reconstruction ailleurs, si d’aventure le Conseil administratif trouvait un «Ailleurs».

Depuis bientôt une dizaine d’années, la Ville de Genève met à disposition de la danse contemporaine la salle communale des Eaux-Vives. Quelle est donc l’urgence d’agir ? Aucune : la Ville de Genève est actuellement en train de construire la nouvelle Comédie dont une partie des locaux est dédiée à la danse. Quoi de plus logique que de profiter de cette occasion en or pour y intégrer la danse contemporaine si on voulait vraiment libérer la salle communale des Eaux-Vives ! L’UDC est persuadée que l’objet aurait été rejeté en commission s’il avait été étudié avec toute la diligence requise et ne peut que refuser un projet mal ficelé et beaucoup trop cher.

Pour voir ce texte avec photo cliquer ici.

13:21 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

31 mai 2017

Eldorado: la preuve par pièce de théâtre que l'immigration nous appauvrit

L'immigration cause de graves problèmes dans le financement de nos assurances sociales. Ce n'est cependant pas tout. Elle apprauvrit aussi culturellement la Suisse et l'Europe. Pour preuve la pièce de théâtre Eldorado, mise en scène par Patrick Mohr.

Le théâtre du Loup présente encore durant une semaine ce spectacle jusqu'à samedi prochain. Il raconte l'épopée d'Africains qui quittent leurs pays pleins d'espoir pour ensuite se voir dépouiller par des passeurs sans scrupules. Ces Nords-Africains ne s'embarassent pas du fait qu'il s'agit de leurs «Frères» musulmans lorsqu'ils leur prennent jusqu'au dernier centime (les sommes à payer sont tout de même considérables, à savoir plusieurs milliers d'euros).

Le seul qui les aide gratuitement est un pêcheur italien, bon catholique comme tous les Italiens. Mal lui en a pris, car il ne perd pas seulement ses nerfs dans la tempête avec l'impossibilité de secourir les milliers de migrants en détresse, mais finit par se rebeller et perd toute envie de travailler. Il se réfugie en Afrique où il essaie en vain de convaincre les migrants de rester chez eux.

Tous les survivants gagnent, même ceux qui arrivent dans l'Eldorado après un périple de trois ans, le seul qui perd tout est le capitaine Piracci, représentatif de tous les Européens. Et nous, habitants de Genève, n'avons-nous pas déjà perdu notre âme?

09:11 Publié dans Croyances, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | | |

19 janvier 2017

Démission de Virginie Studemann

Le groupe UDC prend acte de la démission de Virginie Studemann avec regret. Non pas que nous partagions ses convictions politiques, mais pour sa sagacité et la précision de sa réflexion sur les dossiers transmis. Lorsqu’en commission, elle levait le doigt pour demander la parole, la mine sérieuse, on savait d’expérience que l’on assisterait à un tir en rafale, à une cascade de questions précises, dont le seul but était de comprendre les sujets présentés avec plus ou moins de clarté.

Virginie Studemann est une femme sérieuse, intelligente et politique, peu encline au spectacle parlementaire, respectueuse des institutions. La vieille garde pour ceux qui savent encore apprécier ce qui a longuement muri. L’UDC ne peut donc que regretter le départ de l’éminente Virginie Studemann qui maîtrisait ses dossiers. Nous lui souhaitons, nous vous souhaitons, chère Virginie Studemann, un bon vent pour votre avenir!

(Hommage rendu en séance plénière du Conseil municipal du 17 janvier 2017)

http://blog.pierrescherb.ch/2017/01/demission-de-virginie...

11:47 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

16 décembre 2016

Démission de Christo IVANOV du Conseil municipal

C’est avec regret que nous avons appris la démission du conseiller municipal UDC Christo Ivanov qui va désormais se consacrer uniquement à son mandat de député au Grand Conseil.

Christo Ivanov a été élu comme conseiller municipal UDC en mars 2011. Il a siégé essentiellement à la commission des travaux et des constructions, à la commission de l’aménagement et de l’environnement, à la commission du logement et à la commission des sports. Il connaît donc pour ainsi dire «la machine» Conseil municipal à fond et elle n’a plus aucun secret pour lui.

Ancien international de judo et passionné de sport, Christo Ivanov soutient activement les activités sportives. Ainsi, il a encore déposé tout récemment 2 motions pour la réalisation de terrains de rugby à Vessy et aux Evaux.

Christo Ivanov s’est également saisi de sujets comme le taux de vacance des appartements et locaux commerciaux de la Ville de Genève ou la problématique de la vétusté de l’immeuble sis 12, rue des Alpes/21, rue de Berne. Sa transformation que le Conseil municipal vient de voter en commission est donc une grande victoire pour lui et son parti.

L’UDC-Ville de Genève remercie sincèrement Christo Ivanov pour son engagement sans faille et lui souhaite plein succès dans la poursuite de ses activités en tant que député.

(Mon discours de chef de groupe en l'honneur de Christo IVANOV, prononcé lors de la séance du Conseil municipal du 10 décembre 2016)

http://blog.pierrescherb.ch/2016/12/demission-de-christo-...

18:53 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

09 novembre 2016

La vérité triomphe du mensonge: Donald Trump est le nouveau président des Etats-Unis

«On a cherché à le tromper ce peuple, avec les affaires supposées de cul de Trump, oubliant ridiculement ceux de Bill Clinton, elles, véridiques. Et pourtant, oublier la Libye, Benghazi notamment, la mort violente de Kadhafi, fait de Clinton et Obama, deux criminels qui ne seront jamais poursuivis. Moi, je n’oublie pas, je ne regarde pas la couleur des gens. Ces gens-là ont détruit le monde: Irak, Libye, etc. Il fallait que ça s’arrête. Ce sont les mêmes qui alimentent la guerre en Syrie..»

Ces paroles dures n'ont pas été émises par un blanc, raciste de surplus. C'est un Africain et citoyen français qui les a mises sur internet.

En tant que citoyen d'un petit pays, je ne peux que me réjouir de la victoire de Donald Trump. Il veut mettre un terme aux immiscions des Américains dans le monde entier, tous se soldant par des échecs retentissants et des pays détruits durant des décennies.

En tant qu'habitant de Genève, ville de paix, je ne peux que me réjouir de la victoire de Donald Trump. La nouvelle ère de paix et de prospérité qui s'annonce nous fera un grand bien. Coïncidence du calendrier: la ville d'Alep est sur le point d'être libérée.

Pour voir le lien de la citation, cliquer ici.

11:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

21 septembre 2016

Conseil municipal: ma question orale du 13 septembre 2016

Ma question s’adresse au magistrat Guillaume Barazzone:

Depuis des mois, je suis contacté par un citoyen habitant proche de l’école des Pâquis. Il se plaint de nuisances causées par des dealers guinéens et nigérians postés dans les alentours et sous le couvert de l’école. J’ai personnellement pu constater la présence de ses requérants d’asile éventuellement déboutés et leur agressivité. Plusieurs personnes m’ont dit qu’elles n’osent plus passer par cet endroit à cause de cette présence.

Mon interlocuteur m’a transmis des documents prouvant qu’il a alerté la police, de même que Mesdames Esther Alder et Anne Emery-Torracinta. Il n’est pas content des réponses obtenues et des changements observés sur le terrain ou plutôt du manque de changements observés sur le terrain. Les dealers continuent de boire et de hurler durant la nuit et ne se laissent pas déranger par les voitures de police qui passent occasionnellement.

Avez-vous connaissance de cette situation et qu’envisagez-vous de faire pour y remédier?


http://blog.pierrescherb.ch/2016/09/conseil-municipal-ma-question-orale-du.html

17:13 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

14 septembre 2016

L’ONU DES DROITS DE L’HOMME SE TROMPE DE CIBLE

Le Haut Commissaire onusien en charge des droits de l’homme fustige publiquement tous les partis, mouvements et personnes qu’il qualifie sans autre de « populistes » parce qu’ils contestent, au nom du peuple et selon les voies démocratiques, l’obligation qui serait mise à la charge de leurs Etats respectifs d’accueillir toute la misère du monde en provenance des pays actuellement en guerre - alors que ces mêmes Etats ne sont pour rien dans le déclenchement-même des drames qui s’y déroulent et qui sont notamment liés à une religion qui n’est pas la leur. Il s’en prend notamment à Donald TRUMP (candidat républicain officiel à l’élection présidentielle américaine), à Victor ORBAN (premier ministre hongrois), à Marine LE PEN (présidente du Front National français), à Nigel FARAGE (ex-chef du parti d’opposition britannique à l’UE) et à Geert WILDERS (président du parti néerlandais Pour La Liberté) qui entendent préserver leurs pays et population de la guerre universelle proclamée par l’Etat islamique qui veut l’élimination physique de toute personne ou groupe de personnes n’appliquant pas strictement la loi coranique.

L’intéressé a notamment affirmé que ces politiciens "partageaient tous des similarités avec l’idéologie prônée par le groupe Etat islamique. Ils cherchent tous, à des degrés divers, à réanimer un passé, sous une forme merveilleuse et si pure, où les champs ensoleillés sont habités par des peuples unis par l’ethnicité ou la religion - un passé qui très probablement, en réalité, n’a jamais existé, où que ce soit, jamais » (journal « Le Monde », du 06/09/16). Et de proclamer sa colère à cause des mensonges, des demi-vérités, des manipulations et de la propagation de la peur utilisés par ces mouvements populistes dont certains parlent même de fermer des mosquées, d’interdire le Coran, de boucler les frontières et centres de demandeurs d’asile, d’interdire l’arrivée de migrants originaires de pays musulmans de même que le port du foulard dans la fonction publique.

