15 décembre 2010

Ferdinand Hodler et la tuberculose

 

Ferdinand_Hodler_-_The_Halberdier_1895.jpgA l'âge de huit ans, le célèbre peintre avait déjà perdu son père et deux de ses frères à cause de la tuberculose. Sa mère s'est alors remariée avec un peintre qui a appris son art à son beau-fils.

 

Par la suite, Ferdinand Hodler a perdu tous ses cinq frères et sœurs qui ont succombé à la tuberculose. Celle-ci est parfois qualifiée de « maladie sociale », malgré le fait qu'elle soit principalement provoquée par le Bacille de Koch. Aujourd'hui encore, elle fait deux millions de victimes dans le monde par année approximativement.

 

Ferdinand Hodler a plusieurs fois traité le thème de la mort.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

NB : N'hésitez pas à vous inscrire pour recevoir les newsletters

 

12:47 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferdinand hodler |  Facebook | | | |

08 novembre 2010

Ferdinand Hodler : vente exceptionnelle d'un tableau à Zurich

 

Les dents du midi.jpgLe 27 novembre 2007, une vente aux enchères exceptionnelle a eu lieu. La maison Sotheby's a proposé, ce jour-là, la quatrième version des « Dents du midi » aux acheteurs du monde entier.

 

Selon Stéphanie Schleining, expert d'art suisse citée par Le Matin.ch, ce tableau est comme neuf, sortant de l'atelier du peintre. Il est intact. C'est un élément crucial pour un acheteur.

 

Peint en 1916, ce tableau a été acheté un an plus tard par un particulier. Il n'a jamais été vu sur le marché, juste montré lors de deux expositions en 1938 et 1950. A ce jour, il n'a donc eu qu'un seul propriétaire.

 

"Les dents du midi" ont atteint le prix de 4,9 millions avant d'être retirés de la vente.

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

11:47 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferdinand hodler |  Facebook | | | |

05 novembre 2010

Ferdinand Hodler et les dents du midi

 

Une lectrice, que je remercie en passant, me fait la remarque par courriel qu'il ne fallait pas utiliser Ferdinand Hodler à des fins politiques. Elle ajoute qu'il n'en serait pas très heureux. Ce Hodler.jpgn'était de toute façon pas mon intention. On peut cependant être politicien et aimer Hodler (ce qui est visiblement le cas de Christoph Blocher), sans pour autant faire de lui le peintre d'un certain parti (ce qu'il n'est apparemment pas).

Sur le site www.monvillage.ch, nous apprenons que Ferdinand Hodler était sur place, à Champéry (VS), pour se positionner dans un sujet qui l'inspirait et pour en peindre une ou plusieurs versions. Il a ainsi fait quatre tableaux intitulés « Les dents du midi ».

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

11:51 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferdinand hodler |  Facebook | | | |

02 novembre 2010

Un peintre genevois : Ferdinand Hodler

 

Le hasard fait bien les choses. Etant occupé à réorganiser ma vie professionnelle, je lance à un ami que j'entends élargir l'éventail de mes activités, notamment en m'occupant de la vente d'œuvres d'art. Ni une ni deux, il me confie une toile exceptionnelle de Ferdinand Hodler, à cette fin.

 

Ferdinand_hodler_paul_bonzon_photo_1916.jpgCe dernier m'était surtout connu jusque-là comme le peintre préféré de l'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher. Par ses tableaux, il semble exprimer la Suisse alémanique de la fin du XIXe siècle. J'étais donc étonné d'apprendre que ce bernois d'origine s'était installé dans la ville de Genève à l'âge de 19 ans et qu'il y avait vécu jusqu'à son décès 46 ans plus tard.

 

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

08:43 Publié dans Art | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, ferdinand hodler |  Facebook | | | |