27 mai 2011

Le gouvernement par la force

 

Platon distingue six types de gouvernement*. Il y a d'abord les gouvernements par un seul, ceux par un petit nombre et ceux par la multitude (démocratie). Il distingue ensuite des formes positives et négatives de gouvernement. Platon oppose ainsi à la royauté la tyrannie, à l'aristocratie l'oligarchie et à la démocratie par la force la démocratie par consentement. Cela donne le schéma suivant :

 

Forme                                            positive                               négative

Par un seul                                   royauté                               tyrannie

Par un petit nombre                     aristocratie                          oligarchie

Démocratie                              avec consentement                 par la force

 

Tant que les différents avis politiques ne divergent pas trop et que les différences matérielles entre les citoyens dans une démocratie ne sont pas trop grandes, un gouvernement avec consentement semble possible. Est-ce le cas en Suisse, en France et aux Etats-Unis, pour ne citer que quelques-unes des démocraties connues ?

 

* Le politique, traduction Dacier et Grou, 1885, p. 73 ss.

 

Pierre Scherb

 

11:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique |  Facebook | | | |

16 novembre 2010

Aung San Suu Kyi est libre !

 

Sois vraiment la personne que tu crois être.

 

Aung-San-Suu-Kyi.jpgPensait-elle à cette phrase lorsqu'elle a quitté, en 1988, Oxford, son mari et deux fils pour s'occuper de sa mère malade à Rangoon ? Au mois d'août de la même année, Aung San Suu Kyi a assisté à des marches contre le régime socialiste en place. Après le coup d'état de l'armée, un mois plus tard, les manifestations ont été supprimées de manière brutale. Elle a été assignée à domicile à partir de 1989, puis relâchée pour être arrêtée et remise en résidence surveillée.

 

Elle a reçu le prix Nobel de la Paix en 1991 et a été libérée le 13 novembre 2010. Lors de sa première apparition, la foule a applaudi durant cinq minutes l'empêchant de prendre la parole, puis cette femme de 65 ans a fait une courte déclaration, dont notamment: « Il y a un temps pour rester silencieux et un temps pour parler. Ce n'est qu'en travaillant ensemble que nous arrivons à atteindre nos objectifs. »

 

Pierre Scherb

 

Lien pour prendre contact : www.pierrescherb.ch

 

09:50 Publié dans Succès | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique |  Facebook | | | |

25 octobre 2010

« Calvin était un sadique, un tortionnaire et un meurtrier »

 

Selon Christopher Hitchens, « la Genève de Calvin était un prototype d'Etat totalitaire, et Calvin lui-même un sadique, un tortionnaire et un meurtrier, qui fit brûler vif Michel Servet, l'un des grands penseurs sceptiques de l'époque. » Il continue à dire que « ceux qui saisissaient et exerçaient le pouvoir en son nom sont toujours parmi nous, sous les appellations plus anodine de presbytériens et baptistes... Le fatalisme de l'islam, qui croit que tout est arrangé par Allah à l'avance, y ressemble à certains égards... »

 

Après avoir longuement évoqué la déroute de l'église catholique en Allemagne nazi, au Rwanda, etc., M. Hitchens ne voit pas de salut à l'orient non plus ; le gourou Bhagwan Sri Rajneesh, par exemple, disposait d'une flotte de Rolls-Royce, reçues comme « cadeaux » de ses « clients » riches dont un membre éloigné de la famille royale britannique. Il décrit des séances qui se déroulaient dans son « ashram » et qui étaient si violentes qu'il y avait parfois des os brisés ou même des morts. Le petit prince allemand de la maison Windsor aurait été incinéré rapidement sans autopsie.

 

Sun Myung Moon, chef de l' »Eglise de l'Unification » n'est qu'un repris de justice et spécialiste de l'évasion fiscale, pour M. Hitchens.

 

Mahatma Gandhi lui-même était à l'origine de la séparation de l'Inde en trois nations et ce malgré le fait que les Britanniques voulaient de toute façon rendre l'indépendance à ce pays. Par sa religiosité exagérée, il a empêché toute volonté de collaboration de la part des musulmans qui étaient pourtant ouverts à des solutions de compromis.

 

Pierre Scherb

 

www.pierrescherb.ch

 

10:11 Publié dans Littérature | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : christopher hitchens, politique |  Facebook | | | |

20 octobre 2010

Il faut respecter la police !

 

Une fois de plus, un conseiller d'état a réussi à fâcher la police. Isabel Rochat envisage ainsi de supprimer des débours et autres indemnités. Qu'est-ce qui a bien pu la prendre ?

 

C'est pourtant connu que la police n'arrive plus à remplir ses effectifs. Pour cette raison, un relèvement de l'âge d'entrée à la police à 35 ans vient d'être décidé, également source de mécontentement de la police.

 

Or, tout le monde sait que la hauteur du salaire a une influence déterminante sur la question de savoir quelle profession choisir. En l'occurrence, ce salaire, sans être négligeable, n'est pas suffisant au vu des exigences de la profession d'aujourd'hui. Et il n'y a pas seulement l'augmentation des risques lors des manifestations, la confrontation avec la violence et la détresse de quelques citoyens ou détenus de Champ-Dollon, mais aussi la perte d'estimation au sein de la population (voir le blog de Minet, très parlant à ce sujet : http://minet.blog.tdg.ch/archive/2010/04/26/walter-schlechten-dernier-jour-de-presidence-ou-si-c-est-mon.html).

 

Cherchons de nouvelles pistes - et cherchons surtout à augmenter le salaire de nos policiers. C'est une question de libéralisme et c'est surtout une question de bon sens.

 

Tiens! Ce matin, en achetant mon croissant, j'ai eu la surprise d'apprendre que son prix avait augmenté de 1,50 fr. à 1,80 fr. !

 

Pierre Scherb

 

www.pierrescherb.ch

 

10:14 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : politique |  Facebook | | | |

17 octobre 2010

Christopher Hitchens sur l'islam

 

L'islam est une religion basée sur un livre (le coran) prétendument écrit par une personne (Mohamed) qui ne savait pas lire. Tel est l'appréciation de Christopher Hitchens dans son chapitre « Le coran est emprunté aux mythes juifs et chrétiens ».

 

Après avoir mis en exergue une partie des contradictions contenues dans le pentateuque et le nouveau testament, il s'attaque à l'islam, la dernière des grandes religions du livre (population dans le monde : juifs : moins que 15 millions ; musulmans : 1,3 milliards ; chrétiens : 2,1 milliards ; pas étonnant que les juifs servent de bouc émissaire).

 

Les paroles de Mohamed étaient ainsi transmises oralement et ne furent transcrites que plus tard, pour éviter des passages divergents qui avaient été constatés. Personne ne sait exactement quand cette décision de mettre le coran par écrit a été prise. Les uns affirment que c'était sous le califat d'Abu Bakr (successeur de Mohamed, général, politique et père prolifique). D'autres disent qu'Ali avait eu cette idée (surtout les Chiites). La majorité des Sunnites prétendent qu'Uthman avait ordonné de rassembler les différents textes et de les transcrire en un seul (tout en détruisant ceux jugés non conformes).

 

Je m'arrête ici et renvoie le lecteur intéressé au texte original (dieu n'est pas Grand), pour en savoir plus.

 

Bon dimanche.

 

Pierre Scherb

 

www.pierrescherb.ch

 

10:54 Publié dans Littérature | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : politique, christopher hitchens |  Facebook | | | |

15 octobre 2010

La Genève internationale s'essouffle - réjouissons-nous !

 

La Tribune de Genève nous a appris hier que la Genève internationale est le plus gros employeur à Genève. Ainsi, l'ONU, les missions permanentes, le CERN, l'OMS, le BIT, l'OMPI, l'UIT, l'OMC et le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme occupent 16'645 personnes. Les 10 plus grandes sociétés privées multinationales, quant à elles, ont un effectif de 10'942 personnes.

 

Ce qui est en général décrit comme un fait inquiétant pourrait en réalité être un pur bénéfice pour les Genevois. Rappelez-vous qu'il y a donc 16'645 personnes obtenant un bon salaire, mais ne payant pas un centime d'impôt à Genève (250 millions de perte d'impôt annuel  approximativement). Bien entendu, toutes ces personnes avec leurs familles doivent être logées, ce qui exerce une pression indéniable sur le marché du logement, en Suisse (GE + VD) comme en France voisine. Bon nombre de Genevois ne trouvant plus où habiter à Genève, sont obligés à s'installer ailleurs. Et n'en parlons pas des autres infrastructures mises à disposition des fonctionnaires internationaux par la République et canton de Genève (écoles, crèches, musées, etc.).

 

Il se pourrait bien que le remplacement d'une partie de la Genève internationale par des sociétés privées d'origine étrangère ou suisse s'avèrerait être bénéfique pour tout le monde - et surtout pour le contribuable genevois !

 

 

Pierre Scherb

 

www.pierrescherb.ch

 

07:19 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : politique |  Facebook | | | |

13 octobre 2010

Qui ne dit mot consent

 

N'ayant pas pu répondre immédiatement à un message d'un lecteur, il me répond que j'acceptais probablement ses allégations. Il fait apparemment allusion au proverbe « Qui ne dit mot consent ».

 

Le site L'internaute explique cette maxime de la manière suivante : « Quelqu'un qui ne se manifeste pas, qui reste silencieux face à une décision ou à une parole donne implicitement son accord. Il ne peut nier par la suite cette adhésion. »

 

Cette idée aurait été énoncée pour la première fois par un pape en latin « qui tacet consentire videtur ». Visiblement, elle ne peut être utilisée que lorsqu'il y a obligation de répondre. Or, un commentateur sur un blog ne peut pas s'attendre à recevoir une réponse (il y a des blogs avec plusieurs centaines de messages par note). La conclusion que le lecteur a tiré du manque de réponse est donc fausse, car "Qui ne dit mot consent" n'est pas applicable en l'occurence.

 

Khalid Kandouci d'Oujda au Maroc ajoute (sur le site L'internaute) que « un sot qui ne dit mot ne se distingue pas d'un savant qui se tait ». Sur quoi je m'arrête, à vous d'en tirer les conclusions.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site pour un conseil juridique

 

11:30 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : politique |  Facebook | | | |

11 octobre 2010

La Constituante fait une pause

 

La tension était montée depuis quelques semaines. De plus en plus de constituants et d'autres acteurs de la vie politique genevoise s'étaient déclarés hostiles au texte qui était en train d'être concocté. Le paroxysme a été atteint lorsque René Longet a publiquement exigé la dissolution immédiate ou au moins le plus rapidement possible de l'assemblée constituante.

 

La république était affolée. Plus d'un million de francs déjà dépensé, pour rien !

 

Il est de bon ton de dire que Genève a la gauche la plus bête du monde (ou la droite, c'est selon). Or, je ne sacrifie pas à cette tradition. Tout au contraire, je dirai que la gauche a su habilement faire en sorte que la population commence à s'intéresser à son projet. Bien entendu, elle a dû appeler quelques-uns de ses vedettes à la rescousse. Ainsi Salika Wenger est venue assister à une manifestation, de même que Pierre Vanek. C'est d'ailleurs lui qui a annoncé la couleur, en pleine séance plénière, lorsqu'il a tonné depuis la tribune: « Vous pouvez arrêter vos travaux, Messieurs, Dames, c'est foutu ! »

 

Il était donc grand temps pour la droite de faire un cadeau en adoptant la thèse que l'homme et la femme ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale. Pour embellir la mariée, elle a ajouté que les deux étaient par ailleurs égaux en droit.

 

Après cet effort, une semaine de vacances tombait donc à pic. Tout le monde aurait le temps de se ressaisir et se préparer à de nouveaux affrontements.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

18:20 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : politique |  Facebook | | | |

Il faut battre sa femme si elle n'obéit pas (Ne le faites surtout pas !)

 

En citant ce verset du coran, Sabatina James (un pseudonyme) explique les raisons qui ont fait qu'elle s'est convertie au christianisme (http://musulman.romandie.com).

 

Elle, une femme pakistanaise ayant grandi auprès de son père mollah et sa famille en Autriche, vit actuellement cachée dans ce pays, menacée de mort par ceux qui ne veulent pas l'entendre dire : « L'islam opprime les femmes ; cette religion doit se réformer ». Elle raconte son vécu dans un livre intitulé « Mourir pour vivre à nouveau ».

 

Faut-il ajouter que l'apostasie (renoncement à faire partie d'une religion) est également digne de mort pour les musulmans ?

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

 

11:52 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : politique |  Facebook | | | |

10 octobre 2010

Les fondateurs de religion étaient-ils des ignorants ?

 

« Il faut le dire clairement. La religion vient de la préhistoire humaine où personne - pas même l'impressionnant Démocrite - qui concluait que toute matière était constituée d'atomes - n'avait la moindre idée de ce qui se passait réellement. Elle vient de la petite enfance gémissante et terrifiée de notre espèce, et symbolise une tentative puérile de répondre à notre indispensable exigence de connaissances (et aussi de confort, de réconfort et d'autres besoins infantiles). Aujourd'hui, le moins instruit de mes enfants en sait plus sur l'ordre naturel que n'importe lequel des fondateurs de religion, et on aimerait croire - bien que le rapport ne soit pas pleinement démontrable - que c'est pour cela qu'ils semblent aussi peu tentés d'envoyer leurs semblables en enfer. »

 

C'est en ces termes que Christopher Hitchens explique que « les prétentions métaphysiques de la religion sont fausses » (titre du 5ème chapitre de son livre « dieu n'est pas grand »).

 

A vrai dire, il est impossible de le contredire, au même titre que l'on ne peut pas prouver l'existence ou l'inexistence de Dieu. Dans beaucoup de religions, Dieu ou les dieux ont créé le monde. Mais qui a créé les dieux ? Personne n'a pu répondre à cette question de Christopher Hitchens, ce qui est une des raisons de son scepticisme envers les religions.

 

On entend souvent dire que la croyance en Dieu permet aux gens de vivre ensemble sans s'entretuer. A lire les exemples de Hitchens de meurtres, guerres, mutilations (circoncision, excision), décès par manque de soins, etc., pour des raisons religieuses, il paraît légitime d'en douter.

 

Pierre Scherb

 

Lien vers mon site en cliquant ici.

 

22:23 Publié dans Littérature | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, christopher hitchens |  Facebook | | | |