Que ce haut fonctionnaire international d’origine jordanienne et de confession musulmane - tous atours dont il se flatte certainement légitimement - défende ouvertement le droit d’asile est chose normale et nul n’a à s’en offusquer. Par contre, en contestant non moins ouvertement la liberté de conscience, d’expression et d’action politique et démocratique de ces partis, mouvements et personnes unilatéralement taxés de « populistes » alors qu’ils sont l’émanation du peuple souverain - comme c’est le cas en Suisse -, l’intéressé viole lui-même les droits humains y afférents et qu’il a aussi pour mission de défendre.

Même si l’on peut prêter à ce haut responsable politique en charge d’une authentique mission de paix un rôle d’accusateur public universel, son réquisitoire vise une mauvaise cible et non pas LA cible : ne doit-il pas d’abord s’en prendre aux auteurs de ces atrocités, de ces assassinats collectifs, de ces attentats multiples à la bombe, aux preneurs d’otages, aux violeurs de femmes et d’enfants, aux tueurs sanguinaires et sadiques, aux destructeurs du patrimoine mondial, etc, dont l’oeuvre diabolique est à l’origine de ces exodes massifs ?

Lire la suite.

10:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

28 juillet 2016

Chaque migrant est une possible menace à l’ordre public, une possible menace terroriste

Victor Orban, le premier ministre hongrois, ne mâche pas ses mots lorsqu’il assène ses convictions aux journalistes, à côté de Christian Kern, le chancelier autrichien, lors de la conférence de presse commune d'avant-hier à Budapest. Celui-ci ne l’a pas contredit, mais a tout au contraire promis l’envoi de 20 policiers pour l’aider à contrôler sa frontière avec la Serbie.

A Genève, nous sommes particulièrement exposés à cause de notre proximité avec la France. Le président François Hollande a rappelé hier que son pays était en guerre à l’intérieur et à l’extérieur de son pays. Peu après le lâche assassinat d’un prêtre qui était en train de lire la messe, il a dit que la France gagnera cette guerre, tout comme Bush l’avait fait quelques années auparavant. D’ici-là, nous sommes en danger. Il suffit de constater qu’un des assassins avait été arrêté à Genève, avant d’être expulsé vers la France. Il est grand temps que le Conseil administratif se réveille et s’active pour limiter l’afflux des migrants à Genève, quitte à se faire complice de futures tragédies.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/chaque-migrant-est-un...

11:35 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook | | | |

18 juillet 2016

L’attentat de Nice et l’effet Werther: Genève est-elle préparée?

L’attentat de Nice a ensanglanté Nice et la France et a eu des répercussions jusqu’en Suisse et à Genève. Pensons d’abord aux victimes et à leurs proches auxquels nous exprimons nos plus sincères condoléances.


Le politicien que je suis ne peut cependant pas se contenter de constater ce qui s’est passé, mais doit tout de suite se demander si la même chose pourrait arriver à Genève et, le cas échéant, comment éviter un tel événement? Je pense donc immédiatement à l’effet Werther. De quoi s’agit-il? En 1774, Johann Wolfgang Goethe a publié un roman intitulé «Les souffrances du jeune Werther». Il raconte la déception d’un jeune homme, Werther, décu par l’amour et qui se suicide. Les jeunes Allemands s'habillaient alors comme les héros du roman, Charlotte et Werther, et les suicides selon le modèle de celui de Werther ont commencé à se multiplier.


Nous assistons aujourd’hui à un phénomène semblable de suicide élargi, genre attaque au Bataclan, tirer sur des policiers à Baton Rouge en Louisiane ou encore diriger un camion sur une foule en liesse à Nice. Dès lors qu’il s’agit d’une sorte de maladie psychique, la Suisse et Genève ne sont pas à l’abri et un événement semblable pourrait donc aussi se produire chez nous. Nos autorités ont d’ailleurs pris des mesures pour parer à un tel événement.

A Nice, des policiers ont réussi à stopper le camion dirigé par Mohamed Lahouaiej Bouhlel en lui tirant dessus et en le blessant mortellement. A Genève, le même scénario ne pourrait pas se produire, du moins pas avec notre police municipale. En effet, le Conseil municipal a jusqu’à aujourd’hui refusé de traiter la motion de l’UDC «Pour une police municipale armée». A Genève, un assassin fou pourrait donc poursuivre sa route en faisant encore plus de victimes, car nos policiers ne sont pas armés. Pensons seulement aux feux de Genève et la foule qui y assiste. Gageons que nous demanderons donc à la prochaine occasion la prise en main de cette motion UDC par le Conseil municipal avec toute l’urgence requise.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/lattentat-de-nice-et-...

14:44 Publié dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook | | | |