13 décembre 2015

Le Front national gagne - la Suisse en profite

Le Front national est le parti de la haine, les médias nous le disent et nous le répètent. Je leur donne entièrement raison, avec cette petite différence que la haine est surtout située du côté de ses détracteurs. Ils ne veulent pas admettre que les Français aient envie de rester Français, plutôt que de se fondre dans une masse insignifiante, soi-disant multiculturelle et qui engendre les pires horreurs.

La Suisse aussi a une culture. La dénigrer a été érigé en vertu nationale par nos élites bien-pensantes. La devise de l’exposition universelle à Séville n’était-elle pas : La Suisse n’existe pas ? Or, cette devise était devenue leur leitmotiv. Sauf que la Suisse existait bel et bien et que le peuple n’avait aucune envie de disparaître de cette façon. La résistance s’était surtout manifestée autour d’un seul parti, l’Union démocratique du centre. Il ne voulait pas se fondre dans une Europe dirigée par une équipe de fonctionnaires dépourvus de tout contact avec la population et la réalité.

Les gouvernements européens n’en avaient cure. La Suisse devait se plier à leur volonté en abandonnant de plus en plus de prérogatives nationales. Seulement voilà que la situation a changé. L’arrivée d’un parti qui défend l’unité nationale et qui soit contre l’abandon des frontières en France et l’accueil de toujours plus de migrants renforce en même temps la position de la Suisse, au moins celle de ceux qui croient encore en son autodétermination.

Un Suisse peut donc se réjouir de l’arrivée du Front national en France, sans partager ses idées et sans faire d’amalgames.

Photo d'illustration et lien vers «La Suisse n'existe pas».

13:16 Publié dans Politique, Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

02 décembre 2015

La Suisse termine deuxième en gymnastique masculin à l’artistique

Quatre nations se sont retrouvés dans la magnifique salle artistique du Centre sportif du Bois-des-Frères, ce samedi 28 novembre. La France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et la Suisse se sont mesurés dans la discipline des gymnastes masculins à l’artistique U16.

Voici quelques photos de cet événement haut en couleur. L’engagement était intense. Sans rancune, je dois reconnaître que les Anglais étaient vraiment les meilleurs. Les Suisses ont eu la malchance de subir deux chutes d’une certaine importance. Il faut cependant savoir que seulement les cinq meilleurs résultats de six sportifs par pays comptaient. Aussi, la Suisse a pu conserver la deuxième place devant la France, tandis que l’Allemagne devait se contenter de la quatrième place.

20:47 Publié dans Sport, Succès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

17 septembre 2015

Claire Chazal, c’était trop long !

« Star people tant qu’on veut, jusqu’à plus soif, avec des médias accourant comme un seul sauveur à chaque fléchissement, chaque mise en cause, quand la médiocrité professionnelle était trop visible, trop apparente. Alors elle avait droit à des interrogations passionnantes sur ses parents, ses amours, son fils et sa culture ! Cela revenait régulièrement comme une marée. Cela la faisait remonter dans l’estime de son employeur. On parlait d’elle quand elle était menacée. Comme on parlait d’elle, elle n’était plus menacée. Aussi simple que cela ! Mais reine de l’info, jamais de la vie ! »

Cette longue citation pour vous présenter le Top Blog Droit septembre 2015. Intitulé Justice au Singulier et écrit par Philippe Bilger, Ancien avocat général à la cour d’assises de Paris, il mentionne qu’il a « été amené à requérir dans un certain nombre d’affaires dont quelques-unes ont eu un fort retentissement médiatique : Christian Didier – l’assassin de Bousquet -, Philippe Naigeon, Bob Denard, Emile Louis, Maxime Brunerie, Michaël Freminet (victime : Brahim Bouarram), François Besse, Hélène Castel… »

Comme vous pouvez le constater en lisant cet extrait de la note de Philippe Bilger sur Claire Chazal, il a su conserver un esprit libre allant parfois à l’encontre de l’avis général. Par ailleurs, le blog de votre serviteur figure à la 91e place du classement Top Blog Droit septembre 2015, ce dont je suis particulièrement fier.

Cliquez pour voir la photo de Philippe Bilger.

22:20 Publié dans Divers, Internet, Succès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

03 septembre 2015

La neutralité de la Suisse est dans l’intérêt de l’Europe entière

Cette année, nous fêtons les 200 ans de la reconnaissance de la neutralité suisse par le droit international. Il s’agit d’un jubilé important à fêter, car cette reconnaissance a valu à la Suisse une période de paix pendant 200 ans.

Après la défaite de Napoléon à Waterloo, dans le deuxième traité de Paris du 20 novembre 1815, les grandes puissances européennes, à savoir l’Autriche, la France, la Grande-Bretagne, le Portugal, la Prusse et la Russie, ont garanti la neutralité perpétuelle, armée, librement choisie et intégrale de la Suisse et l’inviolabilité de son territoire. Même l’Allemagne nazi a respecté cette neutralité. Le texte signé contient la phrase suivante: «Les puissances signataires de la déclaration du 20 mars reconnaissent authentiquement, par le présent acte, que la neutralité et l’inviolabilité de la Suisse et son indépendance de toute influence étrangère, sont dans les vrais intérêts de la politique de l’Europe entière.» Aujourd’hui, la situation n’a pas changé, sinon que la neutralité de la Suisse est dans les vrais intérêts de la politique du monde entier.

21:18 Publié dans Politique, Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

30 août 2015

Célébration d’une défaite: la bataille de Marignan 1515

Comment peut-on célébrer une défaite? Les Suisses seraient-ils donc un peu masochistes? Pas du tout! Je m’explique:

Alors que depuis 1315, les Suisses avaient joué pendant 200 ans le rôle d’une puissance militaire redoutée, ils perdirent le 14 septembre 1515 pour la première fois lamentablement la bataille de Marignan, et ce en dépit des victoires spectaculaires remportées peu de décennies avant contre Charles le Téméraire dans les guerres de Bourgogne et celles remportées sur le roi habsbourgeois Maximilien dans la guerre de Souabe. Cette bataille marque ainsi un tournant dans l’histoire suisse: à partir de là, on comprit que notre pays peut fonctionner comme un petit Etat sans ambitions de conquêtes en politique extérieure. C’est le point de départ de la neutralité suisse.

La défaite s’est donc avérée bénéfique pour la Suisse. Le monument dressé sur le champ de bataille de Marignan porte à raison son inscription: «Ex claude salus» (le salut grâce à la défaite). Il faut parfois des défaites pour mieux comprendre et trouver la bonne voie à suivre. La devise était dorénavant de rester tranquille. Cela ouvrait la voie à la neutralité perpétuelle.

Rappelons-nous donc que la Suisse peut réussir et faire son chemin, à condition de se tenir tranquille dans le concert des nations et d’observer une stricte neutralité.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/celebration-dune-defa...

20:54 Publié dans Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

25 août 2015

La bataille de Morgarten

Un élément fondateur de la Suisse moderne s’est déroulé le 15 novembre 1315 sur les rives marécageuses du lac d’Ägeri (ZG). Les citoyens de la Suisse centrale ont alors vaincu les Habsbourg. Le chroniqueur et moine franciscain Johannes von Winterthur rapporta entre 1340 et 1344 la bataille de Morgarten en ces termes: «A cette époque, en l’an du seigneur 1315, un peuple de paysans, qui habita dans les vallées appelées Swiz et qui était entouré partout de montagnes allant presque jusqu’au ciel refusa au duc Lüpoldus l’obéissance, les impôts et les prestations de service habituelles en se fiant aux remparts puissants de ses montagnes et se prépara à lui résister.»

Voici les ingrédients de ce succès retentissant: un peuple rebelle tourné vers la liberté, les montagnes offrant un rempart pour résister, la désobéissance aux élites, l’aversion du trop d’Etat et des impôts trop élevés. Partout ailleurs en Europe, la haute noblesse étendait son pouvoir, mais au lac des Quatre-Cantons, il y avait la Confédération libre et organisée démocratiquement.

http://blog.pierrescherb.ch/2016/07/la-bataille-de-morgar...

10:42 Publié dans Succès, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | | |

10 juillet 2015

Les premières indications géographiques protégées du Cameroun

L’agence française de développement (AFD) s’engage aux côtés des producteurs traditionnels en les aidant à mettre en valeur leurs produits. Les signes de qualité dont les indications géographiques protégées (IGP) contribuent particulièrement à la promotion des produits de terroir. Ils aident les producteurs à mettre en valeur leur identité ou leur action et de se différencier sur le marché. Ils lient la qualité et la réputation d’un produit à un territoire. Ils permettent ainsi d’améliorer les débouchés commerciaux, d’augmenter les revenus des producteurs locaux et par dessus tout de mieux gérer les ressources naturelles.

L’AFD a ainsi aidé à créer les premières IGP en Afrique et en particulier en Afrique subsaharienne: le poivre de Penja et le miel blanc d’Oku, deux produits du Cameroun, et le café de Ziama de la Guinée. Grâce à l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), ces IGP sont directement valables dans tous les pays membres, soit au Bénin, au Burkina Faso, au Cameroun, en Centrafrique, au Congo, en Côte d’Ivoire, au Gabon, en Guinée, en Guinée Bissau, en Guinée équatoriale, au Mali, en Mauritanie, au Niger, au Sénégal, au Tchad et au Togo.

http://blog.pierrescherb.ch/2017/01/les-premieres-indicat...

Poivre-du-Penja.jpg

20:07 Publié dans Droit de la propriété intellectuelle, Succès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

16 novembre 2014

Shaping the future – le Global forum 2014 à Genève

L’ère connectée, c’est sous ce titre que se retrouvent au Centre International de Conférences Genève (CCIG) des décideurs clés et parties prenantes gouvernementales et du secteur privé, les 17 et 18 novembre prochain. Ils sont invités par le Global forum 2014 qui a choisi de tenir sa conférence annuelle dans notre cité, avec l’aide de la République et canton de Genève. Ce groupe de réflexion reconnu internationalement depuis une vingtaine d’années se penchera cette fois-ci sur les opportunités et les perturbations dans un temps de transformations. Il couvre un spectre large de questions actuelles et de sujets brûlants dans le domaine du numérique, allant de la propriété intellectuelle à l’avenir des normes en passant par l’internet dans les petites villes, l’internet et la santé, l’innovation, la sécurité, la protection de la vie privée et la protection des données.

Notre collaboratrice Madeleine Scherb est membre du comité d’organisation, en tant que présidente de l’ONG camerounaise Health and Environment Program (HEP). Elle s’adressera le 18 novembre aux participants du Global forum pour leur parler de l’utilisation de la bande large pour le développement, à côté de personnages illustres comme par exemple les professeurs de l’Université de Genève Patrick-Yves Badillo, Giovanna Di Marzo Serugendo et Antoine Geissbühler, Doug Craig, maire de la ville de Cambridge, Canada, Me Anna M. Gomez, François Rancy, directeur Union Internationale des Télécommunications (UIT), Gérald Santucci, responsable d’unité de la Commission européenne, Sylviane Toporkoff, présidente du Global forum et professeur à l’Université de Paris, pour ne nommer que quelques-uns.

Nous sommes très fiers qu’elle ait été choisie, fruit notamment de sa participation active depuis quelques années au processus WSIS +10 de l’UIT. Nous vous laissons la découvrir mieux avec sa présentation pour le Global forum 2014.

http://blog.pierrescherb.ch/2017/03/shaping-future-le-global-forum-2014.html

22:22 Publié dans Internet, Succès | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

26 décembre 2013

Un cadeau de Noël

La Société suisse des juristes m'informe qu'elle a l'honneur d'accueillir favorablement ma demande d'admission. Signé le 18 décembre 2013, j'ai reçu mon diplôme de membre juste à temps pour Noël avant-hier matin, soit le 24 décembre 2013.

Admirez ce beau cadeau:

SSJ.jpg

18:52 Publié dans Divers, Succès | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

24 septembre 2013

Spectacle de danses traditionnelles géorgiennes à l’OMPI (avec 5 photos)

Dans le cadre de sa cinquante et unième série de réunions des assemblées des Etats membres, le ballet national de Géorgie « Sukhishvili » s’est produit hier soir dans le nouveau bâtiment de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle.

Un spectacle époustouflant !

Danse géorgienne 1.jpg

Danse géorgienne 2.jpg

Danse géorgienne 3.jpg

Danse géorgienne 4.jpg

Danse géorgienne 5.jpg

14:21 Publié dans Musique, Succès | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |